Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Ouate de cellulose ou laine de roche : quel isolant choisir ?

La ouate de cellulose et la laine de roche font partie des isolants les plus utilisés pour l’isolation des combles, des murs ou des plafonds. Ils sont appliqués en vrac, avec une souffleuse notamment, ou via la pose de panneaux semi-rigides, de briques ou de rouleaux. L’un comme l’autre présentent de nombreux avantages et quelques inconvénients. Ils affichent chacun dans leur catégorie un excellent rapport qualité/prix. Retrouvez dans les lignes qui suivent les principaux éléments qui permettent de les comparer pour déterminer lequel privilégier pour vos travaux d’isolation.

choix entre ouate de cellulose et laine de roche

La ouate de cellulose : un isolant d’origine organique

La ouate de cellulose est fabriquée à partir de fibres de papiers usagés qu’on broie et auxquelles on ajoute des adjuvants, comme du sel de bore, pour les ignifuger, les protéger de la moisissure et des bactéries. Souvent utilisée pour l’isolation des combles ou des planchers, c’est l’un des isolants d’origine organique le plus utilisé dans le neuf ou en rénovation, très apprécié notamment dans les constructions en bois pour son caractère écologique.

La fabrication de la ouate de cellulose nécessite très peu d’énergie et dégage une quantité relativement faible de gaz à effet de serre contrairement à la fabrication des isolants minéraux ou d’origine pétrochimique qui est bien plus polluante. Elle nécessite jusqu’à 20 fois moins d’énergie que celle d’un isolant synthétique et utilise comme matière première des journaux invendus ou des papiers récupérés.

La ouate de cellulose affiche d’excellentes performances pour se protéger du froid comme de la chaleur. Elle est notamment très utilisée dans les régions affichant des écarts de température très importants entre la saison froide et la saison chaude. Sa densité élevée en fait également un excellent isolant phonique.

Risques pour la santé

Contrairement à une idée reçue, la ouate de cellulose fabriquée à partir de papier est difficilement inflammable grâce aux additifs utilisés pour l’ignifuger, comme les sels de bore. Si ces derniers protègent efficacement cet isolant d’origine organique contre le feu, mais aussi contre les champignons ou les bactéries, la question de leur éventuelle toxicité agite régulièrement le débat public depuis quelques années.

En 2012, les pouvoirs publics en sont même venus à interdire les traitements aux sels de bore au motif qu’ils étaient classés toxiques pour la reproduction. En remplacement, les fabricants se sont alors tournés vers les sels d’ammonium, mais rapidement de nombreux cas d’intoxication à l’ammoniac ont contraint les pouvoirs publics à abandonner cette alternative pour autoriser à nouveau les sels de bore.

Leur quantité a néanmoins été plafonnée par la réglementation à 5,5 % du produit fini, seuil en deçà duquel la toxicité des sels de bore n’est pas avérée. Si la ouate de cellulose a subi une campagne de désinformation assez agressive menée principalement par ses concurrents, elle n’est finalement pas plus toxique que la plupart des laines minérales dont la composition intègre aussi d’ailleurs très souvent des sels de bore.

Conditionnement

La ouate de cellulose est assez largement disponible dans le commerce et notamment dans les grandes surfaces de bricolage et de matériaux. Retrouvez ci-dessous les différents conditionnements de la ouate de cellulose :

  • en vrac sous forme compactée pour une mise en œuvre par projection à sec ou humide ;
  • en vrac décompacté pour une mise en œuvre à la main ;
  • en panneaux souples ou semi-rigides ;
  • en rouleaux.

Principales applications de la ouate de cellulose

Très facile à manipuler, la ouate de cellulose est principalement utilisée pour :

  • l’isolation des combles perdus par soufflage ;
  • l’isolation des combles aménagés, des planchers et des murs par insufflation ;
  • l’isolation des murs, des cavités ou des canalisations par projection humide ;
  • l’isolation des murs, des plafonds ou des combles aménagés par la pose de panneaux ou de rouleaux.

Avantages et inconvénients de la ouate de cellulose

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les principaux avantages et inconvénients de la ouate de cellulose :

AvantagesInconvénients
– Excellentes performances thermiques et phoniques.
– Bonne résistante aux rongeurs et aux moisissures.
– Matériau d’origine naturelle issu du recyclage.
– Difficilement inflammable.
– Respirant.
– Bonne longévité.
– Fabrication peu gourmande en énergie.
– Facile à poser, y compris sur une ancienne couche.
– Excellent rapport qualité/prix.
– Traitement à l’acide borique ou au sel d’ammonium potentiellement toxique pour les produits datant d’avant 2013.
– Peut être sensible à l’humidité et aux champignons malgré les traitements.
– Tassement possible pour une utilisation en vrac.
Avantages et inconvénients de la ouate de cellulose

Performante et facile à poser, la ouate de cellulose est sans doute l’un des isolants d’origine organique présentant le meilleur rapport qualité/prix. Issue de l’économie circulaire, elle est souvent vantée par ses fabricants pour sa dimension écologique.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

La laine de roche : un isolant d’origine minéral

La laine de roche est un isolant de la famille des laines minérales. Elle est issue d’un matériau naturel, du basalte principalement, transformé en laine grâce à un procédé industriel. Cette roche d’origine volcanique est portée à très haute température (près de 1 500 °C) pour obtenir un matériau liquide qui, en refroidissant, forme des fibres qu’on enrobe ensuite de résine synthétique pour les lier et les rendre plus résistantes.

La structure de la laine de roche comporte de nombreuses poches d’air qui lui confèrent des propriétés thermiques très intéressantes aussi bien pour maintenir un logement au frais pendant l’été qu’au chaud pendant l’hiver. Ses nombreuses fibres entremêlées constituent également une protection très efficace contre le bruit.

Principalement utilisée comme isolant thermique et phonique dans le bâtiment, la laine de roche est résistante au feu et à l’eau. Imputrescible et uniquement composée de matière minérale, elle n’est pas particulièrement propice au développement de moisissures ou à la prolifération d’insectes comme les termites.

Risques pour la santé et normes en vigueur

Si le principe de précaution recommande d’utiliser masque et gants pour la manipuler, la laine de roche ne présente pas de toxicité avérée. Elle n’est classée ni dans la catégorie des matériaux pouvant être cancérigènes, ni dans celle des matériaux pouvant être irritants pour la peau, bien que quelques cas d’allergie aient pu être signalés.

Conditionnement

La laine de roche, aussi appelée « laine de pierre », se présente sous différentes formes :

  • en vrac sous forme de flocons ;
  • en rouleaux souples ;
  • en panneaux souples ou semi-rigides.

Principales applications

La laine de roche est utilisée comme isolant pour de nombreuses applications comme :

  • l’isolation des murs, des façades ou des toits-terrasses par l’intérieur ou par l’extérieur ;
  • l’isolation des combles perdus ou des planchers par soufflage ;
  • l’isolation des toitures et des combles aménagés ;
  • l’isolation des gaines et des canalisations.

Avantages et inconvénients de la laine de roche

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les principaux avantages et inconvénients de la laine de roche :

AvantagesInconvénients
– Excellente performance thermique et phonique.
– Résistante au feu et à l’humidité.
– Résistante aux nuisibles (sauf rongeur).
– Bonne longévité.
– Excellent rapport qualité/prix.
– Facile à poser.
– Mauvais bilan environnemental avec une fabrication qui demande beaucoup d’énergie.
– Grande volatilité des fibres à la découpe nécessitant l’utilisation de moyens de protection adaptés.
– Performance moindre contre la chaleur.
Avantages et inconvénients de la laine de roche

Bon marché, relativement facile à installer et adaptée à de nombreuses applications, la laine de roche est un isolant très utilisé par les professionnels du bâtiment. Fabriqué à base de basalte volcanique, auquel on intègre parfois de l’argile ou du calcaire, on peut la considérer comme un isolant minéral d’origine naturelle. Néanmoins sa fabrication, qui consomme énormément d’énergie et fait intervenir des polymères issus de la pétrochimie, est tout sauf écologique.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Ouate de cellulose ou laine de roche : le comparatif point par point

À première vue, difficile de choisir entre la ouate de cellulose ou de la laine de roche pour l’isolation de vos combles, de vos murs ou de vos planchers. Si la première est d’origine organique et la seconde d’origine minérale, les deux semblent à peu près se valoir et s’utilisent globalement de la même façon. Pour les départager, il va falloir pousser l’enquête plus en profondeur.

Quel est le plus performant ?

Pour évaluer correctement la performance d’un isolant, ou son pouvoir isolant, il faut prendre en compte sa résistance thermique, notée R (en m2.K/W). Cette valeur, qui permet de comparer efficacement deux isolants entre eux, dépend de la conductivité thermique du matériau, noté λ (en W/m.°C), et de son épaisseur, notée e (en mètre). On obtient la résistance thermique d’un isolant en appliquant la formule suivante :

R = e/ λ

La résistance thermique minimale à mettre en œuvre dépend de la région où se situe le bâtiment à isoler et du type d’isolation à réaliser : isolation des murs, isolation des combles perdus, isolation des planchers, etc. Notez toutefois que pour être éligibles aux aides financières, les travaux d’isolation doivent respecter a minima une résistance thermique de :

  • 6 m2.K/W en combles aménagés ;
  • 7 m2.K/W en combles perdus.

Prenons donc ces valeurs de référence pour évaluer laquelle de la ouate de cellulose ou de la laine de roche est la plus performante.

Ainsi, pour obtenir une résistance thermique de 7 avec de la ouate de cellulose, on estime généralement qu’il faut une épaisseur de 27 centimètres de matériau. Pour obtenir la même résistance thermique avec de la laine de roche, il faut une épaisseur de 31,5 centimètres. Notez que ces résultats peuvent légèrement varier en fonction du conditionnement du produit et de son fabricant mais sans pour autant changer la donne.

Conclusion : à épaisseur égale, la ouate de cellulose est légèrement plus performante que la laine de roche et remporte cette première manche.

Quel est le moins cher ?

La ouate de cellulose et la laine de roche sont toutes deux considérées comme des isolants relativement bon marché. Leur prix varie en fonction du conditionnement (en vrac, en rouleaux ou en panneaux), de la marque choisie et du type de certification dont dispose le produit. Retrouvez dans le tableau ci-dessous à titre indicatif des moyennes établies en comparant les catalogues de plusieurs fabricants :

Ouate de cellulose (en € TTC)Laine de roche (en € TTC)
En vrac1,5 €/kg2,5 €/kg
En panneau, brique ou rouleau
(20 cm d’épaisseur)
30 €/m220 €/m2
Comparatif des prix moyens ouate de cellulose et laine de roche

La pose de la ouate de cellulose ou de la laine de roche coûte à peu près le même prix. Néanmoins, la ouate de cellulose peut se poser directement sur une ancienne couche de ouate, ce qui n’est pas le cas de la laine de roche qui doit de préférence être déposée avant d’être remplacée, occasionnant des frais supplémentaires.

Conclusion : difficile de départager la ouate de cellulose et la laine de roche d’un point de vue économique. En vrac, la première gagne haut la main, en panneau, la seconde reprend l’avantage. Notez que les panneaux de ouate de cellulose ne sont pas très aisés à trouver dans le commerce contrairement à ceux en laine de roche.

Quel est le plus écologique ?

Pour répondre à cette question, il faut prendre en compte l’énergie grise du matériau, c’est-à-dire l’énergie brute nécessaire à tout le cycle de vie du produit, depuis l’extraction des matières premières utiles à sa fabrication jusqu’à son recyclage. Cette notion d’énergie grise appliquée aux isolants est essentielle pour évaluer leur performance globale puisque leur rôle est justement d’économiser de l’énergie.

Si l’énergie grise d’un isolant est supérieure à l’énergie qu’il permettra d’économiser tout au long de sa vie en diminuant les besoins en chauffage ou en climatisation d’un logement, alors son intérêt écologique et économique est nul.

Le calcul de l’énergie grise d’un matériau est très difficile et presque toujours imprécis, trop de variables inconnues entrant en compte. Les valeurs présentées dans le tableau ci-dessous correspondent donc à des estimations et permettent surtout d’avoir un ordre de grandeur pour pouvoir comparer la ouate de cellulose et la laine de roche sur ce plan.

Ouate de celluloseLaine de roche
Énergie grise en vrac (kWh/m3)Environ 50 kWh/m3Environ 200 kWh/m3
Énergie grise en panneau (kWh/m3)Environ 150 kWh/m3

Conclusion : La ouate de cellulose, qui utilise essentiellement des journaux recyclés pour sa fabrication, est écologiquement bien plus avantageuse que celle de la laine de roche qui nécessite de porter du basalte à très haute température.

Quel est le plus résistant ?

La ouate de cellulose comme la laine de roche ont tendance à se tasser avec le temps mais ni plus ni moins que la plupart des autres isolants, voire plutôt moins.

Leur longévité est globalement comparable. Si ces deux isolants sont correctement posés et protégés de l’humidité par un revêtement d’étanchéité ou un pare vapeur, l’un comme l’autre conservent leur propriété isolante jusqu’à plus de 50 ans. Petit avantage toutefois à la laine de roche qui supporte mieux l’humidité que la ouate de cellulose.

Si la laine de roche craint les rongeurs qui aiment y creuser des galeries, la ouate de cellulose y est moins sensible. En effet, elle s’effondre sur elle-même à mesure que les rongeurs la creusent, ce qui les dissuade de s’y installer durablement.

Concernant les insectes, les champignons et les moisissures, la laine de roche, de nature minérale y est naturellement résistante. Si la ouate de cellulose, d’origine organique, pourrait y être davantage exposée, les additifs qu’elle contient sont censés l’en protéger.

Conclusion : match nul ! La laine de roche et la ouate de cellulose ont globalement la même durée de vie. Si la première est plus résistante à l’humidité et conviendra peut-être davantage à certaines applications spécifiques, pour l’isolation d’un toit-terrasse par exemple, la seconde est plutôt à privilégier si vous craignez la présence de rongeurs.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Conclusion : à chaque application son isolant !

Mis à part leur origine, organique pour la ouate de cellulose et minérale pour la laine de roche, ces deux isolants sont assez proches l’un de l’autre. Au regard des points énumérés ci-dessus, il apparaît néanmoins qu’en fonction de la nature des travaux envisagés l’un puisse être plus recommandé que l’autre.

  • Pour l’isolation des combles perdus par soufflage, la ouate de cellulose, moins chère, plus performante et plus écologique, semble offrir un meilleur rapport qualité/prix que la laine de roche.
  • Pour l’isolation des murs ou des plafonds via des panneaux isolants, la laine de roche semble offrir davantage de garanties, comme une meilleure résistance à l’humidité, et un prix plus attractif pour des performances quasiment identiques à celles de la ouate de cellulose.

Enfin, d’un point de vue purement écologique, la ouate de cellulose, si elle n’est pas exempte de tout reproche, notamment à propos de son recyclage, devrait néanmoins avoir votre préférence. Sa fabrication est beaucoup plus respectueuse de l’environnement que celle de la laine de roche.

Amortissez vos travaux d’isolation en payant moins cher votre chauffage

Isoler votre logement peut vous permettre d’économiser jusqu’à 30 % sur vos factures de chauffage. En changeant de fournisseur de gaz ou d’électricité, vous pouvez espérer obtenir encore 10 % de réduction supplémentaire. Pour trouver l’offre qui correspond à vos besoins et faire baisser le montant de vos factures, utilisez notre comparateur des fournisseurs d’énergie.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?