Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Comment isoler un sous-sol ?

Dans une maison, l’aménagement et l’isolation thermique du sous-sol sont des démarches indispensables pour réduire sa facture d’énergie et gagner en confort. Mais comment isoler un sous-sol ? Quels sont les matériaux à privilégier pour une isolation optimale ? Quel est le prix d’une isolation d’un sous-sol ? Et peut-on obtenir des aides financières ? Retrouvez toutes les informations et les conseils de Choisir.com.

Isolation sous-sol

Isoler un sous-sol, des avantages énergétiques

Le sous-sol d’une maison est rarement un endroit où vont se concentrer tous nos efforts pour lutter contre les déperditions d’énergie. Et pourtant, au même titre que les combles ou les ouvrants (fenêtres et portes), isoler un sous-sol s’avère déterminant pour gagner en confort thermique et réduire ses dépenses énergétiques. De par sa localisation, le sous-sol d’une maison est en contact direct avec le terrain, ce qui implique généralement quelques problèmes en l’absence de toute isolation :

  • la présence d’humidité, phénomène récurrent de nombreuses habitations dans les pièces à vivre, telles que la salle de bains ou les chambres. L’humidité présente dans le sol peut remonter le long des murs et se propager dans le sous-sol puis dans le reste de la maison. Ces remontées capillaires, comme on les appelle communément, sont de véritables fléaux pouvant impacter la santé des occupants (champignons, moisissures) et détériorer les meubles ou les équipements (plinthes ou peinture/papier peint qui gondolent) ;
  • les déperditions d’énergie consécutives à la circulation de courants d’air froid. Un sous-sol mal isolé a une température basse qui va refroidir toute la maison. Ces transferts thermiques d’une pièce à une autre, vont générer des variations de températures et des déperditions d’énergie qui peuvent être importantes. Pour les occupants de la maison, les conséquences sont multiples. Par exemple, face à l’inconfort thermique (sensation de froid) qui en découle, le geste automatique est de monter la température du chauffage. Attention alors aux factures d’électricité et/ou de gaz astronomiques !

En veillant à son isolation thermique, le sous-sol aménagé de votre maison crée une nouvelle extension à la surface habitable. Vous pouvez ainsi laisser libre cours à vos envies tout en préservant votre mobilier ou vos équipements, de l’humidité notamment : création d’une nouvelle pièce à vivre (chambre, salle de jeux ou de détente, etc.), lieu de stockage ou d’entreposage, garage, cave, etc. Les gains sont multiples pour vous : gagner en espace, créer une plus-value pour votre maison en cas de revente, etc.

Quelles sont les étapes pour isoler un sous-sol ?

Avant de se lancer dans des travaux d’isolation du sous-sol de son logement, voici quelques conseils essentiels à respecter, et les contraintes récurrentes à prendre en compte.

Est-il possible d’isoler le sous-sol de son logement ?

La première étape est de se poser la question sur la faisabilité de travaux d’isolation du sous-sol de son habitation. En matière de construction, tous les logements ne sont pas égaux face à l’isolation thermique de leurs murs, combles ou sols.

Si les nouvelles constructions doivent répondre aux normes obligatoires des politiques énergétiques mises en place (loi relative à la transition énergétique), à l’instar de la RT 2012 ou de la RT 2020, le parc immobilier français pâtit en effet de nombreux bâtiments présentant une absence de normes techniques.

Pour autant, il est possible de réaliser des travaux de rénovation énergétique sur les combles, les murs, les ouvrants et bien évidemment le sous-sol de son habitation. Mais est-ce possible chez vous ? Sur ce point, il est impératif d’estimer la faisabilité d’un tel projet, d’autant plus que les coûts peuvent être importants :

  • dans le cas d’une construction existante, l’occupant peut faire réaliser un diagnostic d’humidité par un professionnel agréé afin d’évaluer l’étendue des remontées capillaires et leur nature : la hauteur des murs touchés par l’humidité, sol poreux et perméable aux eaux pluviales, drainage du sol inexistant, manque d’étanchéité des murs, types de matériaux des murs, etc. ;
  • dans le cas d’une nouvelle construction, l’étude du sol est un préalable indispensable (mais non obligatoire) afin de garantir l’étanchéité et l’isolation de sa maison. Cet audit est un élément clé pour se préserver de fissures sur les murs extérieurs ou des traces d’humidité sur les murs intérieurs. Réalisée par un géotechnicien, l’étude G12, comme on l’appelle, permet de localiser différents freins à la réalisation de travaux : un sol en pente, la présence d’eaux souterraines, un sol argileux. Ces facteurs vont vous guider vers le choix adapté de matériaux d’isolation et les techniques pour isoler son sous-sol de l’humidité (pose d’un drain autour de la maison pour évacuer les eaux de pluie ou utilisation d’un produit imperméabilisant pour les murs extérieurs, etc.).

