Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Fermeture du compteur de gaz : quels sont les démarches, les frais et les délais ?

La fermeture d’un compteur de gaz est obligatoire au moment d’un déménagement. À préciser que la résiliation de l’abonnement de gaz entraîne automatiquement la fermeture du compteur. Il est donc important de penser à résilier son contrat d’énergie avant le départ de l’ancien logement. Sans cette démarche, l’abonné risque de payer des consommations inutiles pour l’ancien logement qu’il n’occupe plus. Comment se passe la fermeture d’un compteur de gaz ? Quelles sont les démarches à réaliser ? Quels délais prévoir ? La fermeture du compteur de gaz est-elle payante ? Choisir.com répond à toutes vos questions dans cet article.

Fermeture compteur gaz

La fermeture du compteur de gaz est-elle obligatoire lors d’un déménagement ?

Quitter son logement nécessite de réaliser un certain nombre de démarches relatives à ses contrats d’énergie. Il est notamment nécessaire de demander la fermeture du compteur de gaz de l’ancien logement avant son déménagement.

Les démarches à effectuer pour le gaz au moment d’un déménagement

Il est impossible de transférer un contrat d’énergie (que ce soit pour le gaz naturel ou pour l’électricité) à une nouvelle adresse. En effet, l’abonnement est lié à un compteur et à un logement, mais pas à une personne. La procédure à suivre lors d’un déménagement est donc la suivante :

  • pour l’ancien logement :
    • la résiliation du contrat de gaz : la première étape est la demande de résiliation de l’abonnement d’énergie auprès de son fournisseur. La demande de clôture du contrat correspond également à une demande de fermeture du compteur de gaz. En effet, lorsque le contrat est résilié, l’alimentation en gaz est coupée dans le logement pour des raisons de sécurité,
    • le paiement de la facture de régularisation : cette dernière facture, également appelée « facture de clôture », permet au fournisseur d’énergie de facturer à son client ses dernières consommations. Elle est envoyée à la nouvelle adresse du consommateur. Ce dernier doit impérativement s’acquitter de la somme due afin de mettre un terme à son contrat avec le fournisseur ;
  • pour le nouveau logement :
    • s’il est déjà raccordé au réseau de gaz naturel : il suffit alors de souscrire un contrat de gaz et/ou d’électricité chez le fournisseur de son choix pour le nouveau logement. Il est recommandé de souscrire 2 semaines avant la date prévue d’emménagement afin de ne pas se retrouver sans gaz,
    • s’il n’est pas encore raccordé au réseau de gaz naturel : si le logement est neuf ou en construction, il est indispensable de demander son raccordement au réseau de gaz naturel. Des travaux sont alors nécessaires pour relier l’habitation au réseau de distribution. Il est important d’anticiper la durée de ces travaux. En effet, ces derniers peuvent durer 8 à 10 semaines pour un raccordement simple et jusqu’à 16 semaines pour un raccordement nécessitant une extension du réseau. La demande de raccordement peut être faite directement auprès du gestionnaire de réseau de gaz. Généralement, il s’agit de GRDF. Toutefois, certaines zones en France dépendent d’ELD (entreprise locale de distribution). Dans ce cas, il convient de se rapprocher de l’ELD dont vous dépendez pour le raccordement de votre logement au réseau de gaz. Il est également possible de demander le raccordement à un fournisseur d’énergie qui joue le rôle d’intermédiaire entre le consommateur et le gestionnaire de réseau. Ainsi, il est possible de faciliter ses échanges en ne gardant qu’un seul interlocuteur pour ses démarches concernant le raccordement et pour la souscription d’un contrat d’énergie. Le logement peut être alimenté en gaz lorsque les travaux de raccordement sont terminés. Il suffit alors de souscrire une offre chez un fournisseur de gaz pour ouvrir son compteur.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Comment fermer son compteur de gaz pour l’ancien logement ?

La demande de fermeture d’un compteur de gaz correspond à la demande de résiliation de son abonnement avec le fournisseur d’énergie. Il est possible de résilier son contrat par téléphone, courrier ou sur son espace en ligne, selon les moyens de contact mis à disposition par votre fournisseur. Il n’est pas nécessaire de réaliser d’autres démarches pour fermer son compteur gaz. Le fournisseur d’énergie transmet au gestionnaire de réseau la demande de son client afin que les agents GRDF interviennent sur le compteur pour sa fermeture à la date demandée. Quelques informations doivent être fournies au fournisseur lors de la demande de résiliation.

Relever son compteur de gaz

La fermeture du compteur de gaz est nécessaire dans le cas d’un déménagement. Il est donc indispensable d’informer son fournisseur d’énergie de ce changement afin que le contrat puisse être rompu. Il sera alors nécessaire de souscrire un nouveau contrat pour son futur logement. Même si vous souhaitez conserver l’offre en cours pour votre nouvelle adresse, le contrat ne peut être transféré. Il est donc indispensable de résilier et de souscrire à nouveau. Suite à la résiliation du contrat, le fournisseur émet une facture de régularisation. Le client est dans l’obligation de régler le montant qui correspond à ces dernières consommations.

