Arrivée du printemps : travaux et entretien de la maison

Tous les ans, lorsque les températures remontent et les journées se rallongent, les Français se lancent dans tous types de travaux de rénovation, d’entretien et d’amélioration de leur logement. Ce guide revient sur les raisons de cette habitude bien ancrée, fait le tour des chantiers à attaquer à cette période et donne tous les conseils nécessaires pour bien aborder cette période de renouveau.

travaux printemps

Pourquoi faire des travaux au printemps ?

Le retour des beaux jours est souvent considéré comme une période propice pour entamer des travaux de rénovation dans la maison ou l’appartement. Une raison principale est que l’adoucissement des températures et l’allongement des journées ont tendance à nous donner une motivation nouvelle pour démarrer un chantier de rénovation. Mais il existe également des raisons de profiter du printemps pour rénover un logement plus concrètes :

  • c’est le moment idéal pour faire un état des lieux des éventuels dégâts causés par les intempéries de l’hiver. En y remédiant dès le printemps, le propriétaire du logement s’assure que l’habitation ne se dégradera pas en conséquence ;
  • prévoir des aménagements intérieurs et extérieurs au printemps, c’est s’assurer de pouvoir profiter pleinement de son logement pendant la période estivale ;
  • bloquer une période chaque année pour entamer quelques travaux permet de s’inscrire dans une démarche d’amélioration constante de la maison. Ainsi, les occupants ont la garantie de ne pas laisser le bâtiment vieillir prématurément. Cela est valable pour les performances du logement, ses qualités structurelles et l’aspect esthétique ;
  • le printemps garantit généralement des conditions idéales pour faire des travaux, en intérieur comme en extérieur. Les journées sont plus longues, les températures plus douces et l’humidité limitée.

Pour tous les propriétaires qui ressentent cette envie de prendre soin de leur logement en cette période, il est donc conseillé de se lancer dans une rénovation de printemps ; voici les chantiers prioritaires à démarrer.

Quels travaux de rénovation énergétique entreprendre ?

La rénovation énergétique des logements est un sujet très vaste, et les consommateurs peuvent vite se sentir perdus lorsqu’il s’agit de déterminer par où commencer. Pour simplifier les choses, les améliorations qui peuvent être apportées aux habitations se classent en trois catégories :

  1. l’amélioration de l’isolation du bâtiment pour éviter les déperditions thermiques, principalement en hiver ;
  2. l’installation d’un système de chauffage performant, souvent en remplacement d’un ancien modèle énergivore ;
  3. la réfection de la ventilation du logement, un point souvent négligé et pourtant très important.

Pour plus de clarté, les travaux qui peuvent être réalisés dans ces trois catégories sont détaillés séparément ci-dessous. Ils sont accompagnés de conseils pour savoir quels travaux de rénovation énergétique attaquer au printemps.

Rénover son logement pour faire des économies

Au-delà de gagner en confort, une raison de taille pour commencer un chantier de ce type est de faire des économies d’énergie sur le long terme. Une autre solution pour payer l’énergie moins cher est de comparer les offres d’énergies des différents fournisseurs pour trouver le contrat le plus adapté à la situation du ménage. Les experts énergie Choisir.com sont joignables par téléphone pour accompagner gratuitement les consommateurs intéressés par un changement de fournisseur. Cette démarche est gratuite, sans engagement et sans coupure de l’alimentation du logement.

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

Refaire l’isolation

Dans les logements énergivores (souvent appelés passoires thermiques), la priorité est généralement l’isolation. Celle-ci est le plus souvent inefficace, voire inexistante. Une bonne isolation permet de chauffer moins et de gagner en confort. De plus, si les travaux ont été bien pensés, les occupants bénéficient également d’une isolation contre la chaleur qui fait diminuer les besoins en climatisation pendant l’été. Une raison de plus de commencer les travaux de rénovation au printemps.

Voici les travaux d’isolation les plus intéressants pour améliorer les performances d’un logement :

Pour les personnes souhaitant faire des travaux d’isolation de printemps, il est conseillé de se concentrer sur l’un de ces points, de préférence le plus urgent. Les consommateurs qui habitent dans une maison en très mauvais état devront quant à eux prévoir un chantier plus long s’ils veulent améliorer tous les aspects de leur isolation.

Quels matériaux choisir ?

La zone à isoler n’est pas le seul critère important avant de démarrer un chantier. Il est vivement conseillé de se renseigner sur les meilleurs matériaux d’isolation et les gammes de prix associées avant de démarcher des professionnels. Cela donne une idée plus précise de ce qui est possible et aide à déterminer ce qui est le plus important à vos yeux (prix les plus bas, isolants naturels et écologiques, performances maximales, etc.).

Améliorer le chauffage

Un grand nombre de logements français sont équipés d’un système de chauffage ancien et inadapté. Leurs performances sont souvent basses pour une facture élevée et une empreinte écologique très mauvaise. C’est par exemple le cas des anciennes chaudières au fioul qui sont aujourd’hui systématiquement remplacées par une autre forme d’énergie. Dans une maison ou un appartement bien isolé, l’étape suivante pour booster les performances énergétiques est d’investir dans un chauffage moderne et efficace.

Les modes de chauffages économiques et écologiques rencontrant le plus de succès actuellement sont :

  • les chaudières à gaz à très haute performance ont des rendements élevés qui permettent d’atteindre une température confortable en utilisant très peu d’énergie. Pour les personnes réticentes à l’idée de se chauffer à partir d’une énergie fossile, il faut savoir qu’il est désormais possible de souscrire un contrat de gaz vert. Les conseillers Choisir.com peuvent vous aider à trouver la meilleure offre de biogaz ;
  • les poêles à granules (ou pellets) permettent de se chauffer au bois tout en ayant un appareil très autonome. Contrairement à une cheminée, il n’y a pas à le surveiller toutes les heures. De plus, les performances de ces appareils ont fortement augmenté ces dernières années et ils permettent désormais de chauffer de grandes surfaces ;
  • les pompes à chaleur ont l’avantage d’utiliser les calories présentes dans l’environnement (air extérieur, sol, eau souterraine) pour chauffer le logement ;
  • le chauffage solaire reste encore une technologie peu utilisée, mais des avancées sont faites chaque année dans ce domaine ;
  • les radiateurs électriques ne sont généralement pas recommandés car très énergivores et peu confortables à l’utilisation. Cependant, les personnes ayant d’anciens radiateurs de type « grille-pain » et ne pouvant pas changer d’énergie de chauffage sont encouragées à se tourner vers des chauffages électriques de nouvelle génération. Ils consomment beaucoup moins que leurs prédécesseurs et diffusent une chaleur plus douce.

Certains de ces chauffages peuvent être rendus encore plus performants et économiques avec l’utilisation d’un thermostat connecté. Une piste à explorer pour faire encore plus d’économies d’énergie.

Production d’eau chaude sanitaire

La production d’eau chaude pour la douche, le bain et la vaisselle rentre dans la catégorie « chauffage ». Les chaudières à gaz gèrent directement ces deux points. Pour la plupart des autres moyens de chauffage, il faut investir dans un ballon d’eau chaude à part. Dans ce domaine aussi, des progrès de taille ont été réalisés ces dernières années. Les propriétaires d’un vieux cumulus sont donc encouragés à se renseigner sur les nouveaux modèles électriques, solaires ou thermodynamiques (dont le fonctionnement est similaire à celui d’une pompe à chaleur). Il s’agit là d’un chantier plutôt simple, idéal à réaliser au printemps.

Revoir la ventilation

Souvent oubliée, la ventilation des logements fait pourtant partie intégrante des axes de la rénovation énergétique. En effet, un air mal renouvelé se charge d’humidité et devient très difficile à chauffer. De plus, cet air vicié peut ensuite causer des dégâts matériels et avoir des conséquences sur la santé des habitants du fait de la prolifération de moisissures. Il est donc nécessaire d’avoir un système de ventilation en place dans le logement. Celui-ci peut être :

  • naturel, en posant simplement des grilles d’aération dans chaque pièce et en laissant l’air circuler ainsi ;
  • mécanique, avec l’installation d’une VMC, VMR ou VMI.

Attention, quelle que soit la méthode choisie, le nombre et la taille des ouvertures et la puissance de l’aspiration ou de l’insufflation doivent être calculés précisément en fonction de la surface et du volume du logement et de la répartition des pièces.

La réfection de la ventilation d’une habitation est un chantier relativement rapide qui s’adapte parfaitement à une rénovation de printemps. Ces travaux font gagner en confort et peuvent faire diminuer les consommations d’énergie une fois l’hiver venu.

Consommer moins et consommer mieux

Faire baisser les consommations d’énergie permet bien sûr de faire des économies sur les factures. Mais cela s’inscrit aussi dans une démarche de sobriété énergétique nécessaire pour faire face aux défis climatiques actuels. Pour aller encore plus loin, il est possible de choisir de consommer uniquement de l’énergie verte, pour l’électricité comme pour le gaz. Les experts Choisir.com proposent un accompagnement téléphonique personnalisé pour trouver le fournisseur et l’offre qui vous conviennent le mieux (service gratuit, prix d’un appel local).

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Comment choisir les travaux de rénovation énergétique ?

Devant cette très longue liste de travaux possibles, il est souvent difficile de savoir que choisir. Cela est particulièrement vrai lorsque l’objectif est de n’entreprendre qu’un chantier de printemps limité en termes de budget et de temps. Pour obtenir des informations précises sur l’état du logement et les travaux à prioriser, plusieurs solutions existent :

  • le Diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qu’il est très intéressant d’avoir. Il est désormais obligatoire pour louer ou vendre un logement. Il indique précisément l’état du bâtiment et donne des recommandations pour l’améliorer ;
  • le bilan énergétique n’est pas obligatoire, mais il peut donner des informations complémentaires au DPE très précieuses. Il va plus loin dans l’analyse des performances de l’habitation ;
  • le diagnostic humidité est utile pour les propriétaires qui suspectent un problème d’humidité dans la maison ou l’appartement mais ne savent pas comment le régler au mieux.

Il faut souligner que ces inspections sont réalisées par des professionnels, elles sont donc payantes.

Pour obtenir des conseils personnalisés et gratuits, il est possible de se tourner vers ces organismes indépendants :

  • la plateforme France Renov’ (anciennement réseau FAIRE) est le service public de la rénovation énergétique, ses conseillers sont spécialisés sur ce thème ;
  • l’Anah (Agence nationale de l’habitat) se spécialise dans l’accompagnement des ménages les plus modestes pour l’amélioration de leur logement ;
  • Action logement peut également aider les travailleurs précaires rencontrant des problèmes dans leur logement.

Ces trois organisations sont entièrement indépendantes, elles n’essaieront pas de vous vendre des prestations de rénovation énergétique. Il est donc possible de les contacter les yeux fermés, sans craindre de se voir facturer des prestations inutiles.

Rénovation énergétique, attention à la fraude

Suite aux efforts des pouvoirs publics pour encourager les particuliers à entreprendre des travaux, des entreprises peu recommandables ont développé des arnaques à la rénovation énergétique leur permettant de s’enrichir sur le dos des consommateurs. Pour être sûr de ne pas se faire avoir, il est conseillé de prendre son temps avant de signer le moindre document. Il est également judicieux de comparer les devis de plusieurs professionnels pour s’assurer d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

Travaux de printemps dans la maison

L’arrivée de la belle saison donne souvent envie de prendre soin de son intérieur. Parmi les chantiers à commencer dans la maison au printemps, les plus courants sont :

  • un coup de peinture sur les murs et/ou plafonds pour rafraîchir l’apparence du logement. Cela peut avoir pour but de rattraper un mur taché ou sali ou de changer complètement la couleur d’une pièce. Il existe aujourd’hui des peintures de toutes les couleurs et adaptées à tous les supports, même le carrelage. Les températures clémentes permettent d’aérer correctement les pièces après application de la peinture sans risquer de faire chuter les températures intérieures ;
  • dans la même veine, il est possible de changer la décoration de l’appartement ou de la maison, par exemple en investissant dans du nouveau mobilier, en changeant les luminaires ou les objets déco mis en avant ;
  • pour aller un peu plus loin dans les modifications apportées au logement, il est possible de changer les revêtements de sol, c’est-à-dire de poser du carrelage, du parquet, du lino, de la moquette, etc. Cela prend un peu plus de temps, mais peut donner un vrai coup de jeune à une pièce ;
  • enfin, certains ménages choisissent le printemps comme la période idéale pour refaire entièrement une pièce. La cuisine et la salle de bains sont souvent choisies, car ce sont des pièces importantes où un bon confort d’utilisation est nécessaire. Il est également possible de se concentrer sur le salon, une chambre, ou même l’aménagement d’un espace non utilisé (débarras, sous-sol, combles, etc.).

La plupart de ces travaux de printemps peuvent être faits soi-même avec quelques outils et connaissance et beaucoup de patience. Nous conseillons toutefois aux moins bricoleurs d’entre nos lecteurs de faire appel à un professionnel, particulièrement si le chantier concerne la réfection d’une pièce entière ou s’il nécessite des connaissances techniques (plomberie, électricité, etc.).

Travaux extérieurs pour le printemps

À l’extérieur de la maison, les chantiers prioritaires au printemps consistent à réparer les dégâts causés par les intempéries de l’hiver, par exemple :

  • inspecter la toiture, l’état de la charpente, des tuiles, l’étanchéité de la couverture, etc. Si certaines tuiles sont abîmées ou absentes, il convient de les remplacer. Il est aussi conseillé de retirer la mousse si celle-ci s’est installée et de dégager les éventuelles obstructions dans les gouttières ou chéneaux ;
  • réparer les espaces aménagés extérieurs qui auraient souffert au cours de l’hiver. Il peut s’agir de remplacer une planche sur une terrasse en bois, de la repeindre (ou vernir), de changer un carreau cassé sur une terrasse carrelée, etc. ;
  • demander la rénovation de la façade à un professionnel, par exemple parce que le crépi s’effrite et tombe ;
  • remplacer ou réparer un portail, un portillon, des volets, etc. Ces battants sont à la merci des éléments toute l’année et peuvent vite s’abîmer, particulièrement s’ils sont en bois ;
  • repeindre les éléments endommagés par l’hiver, comme les volets, le portail, l’abri de jardin, les clôtures, etc.

Les travaux de printemps à l’extérieur de la maison peuvent également servir à améliorer cet espace, à le rendre plus utile, confortable et agréable pour les occupants du logement. Pour cela, il est par exemple possible :

  • de faire poser une terrasse ;
  • d’aménager un espace ombragé (pergola, patio, etc.) ;
  • d’installer une piscine, creusée ou hors-sol ;
  • d’installer un abri de jardin, une pool house, etc. ;
  • de poser des clôtures autour du terrain ;
  • etc.

Pour l’extérieur aussi, une grande partie des travaux peuvent être réalisés par des particuliers ayant l’habitude de bricoler un peu. Pour les personnes les moins sûres d’elles, mieux vaut faire appel à un professionnel.

Aménagement du jardin au printemps

Cela est bien connu, avoir un extérieur demande de l’entretien. Cela est particulièrement vrai au printemps, car c’est un espace généralement laissé à lui-même durant l’hiver et les végétaux poussent très vite une fois le beau temps de retour. Le printemps est la période idéale pour :

  • faire du débroussaillage, c’est-à-dire couper, tailler et/ou arracher les broussailles, les ronces, les branches cassées, etc. ;
  • tondre l’herbe de manière très régulière. S’il fait beau et qu’il pleut alternativement, cela peut être nécessaire toutes les semaines pour éviter de se laisser dépasser ;
  • élaguer les arbres en ayant besoin, particulièrement si leurs branches se rapprochent d’un bâtiment ou d’une ligne électrique (dans ce dernier cas, le gestionnaire de réseau Enedis s’en occupe si le propriétaire ne l’a pas fait de lui-même) ;
  • tailler la haie qui, comme les autres végétaux, pousse rapidement. De plus, attendre trop longtemps avant de s’en occuper peut compliquer la tâche (branches plus épaisses, plus inaccessibles, etc.) ;
  • pour les personnes souhaitant planter des légumes, le printemps est la saison parfaite pour préparer la terre et faire les premières plantations ;
  • sortir et nettoyer le mobilier de jardin (table, chaises, bain de soleil, barbecue, etc.) ;
  • planter des fleurs, des arbustes et des arbres.

Les végétaux suivant le rythme des saisons, il est important de se montrer réactif dès le retour de températures douces et d’un ensoleillement prolongé pour éviter de se retrouver dans une situation ou l’entretien devient difficile.

Entretien de la maison et grand ménage

Dans la maison ou l’appartement aussi, la belle saison est le moment idéal pour se concentrer sur certaines tâches comme :

  • l’entretien de la chaudière, obligatoire tous les ans pour des raisons de sécurité. Il doit être réalisé sur un appareil éteint, le printemps est donc le moment idéal (il est également possible de le faire en été ou à l’automne, avant de mettre en route le chauffage) ;
  • le ramonage de la cheminée, lui aussi obligatoire. Cette intervention protège les habitants du logement et garantit le bon fonctionnement de la cheminée ou du poêle à bois ;
  • la purge des radiateurs pour les personnes ayant un système de chauffage hydraulique. Cela peut aussi être fait à l’automne, avant la mise en route du chauffage. Si l’eau qui se trouve dans l’installation semble sale, il est peut-être temps de prévoir un désembouage du système ;
  • le nettoyage du système de ventilation mécanique (VMC, VMR ou VMI) et/ou des grilles d’aération naturelle. De nombreuses saletés ont tendance à se déposer sur ces éléments et peuvent altérer leur fonctionnement ;
  • le tri de toutes les affaires accumulées ces derniers mois. Il est souvent difficile de donner, vendre ou jeter les affaires inutiles, et celles-ci finissent par encombrer nos logements. Le printemps est le moment idéal pour faire un peu de place et de rangement ;
  • le grand ménage de la maison ou de l’appartement. Nettoyer l’habitation de fond en comble permet de s’attaquer à des recoins souvent oubliés lors du ménage quotidien et hebdomadaire.

Entretenir son chauffage pour faire des économies

Attention, l’entretien de la chaudière et le ramonage du conduit de cheminée doivent être réalisés par un professionnel qualifié. Cela est une obligation légale, et en cas de manquement, l’occupant du logement n’est pas couvert par son assurance en cas de problème. Notons également que cette intervention annuelle garantit des performances optimales pour le chauffage et permet ainsi de faire des économies sur les factures d’énergie ! Pour payer encore moins cher l’électricité ou le gaz, il est conseillé de comparer les contrats disponibles. Les experts Choisir.com sont disponibles par téléphone pour un accompagnement personnalisé (service gratuit et sans engagement, prix d’un appel local).

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

Prix des rénovations de printemps

Le coût total d’une rénovation dépend bien évidemment des travaux engagés :

  • chantiers prévus ;
  • intervention d’un professionnel ou non ;
  • niveau de finition choisi ;
  • etc.

Pour se faire une idée du tarif des travaux de printemps, il faut :

  • lister toutes les tâches qui doivent être réalisées ;
  • décider ce qui sera fait par un professionnel ou soi-même ;
  • pour les travaux faits soi-même, calculer le coût des matériaux nécessaires en cherchant des prix en ligne ;
  • pour les chantiers gérés par un professionnel, comparer les devis de plusieurs entreprises ;
  • ajouter ces sommes pour estimer le budget nécessaire pour les travaux de printemps.

Attention, si le retour des beaux jours est le moment idéal pour faire des rénovations, il s’agit également d’une période de grande activité pour les professionnels du milieu. Cela peut mener à des délais très longs et parfois des prix élevés. Il peut être judicieux de commencer à démarcher les entreprises en hiver pour s’assurer une réalisation en temps voulu.

Comment bien choisir son prestataire ?

Faire appel à un artisan pour son logement peut inquiéter les particuliers. En effet, les conséquences d’un chantier mal réalisé peuvent être très lourdes. De plus, un certain nombre de réglementations doivent être suivies (RT 2020 par exemple) et des obligations légales s’appliquent aux entreprises (formation, assurances, etc.). Pour trouver un artisan digne de confiance, il est recommandé de demander conseil à son entourage (famille, amis, collègues) et de se tourner vers des professionnels disposant de qualifications reconnues (comme la certification RGE). Il peut aussi être intéressant de se renseigner sur la réputation de l’entreprise en ligne, tout en gardant bien à l’esprit que les clients insatisfaits ont bien plus tendance à laisser un commentaire que les clients satisfaits.

Aides financières pour faire des travaux chez soi

Il n’existe pas actuellement de subvention générale pour tous les travaux d’amélioration d’un logement. Cependant, plusieurs dispositifs permettent de bénéficier d’aides financières pour la rénovation énergétique, comme :

Pour savoir comment en bénéficier et quelles sont les meilleures options dans votre cas précis, l’idéal est de s’adresser à un conseiller France Rénov’, le service public de la rénovation énergétique. Cela permet d’obtenir des conseils personnalisés et indépendant de toute entreprise commerciale.

En ce qui concerne les contrats d’énergie, il est recommandé de s’adresser à un conseiller Choisir.com pour trouver et souscrire l’offre la plus adaptée.

D’autres questions sur ce sujet ?

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

09 70 25 44 41 Appel non surtaxé