Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Le Président de la CRE invite les Français à faire des économies d’énergie

Le conflit ukrainien met en péril l’approvisionnement en gaz de la France l’hiver prochain. En parallèle, la production d’électricité nucléaire est ralentie du fait d’opération de maintenance des réacteurs. L’équilibre électrique entre production et consommation est donc sous tension pour l’hiver prochain. C’est pourquoi, Jean-François Carenco, président de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) demande aux ménages de mettre en place des gestes pour faire des économies d’énergie. Choisir.com fait le point.

La CRE invite les français à faire des économies d'énergie

Energie : un hiver 2022 sous tension ?

La CRE craint des déficits d’approvisionnement en énergie cet hiver. Tant pour l’électricité que pour le gaz, la France pourrait faire face à des situations compliquées.

Guerre en Ukraine et approvisionnement en gaz

La guerre en Ukraine a mis en exergue la dépendance au gaz russe de l’Union européenne. Environ 40% du gaz consommé dans l’Union européenne provient de Russie. La France achète au géant de l’Est 17% de son gaz.

Pour l’instant, la Russie n’a pas coupé les vannes de gaz. Toutefois, rien ne dit que la situation reste la même dans les mois à venir. Les pays de l’Union européenne cherchent des solutions alternatives, mais sur le court terme, il est extrêmement difficile de faire sans le gaz naturel russe.

C’est ce qu’explique le fournisseur TotalEnergies, « Contrairement à l’approvisionnement en pétrole, il apparait que les capacités logistiques gazières de l’Europe rendent en effet difficile de se passer de gaz russe à horizon de 2 à 3 ans sans conséquences sur l’approvisionnement énergétique du continent. »

Electricité : la production nucléaire en baisse

Concernant l’électricité, la situation n’est guère plus réjouissante. La production nucléaire est en baisse. Elle a atteint les niveaux de 1991. En cause ? Des problèmes de sûreté nucléaire sur des soudures ainsi que des opérations de maintenance ont imposé la mise à l’arrêt de nombreux réacteurs en France. Sur 56 centrales, 27 sont actuellement hors fonction.

Or l’énergie nucléaire représente 67,1% de notre mix énergétique. C’est notre principale source de production d’électricité. Il est difficile de se reporter sur les énergies renouvelables pour deux raisons :

  • Le parc est insuffisant pour supplanter la production nucléaire ;
  • Les énergies renouvelables sont intermittentes. Elles fonctionnent selon la météo. Sans vent, par exemple, les éoliennes ne tournent pas.

Du fait de la crise ukrainienne, le report sur les centrales à gaz paraît également difficile.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Réduire sa consommation énergétique en solidarité avec le réseau

Face à ces risques, le Président de la CRE engage les ménages à réaliser des économies d’énergie. « Il faut économiser du gaz et de l’électricité en France dès maintenant sinon cela pourrait mal se passer l’hiver prochain » a fait savoir Jean-François Carenco. Quels sont les gestes possibles à mettre en place ?

Baisser le chauffage d’un degré

Le chauffage représente 60% de notre facture énergétique. C’est donc le premier levier sur lequel on peut agir. En réduisant la température au radiateur d’un degré, on peut faire baisser de 7% notre consommation de chauffage.

D’un point de vue global, cela peut avoir des répercussions importantes. Selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), un degré de chauffage en moins aux radiateurs de tous les ménages et locaux professionnels de l’Union européenne représente près de 10 milliards de mètres cubes de gaz en moins.

Pour chauffer à la bonne température, on peut se baser sur les recommandations de l’Ademe :

  • 17°C dans les chambres ;
  • 19°C dans les pièces à vivre ;
  • 22°C dans la salle de bain en utilisation et 17 hors utilisation.

Pour bien programmer la chaudière et les radiateurs, vous pouvez investir dans un thermostat connecté.

Faire tourner ses machines en mode éco

Comme le rappelle le fournisseur TotalEnergies « plus d’un quart de la facture d’électricité des ménages français correspond à la section ménage qui inclut le lave-linge, le sèche-linge et le lave-vaisselle (24 %) »

Pour réduire la consommation de ces appareils, on les fait tourner en mode éco. Cela permet d’économiser 35 % à 40 % d’énergie par rapport au mode intensif.

Les foyers avec un compteur en option heures pleines / heures creuses sont invités à faire fonctionner les machines en heures creuses. Sur ces plages horaires, la consommation nationale est moindre. On évite de donc de saturer le réseau en heures pleines. Pour rappel, en cas de trop fortes tensions, en dernier recours, RTE est en droit de procéder à des délestages, des coupures ponctuelles d’électricité.

En outre, les heures creuses présentent un prix du kWh d’électricité plus attractif. On peut donc faire ainsi des économies sur sa facture.

Bon à savoir

Pour trouver un contrat avec un prix du kWh avantageux, n’hésitez pas à mettre en concurrence les fournisseurs. Vous pouvez comparer les offres grâce à un comparateur d’électricité.

Faire des travaux de rénovation

Afin de réduire la facture de chauffage, les ménages peuvent engager des travaux de rénovation énergétique. Ces chantiers permettent de lutter contre les déperditions thermiques. C’est aussi un moyen de gagner en confort thermique. Pour cela, plusieurs types de travaux existent :

  • L’amélioration de l’isolation. En renforçant l’étanchéité d’un logement, on limite les pertes de chaleur ;
  • Le remplacement du système de chauffage. En installant une pompe à chaleur ou une chaudière à bois à la place d’une vieille chaudière au gaz ou au fioul, on baisse sa consommation de chauffage et ses émissions de CO2 ;
  • L’installation d’un dispositif de ventilation pour lutter contre la pollution intérieure. Cela fait diminuer le taux d’humidité de la maison. Un air sec étant plus facile à chauffer, on évite les surconsommations du système de chauffage.

Vous pouvez heureusement compter sur des aides pour supporter le coût de ces travaux. C’est notamment le cas de la Prime Énergie lancée dans le cadre des CEE (Certificats d’économies d’énergie). Ouverte à tous, elle est proposée par les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburants.

Tournez-vous également vers MaPriméRénov’. Cette aide est accessible à tous, sans condition de revenus. Son montant est calculé suivant les revenus du foyer en revanche. N’hésitez pas à vous rendre sur le site France Rénov’ pour vous faire accompagner dans vos travaux de rénovation énergétique.

Enfin, vous pouvez également bénéficier d’un taux de TVA réduit, qui passe de 20% à 5,5% mais également souscrire à un Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ).

À noter

Il est important de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). C’est impératif pour bénéficier des aides !

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation