Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Isoler son logement avant l’été

Vacances, plage, soleil… la douceur des beaux jours invite à la détente et au farniente. Mais qui dit été dit aussi canicule ! Pour éviter de trop souffrir de la chaleur, pensez à isoler votre logement avant l’été. Comment savoir quels travaux réaliser ? A quel professionnel faire appel ? Comment financer vos travaux d’isolation ? Choisir.com répond à toutes vos questions.

Isoler son logement avant l'été, chaleur

Pourquoi isoler son logement avant l’été ?

Les particuliers envisagent généralement de réaliser des travaux de rénovation en hiver. Ils se focalisent en effet sur la baisse escomptée de leur consommation de chauffage et sur les économies engendrées par cette baisse. Isoler son logement l’été peut également être un choix vecteur d’économies et judicieux, pour de multiples raisons.

Pour améliorer son confort thermique

Isoler votre logement en été vous permettra d’améliorer votre confort thermique en vous protégeant de la chaleur extérieure.

Comme le rappelle l’Agence de la transition écologique (Ademe), le confort thermique au sein d’un logement dépend directement de son isolation.

Le taux d’humidité ou la chaleur d’une paroi vitrée influent par exemple considérablement sur les ressentis de chaud et de froid. La température de votre logement n’est alors pas le seul paramètre à prendre en compte pour juger de son isolation.

En été, si l’isolation de votre logement est insuffisante, la climatisation vous permettra peut-être d’y maintenir une température convenable. Elle ne vous permettra néanmoins pas d’atteindre un confort thermique optimal.

Bon à savoir

Selon l’Ademe, deux tiers des logements du parc immobilier français ont été construits avant 1974, c’est-à-dire avant la toute première réglementation thermique !

Pour faire baisser le montant de votre facture d’énergie

On pense souvent économies d’énergie en hiver, lorsque l’on parvient à diminuer sa facture d’énergie liée au chauffage. Isoler votre logement avant l’été peut toutefois également vous permettre de faire des économies ! Lors des hausses des températures, l’usage de ventilateurs, voire de climatiseurs, augmente.

Et la consommation électrique d’un climatiseur est très élevée. Il s’agit d’un appareil électroménager extrêmement gourmand en énergie. Réduire votre besoin d’équipements de ce type vous permettra alors de faire baisser considérablement votre facture d’électricité.

Bon à savoir

Pour faire des économies, pensez également à changer de fournisseur d’énergie. Depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie, les particuliers ne sont en effet plus dans l’obligation de faire appel aux fournisseurs historiques comme EDF ou Engie. Ils sont libres de souscrire à une offre d’énergie auprès de fournisseurs alternatifs comme Planète Oui, Vattenfall ou encore Eni et Sowee. Pensez à utiliser notre comparateur des fournisseurs d’énergie pour trouver l’offre la moins chère et la plus adaptée à votre profil de consommation.

Pour limiter l’empreinte environnementale de votre logement

L’énergie que nous consommons au quotidien – comme l’électricité utilisée pour faire fonctionner un climatiseur ou un ventilateur et rafraîchir un logement – est aujourd’hui majoritairement issue d’énergies fossiles comme le gaz naturel ou le charbon. Leur production et leur consommation entraînent donc l’émission d’une quantité considérable de gaz à effet de serre. Cette énergie contribue donc directement au réchauffement climatique.

Isoler son logement avant l’été, c’est réduire sa consommation d’énergie et donc limiter l’impact environnemental de son logement.

Bon à savoir

Le contenu en carbone d’un kilowattheure (kWh) d’électricité produit grâce au charbon s’élève à pas moins de 1 060 grammes, contre 45 grammes pour la géothermie et 7 grammes pour l’énergie éolienne. Afin de limiter l’empreinte carbone de votre consommation d’énergie, pensez à souscrire une offre verte. Ces offres vous assurent que l’équivalent de votre consommation d’énergie, d’un certain pourcentage défini contractuellement, sera réinjecté dans le réseau de distribution d’énergie sous forme d’énergies renouvelables.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Quels travaux effectuer en priorité pour isoler mon logement avant l’été ?

Tous les travaux d’isolation ne vous apporteront pas le même surplus de confort thermique. Il est donc nécessaire de bien s’interroger avant de choisir les travaux de rénovation que vous allez réaliser avant l’été.

Comment savoir si votre logement est bien isolé ?

Première question à se poser : la qualité de l’isolation actuelle de votre habitation est-elle bonne ? En effet, ce n’est pas parce que la chaleur est incommodante chez vous en été que cela signifie que votre logement est mal isolé.

La classe énergétique figure sur le diagnostic de performance énergétique – dit DPE – de votre logement. Elle varie de A à G. Les logements classés A sont les mieux isolés. Si votre logement est dans ce cas de figure, inutile de réaliser des travaux d’isolation.

A l’inverse, on parle de passoire énergétique pour qualifier les logements classés F ou G. Il serait avantageux pour votre confort de réaliser ces travaux de rénovation énergétique.

Bon à savoir

La loi Climat et Résilience resserre la vis envers les passoires énergétiques. Dès 2028, il sera impossible de louer un logement dont la classe énergétique est F ou G.

Si vous ne connaissez pas la classe énergétique de votre logement, pensez à réaliser un bilan énergétique. Plus complet que le DPE, il comportera également des recommandations sur les travaux à effectuer en priorité dans votre logement pour l’isoler avant l’été.

Quels sont les travaux d’isolation les plus efficaces pour se protéger de la chaleur de l’été ?

Il existe trois principales sources de déperditions thermiques au sein d’un logement.

Pertes de chaleur d'une maison
Source : Agence de la transition écologique, Isoler sa maison pour gagner en confort et dépenser moins.

Ce schéma de l’Ademe les met parfaitement en évidence. Il s’agit :

  • du toit ;
  • des murs ;
  • de l’air renouvelé (c’est-à-dire la VMC par exemple) et des fuites.

A priori, les travaux de rénovation énergétique les plus efficaces consistent donc en une isolation de ces trois parties de votre logement.

Isoler les combles et la toiture

Vous pouvez par exemple isoler vos combles ou votre toiture. Il s’agit, d’après l’Ademe, de l’isolation la plus rentable, car vectrice de nombreuses économies d’énergie. Vous pouvez isoler vos combles, par l’extérieur ou par l’intérieur.

Pour l’isolation par l’extérieur, le recours à un professionnel qualifié est indispensable. Tandis que pour l’isolation par l’intérieur, il est possible de réaliser soi-même quelques travaux, comme par exemple la pose d’un isolant sur le plancher des combles.

Isoler les murs

Vous pouvez aussi isoler vos murs, par l’intérieur ou par l’extérieur, en installant par exemple des panneaux isolants.

L’isolation par l’extérieur est la solution la plus efficace. Si votre budget est limité, privilégiez l’isolation des murs placés au sud car ils sont ceux qui recevront le plus de soleil et de chaleur durant l’été. Il s’agit donc des murs à prioriser avant l’été pour une isolation efficace à « moindre » coût. En effet, l’isolation par l’extérieur des murs requiert des investissements financiers importants. Sachez que ces travaux ne peuvent pas être réalisés par une personne inexpérimentée. Faites appel à des professionnels qualifiés.

Isoler le vitrage

Il s’agit d’un élément essentiel à maîtriser pour impacter son contrôle thermique. Si une paroi opaque ou vitrée est plus chaude que le corps humain situé à proximité, elle va rayonner et provoquer une sensation de chaleur. Installer un double-vitrage ou même un triple-vitrage peut donc considérablement vous protéger de la chaleur de l’été.

Si vous n’en êtes pas équipé, investissez dans des volets roulants et/ou les stores. Baissés, ceux-ci forment un rempart supplémentaire contre le soleil et la chaleur.

Bon à savoir

Des coachs en rénovation énergétique peuvent vous conseiller gratuitement sur les travaux d’isolation à réaliser avant l’été via la plateforme mise en place par le gouvernement Faire – Tout pour ma rénov’.

Comment choisir les bons isolants ?

Si vous choisissez seul votre isolant, pensez à bien vous renseigner sur sa capacité isolante. Il faut regarder de plus près l’émissivité du logement, mais aussi le coefficient de conductivité thermique lambda de l’isolant, sa résistance thermique R, son coefficient de transmission thermique U et son facteur de transmission solaire Sw.

Pensez également à vérifier que cet isolant possède bien certaines certifications, comme la certification ACERMI ou la certification Keymark. Vous trouverez plus d’informations dans le guide de l’Ademe Isoler sa maison pour gagner en confort et dépenser moins.

Comment rafraîchir son logement de façon durable et renouvelable en été ?

Les climatiseurs sont des appareils électroménagers extrêmement gourmands en énergie et polluants. Fort heureusement, il leur existe des alternatives pour rafraîchir votre logement pendant l’été !

Vous pouvez en effet installer une pompe à chaleur aérothermique ou une pompe à chaleur géothermique. Plus connues en tant que mode de chauffage renouvelable, les PAC réversibles permettent de produire du frais en été, et ce, sans polluer !

Bon à savoir

L’installation d’une pompe à chaleur doit aller de pair avec l’isolation de votre logement avant l’été. Sans cela, les investissements financiers investis dans ces équipements coûteux n’amélioreront que peu votre confort thermique au sein de votre logement.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Quelles sont les aides disponibles pour isoler son logement avant l’été ?

MaPrimeRénov’, les certificats d’economies d’énergie ou encore l’éco-PTZ… vous pouvez bénéficier de nombreuses aides gouvernementales pour isoler votre logement avant l’été.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide financière gouvernementale disponible depuis 2020. Son objectif est d’accélérer la transition énergétique en aidant les ménages à réaliser des économies d’énergie. Elle leur permet donc de financer des travaux d’isolation.

Tous les propriétaires – qu’ils soient bailleurs ou pas – peuvent en bénéficier, peu importe leur niveau de revenus. Le montant de la prime varie cependant en fonction du revenu fiscal de référence.

