Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Que faire en cas de panne de compteur électrique ?

Un compteur électrique peut être en panne ou défectueux. Dans ce cas, il est possible de constater des coupures de courant fréquentes, des factures anormalement élevées ou que le compteur émette un bruit suspect. Le compteur électrique est nécessaire pour connaître la consommation d’électricité d’un foyer. Il permet notamment au fournisseur d’énergie de calculer le montant des factures de son client en fonction de ses consommations. Par conséquent, si le compteur est en panne, il est important de le réparer ou de le remplacer. Comment savoir si son compteur EDF fonctionne bien ? Comment le réparer ou le remplacer ? Qui contacter en cas de panne de compteur électrique ? Retrouvez toutes les réponses à ces questions dans notre article dédié.

Panne compteur électrique

Comment savoir si son compteur électrique est défectueux ?

Lorsqu’un compteur électrique est défectueux, il est possible que les factures d’électricité en soient impactées. Si vous remarquez une hausse ou une baisse importante du montant de vos factures, alors que vos consommations n’ont pas changé, il se peut que votre compteur électrique soit en panne ou fonctionne mal.

Voici quelques signes qui peuvent permettre de vérifier soi-même si un compteur électrique est défectueux ou non :

  • le compteur électrique tourne plus ou moins vite que d’habitude. S’il continue de tourner alors que le disjoncteur est coupé, c’est qu’il y a un dysfonctionnement ;
  • l’index de consommation semble anormal ;
  • le compteur émet un bruit inhabituel ;
  • le montant des factures d’électricité augmente par rapport aux mois précédents, alors que les habitudes de consommation n’ont pas changé ;
  • les efforts faits pour réduire votre consommation d’énergie (nouveaux équipements plus performants, écogestes, etc.) ne se font pas ressentir sur vos factures ;
  • le compteur EDF ne s’allume plus du tout.

Doit-on parler de « compteur EDF » ?

EDF n’est pas en charge des compteurs électriques. En effet, EDF est un fournisseur d’électricité dont la mission est de commercialiser des offres d’énergie aux consommateurs. Il serait plus juste de parler de « compteur Enedis ». Enedis (ex-ERDF) est le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France. Il a notamment pour mission d’assurer à tous les consommateurs d’être bien alimentés en électricité. Enedis est également en charge de l’entretien des compteurs électriques. C’est donc le gestionnaire du réseau qui intervient pour les problèmes sur le réseau et sur les compteurs électriques.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Quelles peuvent être les causes du dysfonctionnement d’un compteur électrique ?

Un compteur électrique qui disjoncte régulièrement peut être obsolète et nécessite d’être remplacé par un nouveau modèle. Toutefois, il est également possible qu’un compteur disjoncte pour d’autres raisons et qu’il ne soit pas défectueux. Le problème peut alors être réglé de différentes manières.

Un compteur obsolète

Dans les logements les plus anciens, il est possible que le compteur EDF soit un ancien modèle. Si des coupures de courant régulières sont constatées, elles peuvent venir du fait que le compteur électrique soit devenu obsolète. Il est alors possible de faire remplacer son vieux compteur par un nouveau modèle, ce qui devrait régler le problème des coupures de courant intempestives. Les anciens compteurs sont automatiquement remplacés par le nouveau compteur communicant Linky.

Une surcharge sur l’installation électrique

Un compteur peut tomber en panne suite à un orage ou au branchement d’un appareil défectueux sur l’installation électrique. En effet, ces situations peuvent créer une surtension ou une surcharge électrique qui risque d’endommager certains appareils. Les dommages causés peuvent concerner les appareils électroménagers, ainsi que l’installation électrique elle-même. En effet, un compteur électrique peut être endommagé par un court-circuit. Généralement, le disjoncteur saute lorsque la surcharge est détectée. Cependant, il peut tout de même arriver que des appareils soient endommagés. Dans ce cas, il est nécessaire de faire venir un technicien Enedis pour réparer le matériel.

Une puissance de compteur inadaptée

Si le compteur disjoncte régulièrement, la cause peut être une puissance souscrite insuffisante. Lors de la souscription d’un contrat avec un fournisseur d’électricité, le client choisi une puissance maximale à ne pas dépasser (en kVA). Celle-ci est définie avec l’aide du fournisseur en prenant en compte les habitudes de consommation de l’abonné. Lorsque la puissance de compteur souscrite correspond à ses besoins, il n’y a pas de risque que le courant saute. En revanche, si la puissance souscrite est trop faible, le compteur disjoncte lorsqu’elle est dépassée.

Dans ce cas, le compteur n’est pas défectueux et il n’est pas nécessaire de le changer ou de le réparer. En revanche, il est possible de demander un changement de puissance à son fournisseur afin d’éviter les gênes occasionnées par les coupures de courant répétées. Souscrire une offre adaptée à sa consommation permet d’éviter ce type de désagrément. La demande du client est ensuite transmise à Enedis qui intervient pour modifier la puissance du compteur. Cette prestation est payante. Les tarifs varient selon le type de compteur et les délais souhaités pour l’intervention d’un technicien. Le changement de puissance peut être fait à distance avec Linky. Le prix de cette prestation est donc moins cher avec le compteur communicant qu’avec un compteur traditionnel. Les délais sont également plus courts. Voici la grille tarifaire d’Enedis pour le changement de puissance du compteur électrique :

Changement de puissance de compteur – Tarifs Enedis (septembre 2021)

Type de compteurPrestationTarifs standards
(sous 10 jours) en €
Tarifs express
(sous 5 jours) en €
Compteur traditionnelRéglage du disjoncteur38,18 €65,72€
Avec changement de disjoncteur56,83 €97,81 €
Avec réglage du disjoncteur et changement de compteur
Avec changement de disjoncteur et changement de compteur68,74 €118,31 €
Avec passage de monophasé à triphasé160,50 €276,20€
Avec passage de triphasé à monophasé
LinkyA distance (sous 24 h)3,76 €

Attention aux factures impayées et à la baisse de puissance

Lorsque le client ne paie pas ses factures d’énergie, le fournisseur peut réduire la puissance du compteur. Cette solution est notamment utilisée pendant la période de la trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mai 2022), lors de laquelle l’électricité ne peut pas être suspendue. La réduction de puissance permet au consommateur d’avoir un minimum d’électricité afin d’utiliser les appareils essentiels. Toutefois, si trop d’appareils sont branchés en même temps, la puissance maximale peut facilement être atteinte. Le compteur EDF peut donc disjoncter régulièrement dans cette situation. Cela ne signifie pas que le compteur est défectueux.

Une mise en service du compteur non effectuée

Pour qu’un compteur électrique fonctionne, et qu’un logement soit alimenté en électricité, il est indispensable de procéder à la mise en service du compteur. En effet, au moment d’un déménagement, le compteur est généralement fermé après le départ des anciens occupants. Il est donc nécessaire de souscrire un contrat chez le fournisseur de son choix pour que le logement soit alimenté en électricité. S’il n’y a pas de courant et que vous n’avez pas souscrit de contrat chez un fournisseur, le problème ne vient pas d’un dysfonctionnement du compteur. En effet, il suffit de le mettre en service.

Il peut arriver que le courant ne soit pas coupé lors de l’emménagement. Dans ce cas, l’ancien occupant n’a peut être pas résilié son contrat. Il est tout de même important de souscrire un contrat à son nom pour ses consommations. Il est également possible que l’électricité n’ait pas encore été coupée suite à la résiliation. En effet, le logement reste souvent alimenté en électricité pendant quelques jours, voire semaines, après la date de résiliation demandée. Cela permet aux nouveaux arrivants de souscrire un contrat si cela n’a pas déjà été fait. Toutefois, il est recommandé de s’y prendre en avance pour ne pas se retrouver avec le courant coupé lors de son arrivée dans le logement.

L’ouverture du compteur est une prestation payante. Le prix d’une mise en service du compteur électrique, n’est pas le même selon le délai demandé et le type de compteur (Linky ou compteur traditionnel).

Retrouvez les tarifs d’Enedis pour l’ouverture d’un compteur électrique dans le tableau ci-dessous :

Ouverture de compteur électrique Enedis (ex-ERDF) – 2021

Types de compteur électriquePrestationsDélais d’interventionTarifs (en € TTC)
Compteurs traditionnelsMise en service standard5 jours ouvrés14,18 €
Mise en service express2 jours ouvrés52,53 €
Mise en service d’urgence
(demandée avant 21 h)
Dans les 24 h146,84 €
Compteur LinkyMise en service StandardDans les 24 h14,18 €
Mise en service d’urgence
(demandée avant 15 h)
Le jour même67,26 €
Première mise en service (logement ou compteur neuf)10 jours ouvrés50,65 €
Première mise en service express (logement ou compteur neuf)5 jours ouvrés89,00 €

Penser au raccordement de son logement neuf

Avant un déménagement dans un logement neuf, il est indispensable de faire une demande de raccordement à Enedis. En effet, un logement nouvellement construit ne peut pas être alimenté en électricité sans avoir été raccordé au réseau de distribution. Il est important d’anticiper cette demande, car les délais nécessaires pour la réalisation des travaux peuvent être longs. Il faut généralement compter 3 mois pour un raccordement classique, et jusqu’à 6 mois si une extension du réseau est nécessaire.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Qui contacter pour un compteur électrique défectueux ?

Lorsqu’un compteur EDF est en panne, il est recommandé de contacter son fournisseur d’énergie afin de l’en informer. Toutefois, ce n’est pas le fournisseur qui interviendra pour la réparation ou le changement de compteur, mais Enedis (ex-ERDF), le gestionnaire du réseau électrique.

Contacter son fournisseur d’énergie ?

Informer son fournisseur d’énergie lorsqu’une panne de compteur électrique est soupçonnée est très important. En effet, en cas de doute sur le bon fonctionnement du compteur, contacter son fournisseur permet de garder une trace de la date à laquelle le client a remarqué un dysfonctionnement.

Pour tout problème sur les compteurs électriques ou, plus généralement, sur le réseau d’électricité, ce n’est pas le fournisseur d’énergie qui intervient. En effet, il est recommandé de contacter son fournisseur pour lui signaler qu’il y a un problème sur le compteur. Cependant, c’est Enedis, le gestionnaire du réseau qui intervient pour la réparation ou le changement du compteur. Le délai standard d’intervention est de 10 jours pour la vérification du fonctionnement du compteur.

Contacter Enedis (ex-ERDF), le gestionnaire de réseau ?

Seul un technicien Enedis peut intervenir sur les compteurs électriques. Il est possible de demander à un électricien de venir confirmer la panne ou le dysfonctionnement du compteur. Toutefois, il ne pourra pas le réparer. Il faut attendre l’intervention d’Enedis pour que le compteur soit réparé ou remplacé, si cela est jugé nécessaire par le technicien.

Lorsque le consommateur prend contact avec son fournisseur pour lui signaler le dysfonctionnement de son compteur électrique, celui-ci transmet la demande d’intervention à Enedis. Il n’est donc pas nécessaire de contacter le gestionnaire de réseau soi-même. Le fournisseur fait l’intermédiaire entre son client et Enedis. De cette manière, le consommateur n’a qu’un interlocuteur et les démarches sont facilitées.

Le cas des ELD (entreprise locale de distribution)

Suivant la zone géographique où se trouve un logement, il peut dépendre d’une ELD et non d’Enedis. Enedis (ex-ERDF) est le gestionnaire de réseau pour 95 % du territoire. Les 5 % restants dépendent d’une ELD. C’est notamment le cas à Bordeaux (Gaz de Bordeaux), Strasbourg (Electricité de Strasbourg – ES Energies) ou à Grenoble (Gaz et Electricité de Grenoble – GEG), par exemple. Si votre logement se trouve dans une zone qui dépend d’une ELD, ce n’est pas Enedis qui intervient en cas de panne de compteur, mais votre ELD.

Combien coûte un changement de compteur EDF défectueux ?

Les frais de changement de compteur peuvent être à régler par le consommateur ou par Enedis, selon les situations.

Si le compteur est bien défectueux

Si la défaillance du compteur électrique est confirmée lors de l’intervention du technicien Enedis, le client ne paie rien. En effet, dans ce cas, les frais de changement de compteur reviennent au gestionnaire de réseau, Enedis (ex-ERDF) ou à l’ELD (entreprise locale de distribution) dont le consommateur dépend.

Il est indispensable de changer rapidement le compteur s’il est en panne. En effet, si le compteur électrique ne fonctionne pas correctement, le fournisseur ne peut pas connaître les consommations réelles de son client et les lui facturer.

Si le compteur n’est pas vraiment défectueux

Si le compteur n’est pas défectueux, et que le consommateur souhaite tout de même le remplacer, les frais sont à sa charge. Ces frais comprennent le tarif appliqué pour le déplacement d’un technicien afin d’effectuer le diagnostic du compteur et le prix de la mise en service du nouveau compteur.

Dans le cas d’une location, le locataire doit contacter son fournisseur afin de lui signaler un dysfonctionnement sur son compteur électrique. Si le compteur n’est pas diagnostiqué comme défectueux par le technicien Enedis, et que le locataire souhaite tout de même en changer, les frais sont à sa charge et non à celle du propriétaire.

L’intervention d’un technicien Enedis sur le compteur est payante. Cette prestation est facturée au client s’il fonctionne normalement. En revanche, cette prestation est gratuite en cas de dysfonctionnement. Voici les tarifs Enedis pour la vérification du fonctionnement des compteurs :

Vérification du fonctionnement du compteur électrique – Tarifs Enedis (septembre 2021)

InterventionTarif heures ouvrées, en €Tarif hors heures ouvrées, en €
Vérification visuelle du compteur38,18 €65,72 €
Vérification métrologique du compteur344,68 €550,08 €

Si vous pensiez que votre compteur était défaillant du fait d’une augmentation de vos factures, mais qu’il ne l’est pas, il peut être intéressant de chercher la cause de cette hausse de vos consommations d’électricité.

Peut-on contester une facture trop élevée suite à un dysfonctionnement du compteur électrique ?

Selon la loi, les fournisseurs doivent facturer en fonction de l’énergie réelle consommée. Dans le cas où il recevrait un trop-perçu de la part de son client, le fournisseur est donc tenu de le rembourser.

Selon un arrêté du 18 avril 2012 :

  • si le trop-perçu est inférieur à 25 €, le montant doit être imputé sur la prochaine facture ;
  • si le trop-perçu est supérieur à 25 €, le fournisseur doit rembourser le montant à son abonné dans un délai de 15 jours à compter de la demande.

Pour obtenir un remboursement, il est nécessaire de prouver que le compteur était défectueux aux dates correspondant aux factures dont les montants semblent excessifs. Si un technicien Enedis a constaté que le compteur était bien défectueux, le gestionnaire se charge de transmettre l’information au fournisseur. Attention, il ne faut pas attendre trop longtemps avant de signaler le problème à son fournisseur. Car, si après 3 relèves de compteur, le consommateur n’a pas contacté son fournisseur pour lui faire part du dysfonctionnement, il ne pourra pas obtenir de remboursement.

Enedis estime la consommation qu’aurait été celle de son client si le compteur fonctionnait normalement. Le consommateur peut ensuite recevoir un remboursement de la différence entre le montant qu’il aurait dû payer en temps normal et ce qui lui a été facturé. Il s’agit d’un redressement de situation.

Pour estimer les consommations que le client aurait eut si le compteur fonctionnait normalement, Enedis prend en compte la consommation journalière moyenne grâce à un historique des factures d’électricité sur une même période les années précédentes. S’il ne dispose pas d’historique, il compare la consommation du foyer à celle de foyers similaires. Lorsque la consommation journalière moyenne est définie, Enedis multiplie ce montant par le nombre de jours de panne du compteur. Le gestionnaire de réseau transmet ensuite une proposition de redressement au consommateur, qui dispose de 2 semaines pour l’accepter ou la refuser.

Comment faire si le fournisseur refuse de rembourser le trop-perçu ?

Si le client fourni bien les preuves montrant que le compteur était défectueux, le fournisseur procède généralement sans problème au remboursement. Si jamais ce n’était pas le cas et que le consommateur ne réussissait pas à trouver une solution à l’amiable, il peut saisir le médiateur national de l’énergie. Il s’agit d’une autorité chargée de trouver des solutions aux litiges entre les consommateurs et les différents acteurs du marché de l’énergie.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Compteur électrique défectueux : le cas de Linky

Le nouveau compteur communicant Linky est déployé sur le territoire français par Enedis depuis quelques années. Il doit bientôt remplacer tous les anciens compteurs électriques. Des consommateurs ont remarqué que depuis son installation leur compteur disjonctait régulièrement. Toutefois, cela ne veut pas dire que Linky est défectueux.

Pourquoi le compteur Linky disjoncte souvent ?

Plusieurs consommateurs ont signalé que le nouveau compteur Linky disjonctait régulièrement. Si cette situation peut être gênante, cela ne signifie pas pour autant que le compteur est défectueux. En effet, si avec votre ancien compteur, les plombs ne sautaient pas, mais que depuis l’installation de Linky cela se produit souvent, c’est sûrement que la puissance souscrite n’est pas adaptée. Vous pouvez vérifier si votre compteur Linky affiche « PUISS DEPASSEE ». Si c’est le cas, c’est que la puissance souscrite n’est effectivement pas adaptée à vos besoins.

Les compteurs traditionnels permettaient de dépasser la puissance souscrite (en kVA). Une marge de dépassement d’environ 15 % était donc possible entre la puissance souscrite et la puissance réelle utilisée. Le compteur Linky est bien plus sensible à ces dépassements. Par exemple, si le consommateur a souscrit une puissance de 3 kVA, et que cette puissance était dépassée avec son ancien compteur, le courant ne sautait pas. Toutefois, si depuis l’installation de Linky cela se produit, c’est simplement que l’ancien compteur permettait de dépasser légèrement la puissance souscrite et que Linky détecte ce dépassement. Il est donc recommandé de changer la puissance de son compteur électrique. Dans cet exemple, il est nécessaire de demander un changement de puissance à son fournisseur pour passer à une puissance de 6 kVA.

