Électricité : vers de nouvelles heures creuses en pleine journée ?

Les heures creuses, c’est la nuit. Voilà le fait incontestable avec lequel composent les 15 millions d’abonnés français à cette option tarifaire. Sauf que cette réalité pourrait bientôt changer. Pour répondre aux évolutions de la consommation comme de la production électrique, la CRE souhaite que soient proposées des heures creuses en pleine journée. Choisir.com revient sur cette possibilité prenant la forme d’une révolution qui pourrait entrer en vigueur dès 2025.

calculatrice contrat énergie

Des heures creuses en journée pour s’adapter à l’essor des renouvelables, comme le solaire

D’ici 2035, la consommation électrique connaîtra une hausse importante en France. Face à cette évolution, tout comme à celle des modes de production d’électricité, la clé est de favoriser une meilleure répartition de cette consommation. Voilà le dossier sur lequel travaille actuellement la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Son but : développer l’attractivité des heures creuses auprès des consommateurs. 15 millions d’abonnés en bénéficient aujourd’hui.

Avec une remarque de bon sens faite par le régulateur :

  • jusqu’à présent, les heures creuses, aux tarifs moins élevés, sont placées majoritairement la nuit ;
  • cependant, avec l’apport de plus en plus important des panneaux photovoltaïques, c’est le jour que le pays produit de grandes quantités d’énergies et moins chères.

Ainsi, des mots de sa présidente, Emmanuelle Wargon, l’intérêt serait de « mettre en cohérence les tarifs et les capacités de production ». Avec l’objectif de s’adapter au mieux à l’essor de l’énergie solaire comme des autres sources d’énergies renouvelables.

Ce système des heures creuses est né dans les années 1960, en lien avec le développement de l’énergie nucléaire, alors principalement produite la nuit. Selon des données livrées par Enedis, les heures creuses sont situées aujourd’hui :

  • entre 20 h et 8 h pour environ 60 % des clients concernés ;
  • entre 12 h et 17 h puis de 20 h à 8 h pour environ 40 % d’entre eux.

Sauf que, ces derniers temps, les habitudes de consommation évoluent également du fait des innovations technologiques comme de l’impact du réchauffement climatique :

Décaler les heures creuses pendant la journée permettrait ainsi de diminuer la pression sur le réseau électrique. Avec un double avantage :

  • éviter les pics de consommation, entre le fonctionnement des machines à laver, lave-vaisselle, fours et autres appareils électriques le soir ;
  • et donc réduire le risque de flambée des prix, qui s’accélère lorsque l’électricité vient à se faire rare.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop cher ?

faire une simulation

Des nouvelles heures creuses sans doute proposées par les fournisseurs à leurs clients dès 2025

Proposer de nouvelles heures creuses au cours de la journée serait une bonne nouvelle pour la majorité des clients ayant souscrit à cette option. Peut-être un peu moins pour les détenteurs d’un véhicule électrique, avec le besoin de le recharger en soirée. Aux yeux de certains spécialistes, ce serait aussi une réponse adaptée pour la prise en compte de l’énergie solaire. La production solaire peut en effet être utilisée de deux manières différentes :

  1. premièrement, la stocker dans des batteries pour une utilisation ultérieure, ce qui est parfois vu comme cher et peu rentable ;
  2. deuxième solution, la consommer au cours de la journée, au moment de la production, ce qui serait très intéressant avec la création de ces nouvelles heures creuses.

Ainsi, la CRE souhaite que ces dernières puissent :

  • se retrouver en pleine journée, sur des plages horaires assez étendues, de 11 h à 17 h par exemple ;
  • permettre un écart de tarification plus important vis-à-vis des heures pleines que ce qui est pratiqué aujourd’hui ;
  • être modulées selon les saisons.

Emmanuelle Wargon précise que « l’objectif est d’arriver à un schéma dans lequel il y aurait des heures creuses à la mi-journée en été et la nuit en hiver ». Une autre possibilité est évoquée par Yannick Jacquemart, directeur des nouvelles flexibilités pour le système électrique chez RTE, le Réseau de transport d’électricité. « Désormais, l’électricité sera moins chère et plus disponible la nuit toujours, puisqu’il y a moins de consommation, mais aussi en milieu de journée ». La raison est évidemment « qu’il y a beaucoup plus de production disponible du fait du photovoltaïque ». De plus, dorénavant la production nucléaire s’est aussi adaptée et se déroule également en journée pour répondre au mieux aux besoins. Par conséquent, il pourrait aussi y avoir des heures creuses :

  • en journée ;
  • et également pendant la nuit.

La CRE discute donc actuellement avec Enedis, gestionnaire du réseau d’électricité en France. En tout cas, ce changement serait synonyme d’un énorme bouleversement. Le régulateur souhaite une mise en place dès 2025. « Ce sera durable sur dix, quinze ou vingt ans », explique Yannick Jacquemart. Pour lui, « c’est une nouvelle habitude qu’il faut qu’on prenne. Une nouvelle façon de consommer de l’électricité ». Les fournisseurs devraient donc, prochainement, proposer de nouvelles plages d’heures creuses à leurs abonnés.

La réflexion de la CRE porte aussi sur le TURPE, tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité. Il s’agit d’une taxe faisant partie de chaque facture. Face aux futurs énormes investissements à réaliser pour le bon fonctionnement du réseau électrique, elle devrait progresser à l’avenir. Rappelons qu’une autre taxe, l’accise sur l’électricité ou taxe intérieure de consommation finale sur l’électricité (TICFE) a déjà été augmentée en début d’année. Cette dernière a été responsable de la hausse des prix de l’électricité à 8,6 % et 9,8 % en février, qui a durement impacté le pouvoir d’achat des ménages.

Vous souhaitez justement agir afin de diminuer le montant de vos factures, par exemple en souscrivant à un contrat proposant l’option heures pleines/heures creuses ? Pour y voir plus clair au milieu de toutes les offres du marché, n’hésitez pas à consulter le Comparateur Électricité de Choisir.com !

Trouvez l'offre la moins chère

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité