Choisir.com - Comparez, économisez.

Tout savoir sur l’installation d’un compteur de gaz

L’installation d’un compteur de gaz naturel est une étape cruciale pour utiliser cette énergie chez soi. La procédure permet en effet d’être raccordé au réseau de gaz qui passe à proximité de chez vous, mais aussi d’avoir un moyen fiable pour comptabiliser votre consommation. Dans cet article, nous évoquerons les différentes raisons de demander la pose d’un compteur de gaz, mais aussi les démarches, les tarifs et les étapes à suivre pour l’installation d’un boîtier Gazpar.

Compteur gaz gazpar

Les différentes raisons de demander l’installation d’un compteur de gaz

Pour bénéficier du gaz naturel chez soi, il est nécessaire d’avoir un boîtier qui servira au comptage de votre consommation. Plusieurs situations peuvent vous pousser à demander l’installation d’un compteur de gaz chez vous.

L’installation suite à un nouveau raccordement au réseau de gaz

Vous pouvez tout d’abord demander l’installation d’un compteur de gaz dans le cadre d’un nouveau raccordement au réseau de distribution qui passe près de chez vous. Cette demande est à l’initiative du propriétaire des lieux. Lors d’une construction neuve, le raccordement peut avoir été demandé par le promoteur immobilier ou le prestataire qui vend le terrain et qui bâtit le logement. Il convient de se renseigner au moment de l’achat du futur bien.

Un nouveau raccordement au gaz signifie que des travaux d’extension vont être ou ont été effectués entre le réseau qui passe dans votre rue et votre logement. Cela est nécessaire lorsque vous demandez à être connecté aux canalisations de gaz pour :

  • un logement neuf ;
  • une ancienne habitation qui n’a jamais bénéficié du gaz naturel.

Le compteur de gaz, placé en limite de propriété, va faire le lien entre votre installation domestique et le réseau public. Il servira à quantifier vos consommations afin que vous payiez ce que vous avez utilisé.

Toutefois, toutes les zones habitables ne sont pas éligibles à un raccordement au réseau de gaz naturel. En effet, différentes contraintes géologiques (reliefs, etc.) peuvent rendre impossible l’extension du réseau dans certaines communes. De même, l’éloignement du réseau par rapport au logement peut être un frein pour l’installation d’un compteur de gaz.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

L’installation après une suppression de compteur

Il est également possible de demander l’installation d’un compteur de gaz si ce dernier a été supprimé. La dépose du boîtier a pu être effectuée pour plusieurs raisons :

  • passage au tout électrique et volonté du propriétaire de supprimer le gaz dans le logement ;
  • compteur coupé et retiré dans un logement inoccupé depuis un certain temps.

Ici, le raccordement au réseau de gaz naturel a déjà été effectué dans le passé, seule l’installation d’un compteur est demandée par l’usager.

Une installation pour remplacer un compteur défaillant

Un compteur de gaz défectueux est un boîtier qui a pu subir différents dommages impactant son bon fonctionnement. Il a pu être vandalisé ou victime d’une catastrophe naturelle (inondation, chute d’arbre, etc.). Il peut aussi montrer des signes prématurés d’usure s’il a près de 20 ans.

Quelle que soit la raison qui rend le boîtier de gaz défectueux, il est primordial de demander un remplacement rapidement. En effet, un compteur qui fonctionne mal peut :

  • fausser le comptage de votre consommation, notamment si le compteur tourne trop vite ou pas assez ;
  • ne plus acheminer le gaz demandé ;
  • devenir dangereux, notamment en cas de fuite de gaz.

L’installation d’un autre compteur de gaz va permettre de profiter d’un boîtier neuf qui ne présente aucun danger. Si la dégradation n’est pas de votre fait, le pose d’un nouveau compteur sera gratuite. En cas de catastrophe naturelle, l’assurance habitation peut aussi prendre en charge le coût d’un remplacement de boîtier de gaz.

Une installation de compteur pour remplacer un modèle ancien

Le gestionnaire de réseau de gaz, GRDF ou l’ELD (Entreprise locale de distribution) de votre territoire veille à ce que tous les compteurs de gaz installés fonctionnent correctement. Il s’assure également que les boîtiers raccordés au réseau ne soient pas trop vieux. Ainsi, tous les compteurs de gaz sont changés tous les 20 ans, même s’ils fonctionnent encore correctement. Aucune démarche n’est à effectuer de votre côté, mis à part couper vos appareils au gaz le temps de l’intervention (pour cela, vous serez averti par courrier).

Ce changement de compteur de gaz est systématique et obligatoire pour le gestionnaire de réseau. Cela permet notamment de prévenir l’usure de petites pièces essentielles pour le comptage de votre consommation. L’installation dans le cadre de cette procédure est gratuite et sans démarches à faire de la part du consommateur.

Déploiement et installation d’un boîtier Gazpar

Le déploiement du compteur Gazpar fait suite à une directive européenne de 2009 obligeant tous les États membres à mettre en place un boîtier communicant pour le gaz. Il s’agit là de changer les compteurs de gaz d’ancienne génération au profit d’un boîtier Gazpar capable de communiquer à distance différentes données.

L’installation de nouveaux compteurs est gratuite et supportée par les gestionnaires de réseau (GRDF et les ELD). Cela n’implique aucune démarche pour le client titulaire d’un contrat de gaz. Il est possible de refuser le compteur Gazpar jusqu’à la fin de l’année 2022. Cependant, passée cette date butoir, le gestionnaire facturera l’installation d’un boîtier communicant à la demande du client.

Le déploiement du compteur Gazpar touche à sa fin en ce qui concerne le remplacement de boîtier existant. Pour les nouvelles installations, c’est Gazpar qui sera automatiquement posé dans votre coffret.

Déplacement d’un compteur de gaz : ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez placer votre coffret de gaz ailleurs sur votre propriété ? Cela peut être nécessaire lorsque :

  • vous divisez votre terrain en deux dans le cadre d’une vente ;
  • l’emplacement actuel du compteur de gaz vous gêne pour accéder à votre domicile ;
  • vous réalisez des travaux en bordure de propriété et vous avez besoin de déplacer le compteur.

Quelle que soit la raison, le gestionnaire va devoir déposer le compteur de gaz (c’est-à-dire l’enlever de son emplacement actuel) pour le placer ailleurs. Cela va entraîner une modification de la conduite qui relie le réseau à votre propriété. L’opération sera donc payante.

Ces travaux sont nommés par le gestionnaire du réseau « déplacement d’un branchement existant ». Diverses autorisations administratives sont nécessaires pour réaliser ce type de travaux. En effet, GRDF ou l’ELD de votre commune n’est pas autorisé à creuser librement la voirie pour y installer des canalisations. Le gestionnaire doit obtenir l’accord de la mairie pour le faire.

Lors du déplacement du boîtier, GRDF peut choisir de conserver le compteur ou de le changer. La mise en place d’un nouveau boîtier sera nécessaire dans plusieurs cas :

  • le compteur a près de 20 ans ;
  • des signes d’usures sont constatés ;
  • le boîtier est défectueux ou endommagé ;
  • le déplacement est demandé au moment du déploiement de Gazpar dans la commune.

Qui installe le compteur de gaz naturel ?

Plombier, Engie, GRDF… mais qui installe le compteur de gaz naturel ? Cette question peut se poser lorsque vous souhaitez entreprendre les démarches nécessaires pour bénéficier du combustible fossile.

Le gestionnaire de réseau seul habilité à installer un compteur de gaz

L’installation d’un compteur de gaz naturel revient exclusivement au gestionnaire du réseau de gaz naturel en charge de votre territoire : GRDF ou une ELD. Une sous-traitance peut également être opérée à la demande du gestionnaire.

Il est interdit de réaliser une installation du compteur vous-même. En règle générale, vous ne devez pas intervenir sur un boîtier de comptage. Cela signifie que vous n’avez pas le droit de bloquer le compteur de gaz (manœuvre totalement illégale), le démonter ou toute autre intervention qui pourrait s’avérer dangereuse. Ces équipements sont la propriété du gestionnaire de réseau dont les techniciens sont les seuls autorisés à effectuer des manipulations.

Vous pouvez en revanche consulter le compteur pour faire une relève de la consommation de gaz, par exemple.

À quel moment intervient le plombier ?

Le plombier-chauffagiste aura pour mission de créer l’installation domestique de gaz dans le logement et jusqu’au compteur. Pour cela, il peut :

  • installer la chaudière de gaz ;
  • créer un réseau hydraulique dans le sol (avant la pose du carrelage) ou les cloisons ;
  • placer les radiateurs ou le système de plancher chauffant hydraulique.

Il aura aussi pour mission de placer des canalisations souterraines entre le logement et l’emplacement prévu pour le compteur (uniquement sur la partie privative de votre propriété).

Le professionnel qualifié devra suivre scrupuleusement la norme d’installation NF DTU 61.1 afin que le gestionnaire du réseau accepte d’installer un compteur de gaz. Pour s’assurer que tout soit conforme, GRDF ou l’ELD de votre territoire exigera un certificat de conformité gaz délivré par l’un des trois organismes compétents (Qualigaz, Dekra Conformité Gaz ou Copraudit).

Le rôle du fournisseur de gaz

TotalEnergies, Engie, ENI, Alterna, Iberdrola, EDF, Vattenfall… la liste des fournisseurs de gaz en France est longue. Selon votre volonté, vous pouvez faire appel à l’une de ces compagnies pour l’installation de votre compteur Gazpar. Il jouera alors le rôle d’intermédiaire entre vous et le gestionnaire de réseau.

Notez que vous pouvez parfaitement vous passer de l’intervention d’un fournisseur de gaz dans le cadre d’une pose de compteur. En revanche, pour une mise en service du gaz, vous devrez obligatoirement avoir souscrit une offre et donc signé un contrat avec l’opérateur de votre choix pour bénéficier du combustible fossile chez vous.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

calculez vos économies

Les démarches pour installer un compteur de gaz

Selon votre situation parmi celles énumérées ci-dessus, les démarches pour l’installation d’un compteur de gaz peuvent être différentes. Cependant, la pose d’un compteur va souvent de pair avec un raccordement.

Qui contacter pour installer un compteur de gaz ?

C’est la première étape pour demander l’installation d’un compteur de gaz. Vous devez contacter le gestionnaire de réseau de distribution en charge de votre territoire. En France, on en compte 25, dont GRDF. Ce dernier est le plus connu, car il s’occupe de 95 % du réseau. Pour savoir qui est le vôtre, demandez à votre mairie ou contactez votre fournisseur de gaz (ou celui que vous comptez choisir).

Voici les coordonnées des principaux gestionnaires du réseau de gaz naturel en France :

Gestionnaire du réseau de gaz naturelGestionnaire du réseau de gaz naturelNuméro de téléphoneSite web
GRDF9973* communes (soit 95 % du réseau français)09 69 36 35 34https://www.grdf.fr/particuliers
Réseau GDSStrasbourg et 118 communes du Bas-Rhin (67)03 88 75 20 20https://r-gds.fr/
SorégiesPoitiers et 47 communes de la Vienne (86) et des départements voisins08 10 50 50 50https://www.soregies.fr/distribution-de-gaz/
Régaz-BordeauxBordeaux et 45 communes de Gironde (33)05 56 79 41 11https://www.regaz.fr/particuliers
Gaz de BarrBarr et 30 communes du Bas-Rhin (67)03 88 58 56 70https://www.gaz-de-barr.fr/
*En France, environ 10 000 communes sont desservies par le réseau de gaz naturel. Le pays compte pourtant près de 35 000 villes et villages (au 1er janvier 2020). Ce chiffre montre qu’une grande partie du pays n’a pas accès au combustible distribué en réseau.

Si vous ne souhaitez pas contacter directement le gestionnaire en charge du réseau, vous pouvez également passer par un fournisseur de gaz de votre choix. Ce dernier va alors servir de mandataire et demander une installation de compteur à votre place. C’est souvent la solution la plus pratique pour un client. Cependant, vous devrez souscrire un contrat de gaz avec ce fournisseur pour pouvoir le charger de la demande d’installation.

Éligibilité d’un raccordement au réseau de gaz

Avant d’entamer les démarches pour l’installation d’un compteur Gazpar, vérifiez que vous êtes bien éligible à un raccordement au réseau. Vous pouvez vous rendre directement sur la page de GRDF pour le savoir, en saisissant l’adresse de votre logement.
En cas de non-éligibilité, quelques alternatives s’offrent à vous pour bénéficier d’une alimentation au gaz chez vous. Vous pourrez par exemple faire installer une cuve de gaz extérieure ou demander un raccordement au réseau de gaz propane proposé par Antargaz, par exemple.

Les pièces justificatives à fournir pour l’installation du compteur

Lors d’une installation du compteur de gaz, l’enjeu pour le gestionnaire de réseau va être d’identifier clairement le logement pour lequel vous faites la demande. Il aura également besoin de connaître différents éléments afin de cibler votre demander. Il faut donc fournir plusieurs informations à votre interlocuteur (GRDF, ELD ou fournisseur) :

  • vos noms et prénoms ;
  • vos coordonnées téléphoniques (le technicien pourrait avoir besoin de votre présence lors de l’installation, notamment pour couper tous les appareils au gaz) ;
  • l’adresse exacte du bien (en précisant toutes les informations utiles, comme le numéro de bâtiment ou de lotissement, etc.) ;
  • les caractéristiques du logement (maison, appartement, étage ou non, etc.) ;
  • la puissance de gaz souhaitée (débit ≤ 16 Nm³/h ou > 16 Nm³/h : cela correspond aux besoins si vous utilisez le gaz seulement pour la cuisson ou le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire ou ces trois postes à la fois).

S’il s’agit d’une installation avec raccordement au réseau, il faudra également :

  • un plan de masse. Ce document est obligatoirement joint au permis de construire du logement ;
  • un plan de situation, que vous trouverez sur www.cadastre.gouv.fr avec l’adresse exacte du terrain concerné.

Pour l’installation d’un boîtier Gazpar, vous pouvez chercher le numéro PCE du compteur (Point d’estimation et comptage) qui est précisé pour la première fois sur le certificat de conformité Qualigaz (ou autre). Il s’agit là d’une identification claire du point de raccordement au réseau.

Location, qui demande l’installation du compteur de gaz ?

L’installation d’un boîtier Gazpar est à la charge du propriétaire des lieux, même lors d’une mise en location du logement. C’est donc à lui que reviennent les démarches relatives à la pose d’un compteur.
Le locataire devra quant à lui faire une demande de mise en service du gaz afin de mettre le compteur à son nom le temps du bail.

Le devis envoyé par GRDF ou l’ELD

Lors de votre premier contact avec le gestionnaire de réseau, il a pris toutes les informations utiles afin d’établir un devis pour l’installation du compteur de gaz et, si vous êtes concerné, pour le raccordement au réseau. Cette proposition tarifaire est envoyée sous une semaine. Elle prend en compte différents points relatifs à la complexité de la pose. C’est pour cela que le tarif de l’installation d’un compteur de gaz n’est pas communiqué publiquement. La prestation donne systématiquement lieu à un devis qui varie d’un client à l’autre.

À la réception du devis, vous devez l’accepter par courrier ou en ligne. À ce moment-là, un acompte équivalent à 50 % de la prestation vous est demandé. Le devis signé équivaut à l’acceptation d’un contrat de raccordement conclu entre vous et le gestionnaire du réseau de gaz.

La planification du rendez-vous pour l’installation du compteur de gaz

Une fois que vous avez retourné le devis signé et versé l’acompte demandé, un technicien va vous contacter pour établir un rendez-vous dans les semaines qui suivent (généralement 15 jours après). Cette prise de contact peut être réalisée par courrier ou par téléphone.

Il est recommandé d’accepter la date proposée par le technicien afin de bénéficier d’une intervention rapide. Attention, si le technicien a besoin de votre présence (compteur installé dans un local privatif, par exemple), il est impératif que vous soyez là pour le recevoir. Un déplacement vain est facturé jusqu’à 296,86 € TTC selon le débit demandé pour votre compteur. Une annulation tardive du rendez-vous sera quant à elle facturée 26,46 € TTC.

La pose et l’installation du compteur de gaz

La durée de l’installation d’un compteur de gaz s’élève à 30 minutes environ. Avant l’arrivée du technicien le jour convenu, tous les appareils fonctionnant au gaz devront être totalement éteints (ou débranchés pour plus de sécurité, dans le cas de la chaudière par exemple).

L’intervention peut être plus longue s’il s’agit :

  • d’un déplacement de compteur ;
  • d’une pose et d’un nouveau raccordement.