Attention, changer de puissance de compteur se répercute sur les factures d’électricité. En effet, plus la puissance de compteur est élevée, plus le prix de l’abonnement augmente. Il est important de bien choisir sa puissance de compteur afin de ne pas être gêné par des coupures de courant dès que plusieurs appareils électriques sont branchés en même temps. Le fournisseur d’énergie peut vous conseiller sur la puissance la plus adaptée à vos besoins lors de la souscription du contrat. Il prend alors en compte les habitudes de consommation, la composition du foyer, les appareils électriques utilisés, etc. Choisir une puissance trop importante n’est pas non plus recommandé. En effet, dans ce cas, le consommateur paierait son abonnement plus cher que nécessaire.

Peut-on s’opposer à l’installation de Linky ?

Depuis 2015, Enedis déploie les nouveaux compteurs Linky dans toute la France. D’ici la fin de l’année 2021, tous les foyers français devraient en être équipés. Si votre ancien compteur est défectueux, il sera automatiquement remplacé par Linky. Il est impossible de refuser l’installation de Linky qui est prévue par la loi. En effet, le compteur électrique n’est pas la propriété du propriétaire. Il appartient aux collectivités qui confient sa gestion à Enedis ou à une ELD. Selon la loi, les propriétaires ou locataires du logement, n’étant pas propriétaires du compteur électrique, ne peuvent refuser l’installation de Linky.

Linky est un compteur communicant qui doit permettre de réaliser des économies d’énergie. Il offre de nombreux avantages pour le gestionnaire de réseau et le consommateur. En plus de permettre de limiter les déplacements de techniciens grâce à des opérations réalisables à distance, Linky aide à mieux maîtriser ses consommations. En effet, avec ce compteur nouvelle génération, les clients ne sont plus facturés en fonction d’estimations, mais de leurs consommations réelles. L’index de consommation est transmis quotidiennement au gestionnaire de réseau et au fournisseur. Ce dernier peut donc facturer son abonné selon ses consommations réelles. Le consommateur, quant à lui, n’a pas de surprise sur sa facturation. De plus, il peut bénéficier de nombreux outils en ligne lui permettant de suivre sa consommation en direct et d’agir afin de la réduire.

Comment savoir quand Linky sera installé chez moi ?

Enedis adresse un courrier au consommateur pour l’informer de l’intervention d’un technicien, 30 à 45 jours avant la pose de Linky. Une date et une heure de rendez-vous sont alors fixées pour l’installation. Afin d’avoir une idée de la date à laquelle Enedis interviendra dans votre logement, il est possible de consulter le calendrier de déploiement du compteur Linky, mis à disposition sur le site Internet d’Enedis.

Changer de fournisseur pour faire des économies sur ses factures d’électricité

Les nouveaux outils mis à disposition des consommateurs grâce au nouveau compteur Linky permettent de réaliser des économies. Il est également possible de réduire le montant de ses factures en choisissant l’offre d’électricité la plus adaptée à ses besoins. En effet, de nombreux fournisseurs électricité commercialisent des offres variées. Il existe notamment des offres vertes, différentes options tarifaires (Base ou Heures Pleines/Heures Creuses), des offres 100 % en ligne, etc. Les tarifs pratiqués par ces fournisseurs varient également. Il est notamment possible de bénéficier de réductions plus ou moins importantes par rapport au tarif réglementé (Tarif Bleu) d’EDF.

Changer de fournisseur peut se faire à tout moment. Cette démarche est totalement gratuite, sans coupure et sans engagement. Vous pouvez contacter l’un de nos conseillers par téléphone pour obtenir plus d’informations sur les différentes offres disponibles. N’hésitez également pas à utiliser notre comparateur d’électricité en ligne pour trouver l’offre la plus adaptée à votre profil.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous le prix du kWh de quelques offres d’électricité compétitives en 2021 :

Tarifs – offres d’électricité en tarif Base (août et septembre 2021)

FournisseurNom de l’offrePrix du kWh TTC en € (pour une puissance de compteur de 6 kVA)Prix de l’abonnement mensuel en € TTC
VattenfallOffre Electricité Eco0,1441 €12,52 €
TotalEnergiesOffre Online Electricité0,1442 €11,47 €
Cdiscount EnergieOffre Electricité Connect0,1488 €12,27 €
PlümOffre TRV cagnotte0,1558 €11,47 €
Planète OuiOffre Eco0,1558 €9,50 €
SoweeOffre Electricité0,1674 €11,46 €

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?