Afin de calculer le montant de la facture de clôture, le fournisseur a besoin de la dernière relève du compteur de gaz de l’abonné. Lors de la demande de résiliation, il peut donc vous être demandé de renseigner l’index de consommation. La relève du compteur de gaz se fait très simplement :

  • avec un compteur traditionnel : les chiffres à relever sont en blanc sur fond noir. Ils correspondent à la consommation du foyer en m³. Les chiffres en blanc sur fond rouge, quant à eux, ne sont pas à renseigner au fournisseur. Le compteur de gaz peut être installé à l’intérieur de votre logement (dans l’entrée, la buanderie, la cave, le garage…). Dans certains cas, il se trouve à l’extérieur de l’habitation (sur le palier, par exemple) ;
  • avec un compteur Gazpar : si votre logement est déjà équipé d’un nouveau compteur communicant, il n’est pas nécessaire de procéder à une relève. En effet, Gazpar transmet automatiquement et quotidiennement l’index de consommation au fournisseur d’énergie et au gestionnaire de réseau. Ces nouveaux compteurs permettent donc de limiter les interventions qui nécessitent d’être présent chez soi lors du passage d’un technicien. Grâce aux compteurs communicants, il n’y a également pas de mauvaises surprises sur les factures. En effet, avec les compteurs traditionnels, le montant des factures était calculé en fonction d’une estimation de la consommation du foyer. Avec Gazpar, les clients sont facturés par rapport à leurs consommations réelles.

Le compteur de gaz peut-il être fermé à distance avec Gazpar ?

Contrairement à son homologue pour l’électricité, Linky, Gazpar ne permet pas de procéder à l’ouverture et à la fermeture du compteur à distance. En effet, si certaines opérations, comme le relevé de l’index de consommation, peuvent être effectuées sans déplacement, une intervention reste indispensable pour fermer et ouvrir le compteur de gaz. Cette différence entre le compteur électrique et le compteur de gaz repose sur des raisons liées à la sécurité. En effet, l’alimentation en gaz doit être coupée rapidement dans un logement qui n’est plus occupé pour éviter tout risque d’incident (fuite de gaz).

Préparer quelques informations avant de contacter son fournisseur d’énergie

D’autres informations sont également à renseigner lors de la demande de fermeture de son compteur de gaz. En effet, le fournisseur d’énergie peut vous demander de fournir :

  • votre référence client (à retrouver sur votre contrat ou une facture d’énergie) ;
  • le numéro de PCE (point de comptage et d’estimation) du compteur de gaz (à relever directement sur son compteur ou sur une facture d’énergie) ;
  • la date souhaitée pour la fin du contrat ;
  • l’adresse du nouveau logement (afin de recevoir la facture de régularisation).

Pourquoi est-il important de procéder à la fermeture du compteur de gaz ?

Il est très important de penser à demander la fermeture de son compteur de gaz lors d’un déménagement. En effet, sans cette démarche vous risqueriez de continuer à payer pour les consommations du nouvel occupant du logement. Si celui-ci ne souscrit pas dès sont entrée un contrat à son nom et que le compteur de gaz n’a pas été fermé après votre départ, le contrat à votre nom reste actif pour l’ancien logement. Les factures seront alors toujours adressées à l’ancien occupant, c’est-à-dire vous.

Par conséquent, il est essentiel d’anticiper et de demander la fermeture de son compteur de gaz suffisamment tôt avant la date de son déménagement.

Le cas de la fermeture du compteur électrique

Comme pour le compteur de gaz naturel, le risque en ne résiliant pas son contrat d’électricité pour son ancien logement est de continuer à payer pour les consommations du nouvel occupant du logement. En revanche, la fermeture d’un compteur électrique ne se fait pas aussi rapidement que pour le gaz. En effet, pour des raisons de sécurité, un compteur de gaz doit être fermé au plus tard quelques jours après le départ des occupants du logement. Le compteur électrique, quant à lui, peut rester ouvert plusieurs jours ou semaines après le déménagement. Cela permet aux nouveaux occupants d’avoir un logement alimenté en électricité le temps de souscrire un contrat si cela n’a pas été fait en avance.

Combien coûte la fermeture d’un compteur de gaz ?

La fermeture du compteur de gaz est gratuite. En effet, aucun frais n’est facturé pour cette opération. En revanche, l’ouverture du compteur est payante. Lors d’un déménagement, il est donc important de prévoir les frais d’ouverture du compteur pour le nouveau logement. Mettre le compteur de gaz à son nom se fait automatiquement en souscrivant un contrat chez un fournisseur d’énergie.

La facture de régularisation est souvent confondue avec des frais de résiliation. Toutefois, cette dernière facture n’a pas réellement de rapport avec la rupture du contrat ou la fermeture du compteur. Elle est établie en fonction des dernières consommations de l’abonné. Les clients ayant opté pour la mensualisation pour le paiement de leurs factures peuvent se retrouver dans deux cas de figure lors de la réception de leur facture de clôture :

  • une facture à régler : si le montant des mensualités a été sous-évalué, le client doit payer pour ses consommations qui ne lui ont pas encore été facturées ;
  • le remboursement d’un trop-perçu : si le montant des factures a été surévalué, le fournisseur rembourse le trop-perçu à l’abonné. Ce dernier n’a donc rien à régler suite à la réception de la facture de clôture.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Quels délais prévoir pour fermer son compteur gaz ?