Pour un raccordement nouveau, l’intervention se déroulera en plusieurs étapes avec tout d’abord la création d’une extension vers votre point de comptage. À la suite de cela, le technicien pourra revenir pour installer le compteur.

Qui fournit le matériel d’installation et le compteur ?

Tout ce qui sera installé en dehors de votre propriété est à la charge du gestionnaire du réseau de gaz. Il s’agit principalement du compteur et de toutes les conduites de gaz nécessaires pour le branchement au réseau.

Vous n’aurez donc pas besoin de fournir un compteur ou autre. Le technicien viendra avec tout ce dont il aura besoin.

En revanche, tout ce qui se trouve sur votre propriété, c’est-à-dire du compteur à votre logement, c’est à vous de fournir le matériel (ou à votre plombier qui vous le facturera).

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Installation du compteur de gaz : délais et prix

L’installation d’un boîtier de gaz peut prendre du temps. Elle a aussi un coût.

Combien de temps pour l’installation d’un compteur de gaz ?

Entre le moment où vous contactez GRDF pour la première fois et le jour où le compteur est installé, il peut se passer jusqu’à 2 mois. Voici les délais auxquels vous attendre :

  • 30 à 45 jours entre le moment où vous contactez GRDF et celui où vous renvoyez le devis signé avec un acompte ;
  • 15 jours de plus pour que le gestionnaire de réseau ou une entreprise prestataire vous donne un rendez-vous ;
  • 30 minutes pour l’installation du compteur de gaz.

Ces délais sont valables lorsque le raccordement au réseau est déjà prévu. Dans le cas contraire, il va valoir patienter encore :

Type de débitBranchement sans extension de réseau et sans traversée de la voie publiqueBranchement sans extension de réseau et avec traversée de la voie publiqueBranchement avec une extension de réseau
Débit entre 6 et 10 Nm³/h10 jours15 jours2 mois
Débit supérieur à 10 Nm³/h1 mois

Ces délais sont à ajouter à l’étude technique réalisée en amont par GRDF. Celle-ci prend entre 8 et 15 jours ouvrés.

Remarquez que plus le branchement exigera d’efforts, plus les délais seront allongés. Le prix aussi sera impacté par la pénibilité rencontrée au cours d’un raccordement.

Quel est le prix de l’installation d’un compteur de gaz ?

Le tarif de l’installation d’un compteur de gaz est étudié au cas par cas par le gestionnaire du réseau. Voici un tableau des prestations GRDF :

Type d’installationDélaiPrix (en €)
Installation de GazparSur rendez-vous avec GRDFGratuit
Travaux de raccordementDe quelques jours à plusieurs semainesSur devis
Déplacement du compteurSur rendez-vous avec GRDFSur devis
Remplacement d’un compteur défectueuxSur rendez-vous avec GRDFGratuit
Remplacement de votre nouveau compteur à votre initiativeSur rendez-vous avec GRDF81,89 €
Tarification de l’installation d’un compteur de gaz – GRDF – 1er juillet 2022

Lors de travaux de raccordement, la pose du compteur en bordure de propriété est comprise dans la prestation. Le devis présenté comportera donc le coût de l’installation du boîtier. Des frais pourront être ajoutés si vous demandez :

  • l’insertion du compteur dans la clôture : environ 120 € hors taxes ;
  • l’encastrement du compteur dans un muret : environ 170 € hors taxes.

Lorsque l’installation implique un nouveau raccordement au réseau avec une extension, d’autres frais s’ajoutent au coût de la pose du compteur de gaz :

Raccordement au gaz pour un usage de chauffage (avec éventuellement l’eau chaude et/ou la cuisson)Raccordement au gaz pour un usage de production d’eau chaude et de cuisson (sans chauffage)
Branchement pour un débit maximal compris entre 6 et 10 Nm³/h
Toute longueur d’extension1039,88 € TTC462,17 € TTC
Branchement pour un débit maximal compris entre 16 Nm³/h (inclus) et 650 Nm³/h
15 mètres ou moins1534,04 € TTC
Plus de 15 mètres1534,04 € TTC + participation du client (montant donné sur devis) selon la rentabilité de l’extension du réseau

Branchement, raccordement, extension… comment vous y retrouver ?