Le revenu fiscal de référence détermine ainsi la catégorie de MaPrimeRénov’ à laquelle appartient le ménage. Il existe 4 catégories :

  • MaPrimeRénov’ Bleu, à destination des ménages dont les revenus sont les plus faibles ;
  • MaPrimeRénov’ Jaune ;
  • MaPrimeRénov’ Violet ;
  • MaPrimeRénov’ Rose, à destination des foyers dont les revenus sont les plus élevés.

MaPrimeRénov’ est également accessible aux copropriétés.

Bon à savoir

Les plafonds de revenus de chaque catégorie figurent dans notre article portant spécifiquement sur MaPrimeRénov’.

Estimation du montant de l’aide en € selon les travaux et les catégories MaPrimeRénov’

TravauxForfait MaPrime Rénov’ BleuForfait MaPrime Rénov’ JauneForfait MaPrime Rénov’ VioletForfait MaPrime Rénov’ Rose
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique10 000 €8 000 €4 000 €
Réseaux de chaleur ou de froidJusqu’à 1 200 €Jusqu’à 800 €400 €
Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées)100 €/équipement80 €/équipement40 €/équipement
Isolation des murs par l’extérieur75 €/m² 60 €/m² 40 €/m²15 €/m²
Isolation des toitures terrasses75 €/m²60 €/m²40 €/m²15 €/m²
Isolation des murs par l’intérieur25 €/m²20 €/m²15 €/m²7 €/m²
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles25 €/m²20 €/m²15 €/m²7 €/m²
Protection contre le rayonnement solaire (pour l’Outre-mer)25 €/m²20 €/m²15 €/m²
Source  : Rénovation énergétique – MaPrimeRénov’ – Service Public.

Bon à savoir

Peut-être avez-vous entendu parler du Crédit d’impôt transition énergétique. Cette aide gouvernementale a été fusionnée avec MaPrimeRénov’ au 1er janvier 2021.

Certificats d’économie d’énergie

Le dispositif des certificats d’économie d’énergie apporte également une aide financière aux particuliers désireux d’isoler leur appartement ou leur maison avant l’été. Les acteurs obligés, comme les fournisseurs d’énergie, peuvent ainsi accorder une prime CEE aux ménages afin de les aider à réaliser des économies d’énergie via la réalisation de travaux d’isolation.

Le montant de la prime CEE varie en fonction de la catégorie de MaPrimeRénov’ dont peut bénéficier le foyer. Il est donc également directement corrélé au revenu fiscal de référence du foyer.

Estimation du montant des CEE en € selon les travaux et les catégories MaPrimeRénov’

TravauxForfait MaPrime Rénov’ BleuForfait MaPrime Rénov’ JauneForfait MaPrime Rénov’ VioletForfait MaPrime Rénov’ Rose
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique4 364 €4 364 €2 727 €2 727 €
Réseaux de chaleur ou de froid764 €764 €491 €491 €
Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées)79 €/équipement39 €/équipement39 €/équipement39 €/équipement
Isolation des murs par l’extérieur37 €/m²18 €/m²18 €/m²18 €/m²
Isolation des toitures terrasses21 €/m²11 €/m²11 €/m²11 €/m²
Isolation des murs par l’intérieur37 €/m²18 €/m²18 €/m²18 €/m²
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles22 €/m²22 €/m²11 €/m²11 €/m²
Isolation des combles perdus22 €/m²22 €/m²11 €/m²11 €/m²
Isolation des planchers bas22 €/m²22 €/m²11 €/m²11 €/m²
Protection contre le rayonnement solaire (pour l’Outre-mer)5 €/m²3 €/m²3 €/m² €/m²
Source  : Rénovation énergétique – MaPrimeRénov’ – Service Public.

Notez bien que MaPrimeRénov’ et les CEE peuvent être complémentaires, les montants peuvent donc s’additionner.

Bon à savoir

Toutes ces aides ne vous seront accordées que si vous faites appel à des professionnels ayant reçu la certification Reconnu garant de l’environnement (RGE). On parle également de mention RGE. Elle valorise l’engagement environnemental des professionnels.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est souvent désigné par un acronyme : éco-PTZ. Il s’adresse :

  • aux propriétaires, qu’ils soient bailleurs ou qu’ils occupent leur logement ;
  • aux copropriétaires ;
  • aux sociétés civiles immobilières (SCI) qui ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu, à condition que l’un des logements de la copropriété soit occupé par l’un des associés (personne physique) ou soit loué.

Le logement doit impérativement avoir été construit avant le 1er janvier 1990 et être une résidence principale, ou être la résidence principale de la personne à laquelle vous le louez.

L’éco-prêt à taux zéro est accordé dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. En ce qui concerne spécifiquement les travaux d’isolation, il peut être accordé pour les types de travaux suivants :

  • isolation thermique de la toiture ;
  • isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur ;
  • isolation thermique des fenêtres et portes qui donnent sur l’extérieur ;
  • isolation des planchers bas.

Le montant maximal de l’éco-prêt à taux zéro varie entre 7 000 € et 30 000 €, en fonction des travaux réalisés.

Bon à savoir

L’éco-prêt à taux zéro est accordé jusqu’au 31 décembre 2021.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?