Pour aller plus loin, faites réaliser un audit énergétique de votre logement !

L’humidité n’est pas le seul problème localisé dans votre maison ? Sachez que vous pouvez faire réaliser un audit énergétique auprès d’un professionnel certifié. Cet examen complet consiste à déterminer, pièce par pièce, les différents problèmes d’isolation et de déperditions thermiques de votre habitation. Via un rapport complet (bilan énergétique, travaux à effectuer en priorité et chiffrés, vous avez toutes les cartes en main pour réaliser la rénovation et optimiser vos dépenses d’énergie au quotidien. Retrouvez tous les détails du bilan énergétique dans notre article dédié.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Quel isolant thermique choisir ?

Une fois le projet d’isolation de son sous-sol sur les rails, il est important de choisir les bons matériaux isolants. Le choix doit être orienté en fonction du type de construction ou de rénovation, des contraintes techniques et du budget dont vous disposez.

Une pièce à vivre (chambre, salle de jeux, etc.) nécessite d’isoler le sous-sol sur l’ensemble des parois (sols, murs et plafonds). Tandis qu’une pièce d’entreposage ou un garage va nécessiter une bonne isolation par le plafond afin de limiter les déperditions d’énergie vers le logement.

Il existe sur ce point trois grandes catégories d’isolants thermiques :

  1. Les isolants minéraux : ils sont les populaires et les plus utilisés du fait de leur excellente performance pour un coût raisonnable. La gamme des laines minérales est assez étendue et vous pouvez vous tourner vers une laine de roche ou une laine de verre ;
  2. Les isolants naturels : ils se composent de matériaux écologiques fabriqués à partir de fibres naturelles (végétales ou animales) du type laine de mouton, laine de chanvre, ouate de cellulose, etc. Cette sorte d’isolant thermique offre l’avantage d’être respectueuse de l’environnement avec un bon niveau d’isolation thermique et acoustique. Dans certains types de bâtiment en construction (maison passive), l’isolant naturel est, de plus, fortement recommandé ;
  3. Les isolants synthétiques : ils sont composés exclusivement de matériaux issus de produits pétroliers, tels que les isolants à base de polystyrène et les isolants en mousse à base de polyuréthane. Non-écologiques, ces types d’isolant sont parmi les meilleurs du marché pour leur bonne résistance à l’humidité et leur isolation phonique.

Installer une ventilation performante

Avant tout travaux d’isolation du sous-sol, il est conseillé de mettre en place un système de ventilation performant. En effet, un air trop chargé en humidité peut créer des dégradations sur les murs. Il est donc important de veiller à la qualité de l’air dans la pièce. Surtout si cela concerne une pièce à vivre en sous-sol. L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) à double flux est une solution optimale à privilégier pour préserver le degré d’humidité du sous-sol.

A noter que dans les configurations où cela s’avère possible, la pose d’une ouverture telle qu’une fenêtre permet d’avoir une source de ventilation naturelle. Sans compter la luminosité apportée dans un sous-sol aménagé en pièce à vivre.

Comment isoler un sous-sol : les techniques d’isolation à privilégier

Faisons maintenant le point sur les différentes techniques de pose pour isoler les diverses parties d’un sous-sol.

Attention à bien prendre en compte un élément important concernant l’isolation d’un sous-sol : certains types de pose et d’isolant thermique vont réduire le volume de la pièce. En effet, vous allez perdre quelques centimètres sur les murs, les plafonds et ls sols. Il est donc primordial d’intégrer ce facteur dans l’aménagement d’un sous-sol en pièce à vivre par exemple.

Isoler les murs du sous-sol

En contact direct avec l’extérieur, les murs sont les premières victimes d’un problème d’humidité. Les remontées capillaires, engendrant des taches d’humidité et de moisissures, viennent auréoler les murs d’un sous-sol mal isolé.

Comment habiller un mur humide ?

Un mur humide, en plus d’avoir un aspect esthétique déplaisant, peut engendrer des problèmes de santé pour votre famille. Sachez qu’il existe des techniques faciles à mettre en place pour assainir et habiller un mur détérioré par l’humidité. Retrouvez tous nos conseils sur les murs humides dans notre article dédié.

Il existe deux techniques pour isoler un sous-sol par les murs :

  • l’isolation par les murs extérieurs est une technique de rénovation, ou de construction, particulièrement efficace. Des panneaux d’isolant thermique (laine de verre, laine de roche, laine synthétique ou laine écologique) sont placés sur les murs extérieurs puis recouverts de plâtre ou d’enduit. Cette méthode nécessite que le sous-sol soit au-dessus du sol, et est plutôt indiquée en construction qu’en rénovation ;
  • l’isolation par les murs intérieurs utilise la technique dite du cuvelage, consistant à créer un caisson étanche dans le sous-sol. Pour ce faire, le professionnel va décaper les murs afin de les assainir et alterner différentes couches : de panneaux d’isolant thermique, de mortier hydrofuge et d’enduit. La technique du cuvelage est généralement couplée avec le drainage des eaux de pluie et la création d’une barrière étanche au bas des murs afin de limiter les infiltrations d’eau.

Isoler le plafond du sous-sol

L’isolation du plafond d’un sous-sol revêt autant d’importance qu’une isolation des combles sur une toiture. Un sous-sol mal isolé est responsable de 7 à 10 % des déperditions d’énergie d’une maison. En veillant à l’isolation du plafond de votre sous-sol, vous limitez les ponts thermiques et préserver les pièces à l’étage. La meilleure solution est d’opter pour la pose de panneaux d’isolant thermique en polystyrène extrudé (plus légers que les laines naturelles par exemple) ou en laine minérale (laine de roche ou de verre).

A noter qu’il est également recommandé, si ce n’est déjà fait, de veiller à l’isolation des tuyaux souvent présents dans le sous-sol d’une habitation (tuyaux d’évacuation, canalisations pour le chauffage, etc.). Cette technique appelée le calorifugeage thermique consiste à recouvrir les différents tuyaux, parcourant le plafond du sous-sol, de matériaux isolants (tubes de polystyrène, manchons en mousse synthétique ou en laine de roche).

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Isoler le plancher du sous-sol

Plus que tout autre partie du sous-sol, le plancher doit faire l’objet de toutes les attentions dans des travaux de rénovation ou de construction. Le plancher est en contact direct avec le terrain et se doit d’avoir une étanchéité optimale à l’humidité. Concernant le choix d’un isolant thermique de qualité, il est préférable de se tourner vers les laines synthétiques plutôt que les laines naturelles (sensibles à l’humidité) ou les laines minérales (affaissement au cours du temps).

Au préalable à la pose de panneaux rigides d’isolant thermique, la pose d’un pare-vapeur est plus que recommandé pour assurer une bonne isolation thermique.

La pose d’un pare-vapeur va tenir lieu de film protecteur assurant à la fois :

  • un rôle de protection contre l’humidité contenue dans le sol ;
  • un rôle de protection des parois en limitant l’infiltration de la vapeur d’eau dans le bâti. Il évite ainsi les risques de condensation.

Quel professionnel contacter pour isoler le sous-sol de sa maison ?

Pour isoler le sous-sol de son habitation dans les normes énergétiques en vigueur, le recours à un professionnel qualifié est incontournable. Afin de s’éviter la mauvaise surprise d’un chantier bâclé ou d’arnaques en tous genres, vous pouvez contacter des professionnels labellisés RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ce label de qualité garantit l’expérience du professionnel du bâtiment engagé et la réalisation de travaux respectant les normes de sécurité et environnementales en vigueur. De plus, le recours à un artisan RGE est une condition sine qua none pour obtenir des aides financières publiques.

Combien coûte l’isolation d’un sous-sol ?

La réalisation de travaux de rénovation ou de construction pour isoler le sous-sol de son logement implique un budget qui peut être important. Ce dernier doit prendre en compte :

  • le type d’isolant thermique choisi ;
  • le type de pose pour isoler le sous-sol ;
  • la surface à isoler (murs, planchers ou plafonds) ;
  • le type d’usage de la pièce ou des pièces du sous-sol (pièce à vivre, cave, garage ou vide-sanitaire) ;
  • le tarif pratiqué par l’artisan RGE.

A titre d’information, les prix d’une isolation thermique pour le sous-sol sont de l’ordre de 30€/m² pour le plafond, 40 et 60 €/m² pour le plancher, et jusqu’à 200 €/m² pour les murs extérieurs.

Afin de vous aider à maîtriser votre consommation d’énergie, le gouvernement a mis en place différentes aides financières pour la rénovation énergétique à destination du grand public. Accessibles généralement sous conditions de revenus, ces dispositifs financiers sont une aide précieuse pour impulser la transition énergétique de beaucoup de ménages :

L’isolation de sa maison représente un investissement pour beaucoup de ménages en France. Cependant, les bénéfices à la clé sont nombreux. Outre les substantielles économies d’énergie réalisées sur sa facture d’électricité ou de gaz, vous gagnez en confort de vie sur le long terme.

Couplée l’isolation de votre sous-sol avec la solution d’économies d’énergie de Choisir.com !

Pour améliorer la performance d’une isolation du sous-sol de votre maison, vous pouvez changer de fournisseur d’énergie avec Choisir.com. Nos services sont totalement gratuits et sans engagement. Utilisez simplement notre comparateur d’énergie ou contactez directement un conseiller par téléphone. Vous obtiendrez ainsi un choix d’offres d’énergie parmi les plus compétitives du marché et la perspective de réaliser des économies sur vos factures d’énergie !

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?