Dans son catalogue de prestations, GRDF explique les différents termes employés :

  • « le raccordement est constitué par un branchement et, le cas échéant, une extension »
  • « le branchement désigne l’ouvrage assurant la liaison entre la canalisation de distribution publique existante (ou l’extension envisagée de cette dernière) et la bride amont du compteur (ou l’organe de coupure générale situé en limite de propriété) » ;
  • « l’extension désigne la portion supplémentaire de canalisation de distribution publique à construire depuis sa localisation actuelle jusqu’au droit du branchement envisagé ».

Que faire une fois le compteur de gaz installé ?

Une fois l’installation du compteur de gaz naturel effectuée, d’autres démarches sont à entreprendre.

La mise en service du gaz après la pose d’un compteur

Une fois le compteur de gaz posé en limite de propriété (ou dans un local technique si l’immeuble est en bordure de route, par exemple), il est nécessaire de le mettre en service. La procédure aussi appelée « ouverture du compteur de gaz », va consister en une mise en service du gaz. Autrement dit, le technicien va « ouvrir les vannes » du réseau pour que le gaz soit acheminé jusque dans le logement.

Durant son cheminement entre les canalisations du réseau et les vôtres, le combustible gazeux va passer par le compteur qui sert à mesurer la quantité d’énergie demandée par votre installation. En effet, le boîtier comptabilise seulement l’énergie que vos appareils utilisent. Si le compteur tourne quand vos équipements sont tous éteints, c’est qu’il y a une défaillance quelque part. Il faut alors contacter le gestionnaire du réseau au plus vite.

Bon à savoir

Si vous êtes bénéficiaire du chèque énergie, la mise en service du compteur est gratuite. Pensez à prévenir votre fournisseur au moment de la souscription.

Apprendre à utiliser son compteur de gaz

Lors de la mise en service du compteur de gaz, le technicien va vous expliquer brièvement comment fonctionne le boîtier Gazpar. Pour cela, il peut vous donner une brochure explicative ou vous montrer les manipulations essentielles, s’il a le temps. Il va essentiellement vous aider à vérifier votre consommation de gaz depuis le boîtier et vous indiquer quels chiffres correspondent à votre numéro de compteur.

Vérifier et entretenir son installation régulièrement

Il est obligatoire de procéder à un entretien annuel des équipements au gaz dont la puissance est située entre 4 et 400 kilowatts. Une fois l’installation du compteur de gaz réalisée, vous devrez donc faire examiner vos équipements tels que la chaudière.

Cette vérification permet de s’assurer que l’appareil fonctionne correctement. Cela permet aussi de prévenir les pannes et donc les réparations coûteuses.

Lors d’un entretien de la chaudière, votre plombier-chauffagiste pourra aussi purger les radiateurs.

S’informer sur les offres de gaz des différents fournisseurs

Lors de l’installation du compteur de gaz, vous avez pu faire appel à un fournisseur qui a assuré le rôle d’intermédiaire entre vous et le gestionnaire de réseau. Sachez que vous êtes libre de quitter votre compagnie de gaz dès que vous en ressentez le besoin. Cela peut être pour :

  • bénéficier d’une offre de gaz moins chère que celle que vous avez actuellement ;
  • profiter de services qui vous correspondent plus ;
  • aller vers un fournisseur avec qui vous avez un meilleur contact.

La résiliation d’un contrat de gaz est gratuite et sans préavis à donner. Elle n’entraînera aucune coupure, à condition de souscrire une nouvelle offre entretemps.

Tout le monde peut-il changer de fournisseur ?

Malheureusement, à l’heure où est rédigé cet article, certains abonnés particuliers n’ont pas la liberté de choisir leur fournisseur de gaz et de faire jouer la concurrence.

En effet, les ELD en France ont une position de monopole qui empêche les clients consommateurs particuliers de choisir librement leur fournisseur de gaz et/ou d’électricité. Ils n’ont donc pas d’autre choix que signer un contrat chez l’ELD rattachée à leur territoire pour pouvoir bénéficier du gaz naturel.

La CRE dénonce ces pratiques de monopole. Le 11 octobre 2022, l’Autorité de la concurrence a par exemple condamné Gaz de Bordeaux à une amende d’un million d’euros pour « abus de position dominante ».

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

calculez vos économies