Il est recommandé de prévoir un délai d’environ 2 semaines avant la date prévue de son déménagement pour la fermeture d’un compteur de gaz. Il suffit alors de contacter son fournisseur d’énergie pour l’informer de son déménagement et demander la résiliation de son contrat. Anticiper et contacter son fournisseur 15 jours avant la date de départ du logement permet de garantir que le fournisseur aura le temps de traiter la demande.

Suite à la date de résiliation du contrat, un délai de 48 heures est nécessaire pour que le gestionnaire de réseau, GRDF, intervienne pour fermer le compteur de gaz. L’alimentation en gaz naturel n’est donc pas immédiatement coupée quand la demande de résiliation est effective. Il est nécessaire d’attendre qu’un technicien du gestionnaire de réseau se rende sur place pour fermer le compteur.

Changement de fournisseur et fermeture du compteur de gaz

Les démarches à suivre pour un changement de fournisseur ne sont pas les mêmes que lors d’un déménagement. En effet, pour changer de fournisseur en gardant la même adresse, la résiliation du contrat avec son fournisseur d’énergie et la fermeture du compteur ne se font pas de la même manière que lors d’un déménagement.

Faut-il procéder à la fermeture du compteur de gaz lors d’un changement de fournisseur ?

Un changement de fournisseur se fait très simplement et à tout moment. Il n’est pas nécessaire d’attendre l’occasion d’un déménagement pour souscrire une autre offre. En effet, il est possible de résilier son abonnement avec son fournisseur d’énergie à n’importe quel moment et sans avoir à justifier son choix. Cette démarche est totalement gratuite. De plus, changer de fournisseur ne nécessite pas de couper l’alimentation en gaz dans le logement.

La fermeture du compteur de gaz n’est pas nécessaire lors d’un simple changement de fournisseur. Dans ce cas, la seule démarche à réaliser est la souscription chez le fournisseur de son choix. Ce dernier se charge de demander la résiliation du contrat à l’ancien fournisseur. Les seuls frais à prévoir sont ceux de la facture de régularisation.

Dans le cas d’un changement de fournisseur, le compteur de gaz ne doit donc pas être fermé et aucune intervention de technicien n’est à prévoir.

Quel fournisseur de gaz naturel choisir ?

Octobre 2021 a été marqué par la plus forte augmentation du prix du gaz depuis une quinzaine d’années. En effet, une hausse de 12,7 % a eu lieu en octobre. Le prix du gaz a également fortement augmenté sur l’ensemble de l’année 2021 avec une hausse de 57 %. Cette flambée du prix de l’énergie est liée à la reprise économique plus importante que prévue suite à la crise sanitaire. Il y a actuellement plus de demandes que d’offres sur les marchés internationaux. De ce fait, les prix du gaz ne cessent d’augmenter et cela se répercute sur les factures des consommateurs.

Face à cette hausse, le Gouvernement a choisi de mettre en place un « bouclier tarifaire » pendant l’hiver 2021-2022. Ainsi, le tarif réglementé du gaz doit être bloqué jusqu’en avril 2022 pour éviter une flambée des factures d’énergie des Français.

Afin de se protéger de cette hausse du prix du gaz, il est également possible de choisir une offre à prix fixe. En effet, plusieurs fournisseurs d’énergie commercialisent ce type d’offres qui permettent de bloquer le prix du gaz et/ou de l’électricité sur un certain temps. Elles se distinguent des offres à prix variable dont les tarifs changent en fonction des fluctuations du prix de l’énergie sur les marchés. Avec une offre à prix fixe, le prix est bloqué dès la souscription, sur une durée pouvant aller de 1 à 4 ans selon les fournisseurs.

Pour vous aider dans votre choix et trouver l’offre qui vous permettra de vous protéger de cette hausse du prix du gaz, vous pouvez joindre un de nos conseillers par téléphone. Notre comparateur de gaz en ligne peut également vous permettre de retrouver les offres à prix fixes actuellement proposées par différents fournisseurs de gaz.

Voici quelques offres de gaz à prix fixes commercialisées par différents fournisseurs d’énergie :

Offres de gaz à prix fixes (en Tarif B1 et zone tarifaire 1) – Novembre 2021

FournisseurNom de l’offreCaractéristiquesPrix de l’abonnement annuel (en € TTC)Prix du kWh (en € TTC)
SoweeOffre gazPrix fixe bloqué pendant 3 ans262,44 €0,0969 €
DyneffContrat SereinPrix fixe bloqué pendant 2 ans290,88 €0,1112 €
TotalEnergiesOffre verte fixePrix fixe bloqué pendant 1 an255,72 €0,1369 €

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?