Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

5 idées pour habiller un mur humide

Il existe différentes façons d’habiller un mur humide pour le protéger des dégradations et lui donner un aspect plus esthétique. Dans une pièce d’eau et partout dans votre logement, des solutions sont à votre portée pour traiter l’humidité et prévenir les dommages. L’habillage d’un mur humide peut être réalisé avec différents matériaux. Du carrelage classique au bois tendance, découvrez 5 façons d’habiller un mur humide chez vous.

Mur humide

D’où vient l’humidité sur les murs ?

Avant d’habiller un mur humide, il est important de l’assainir afin d’enlever toute trace de moisissures ou autres désagréments qui pourraient abîmer votre mur. Voici des conseils utiles pour identifier l’humidité et la traiter au plus vite.

Les causes de l’humidité des murs

L’humidité désigne la présence anormale d’eau sous forme liquide ou de vapeur suspendue dans l’air ambiant.

L’humidité sous forme liquide

La présence d’eau sous sa forme liquide est souvent décelée lorsque l’humidité a causé des dégâts. En général, ce sont les parois de la pièce qui sont touchées :

  • les murs ;
  • le sol ;
  • le plafond.

L’eau s’est alors incrustée dans les pores du matériau (plâtre, bois, pierre, etc.), sur les couches supérieures ou en profondeur.

Cette eau peut avoir différentes origines :

  • des éclaboussures d’eau, en particulier dans la salle de bain, au niveau de la douche ;
  • une infiltration par le toit (tuile cassée ou déplacée, gouttières, etc.) ;
  • une infiltration par les murs extérieurs (fissures, trous, étanchéité insuffisante, etc.) ;
  • des remontées capillaires par le sol dues à une mauvaise étanchéité du sol de la maison ou à des fissures ;
  • le ruissellement des eaux de pluie sur un mur extérieur ;
  • la rupture de canalisations apparentes ou cachées dans un mur ou dans le sol (exemple du chauffage au sol hydraulique dont les tuyaux, où circule l’eau, se trouvent sous le carrelage). Cela s’apparente à un dégât des eaux ;
  • des entrées d’eaux liées à des intempéries (inondations, etc.).

Notez que ces différents problèmes peuvent également être cumulés. Dans des maisons anciennes, il n’est pas rare de voir des infiltrations par les murs couplées à des remontées capillaires.

La vapeur d’eau

La vapeur d’eau dans l’air ambiant a, elle aussi, diverses origines. Elle peut en effet provenir :

  • de l’utilisation de l’eau chaude (douches, bains, etc.) ;
  • de la cuisson des aliments (de la condensation se dégage des plats et humidifie l’air ambiant lorsqu’elle n’est pas totalement récupérée par une hotte aspirante ou par la VMC) ;
  • d’infiltrations d’eau dans le logement, comme évoqué dans le paragraphe précédent.

Cette humidité dans l’air peut, quant à elle, être facilement mesurée à l’aide d’un hygromètre. Si le taux d’humidité est élevé, au-delà de 70 %, cela signifie que la pièce est en présence anormale d’eau.

Cette accumulation de vapeur d’eau peut avoir plusieurs origines :

  • une mauvaise aération de l’espace (pièce jamais aérée ou salle de bain sans fenêtre et sans VMC, par exemple) ;
  • un système de ventilation insuffisant, mal entretenu ou inexistant ;
  • une pièce mal ou pas assez chauffée, dans ce cas il peut être nécessaire de revoir le système de chauffage, mais aussi l’isolation des murs de la maison.

Une condensation excessive se traduit par un air saturé en vapeur d’eau. Cet air chargé d’humidité se transforme en gouttelettes au contact des parois froides, comme les fenêtres ou les murs donnant sur l’extérieur qui sont peu ou mal isolés. Si le problème n’est pas traité rapidement, de la moisissure peut apparaître.

Sachez qu’un problème d’humidité lié à une mauvaise ventilation est le plus simple à traiter. Il suffit alors de remplacer ou de faire installer un système de ventilation performant. Vous avez ici le choix entre plusieurs équipements dont une VMC simple ou double flux ou encore un système de ventilation mécanique répartie (VMR).

Quel taux d’humidité convient pour votre intérieur ?

Le taux d’humidité idéal dans un logement se situe entre 40 et 60 %, selon la saison. L’hiver, le chauffage peut assécher l’air, le taux d’humidité intérieur est donc bas, aux alentours de 40 %. L’été en revanche, il est préférable de conserver un taux d’humidité de 50 % environ.

En dessous de 30 % d’humidité, l’air ambiant est trop sec. Un taux d’humidité trop faible est inconfortable pour les habitants, cela peut causer des irritations (dermatites) et augmenter votre niveau de fatigue.

Au-delà de 70 %, l’air est trop humide. L’humidité dans l’air peut causer des dommages respiratoires (bronchites, rhinites, etc.), mais aussi engendrer des problèmes articulaires (arthrose, arthrite, etc.).

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les signes qui ne trompent pas

Un taux d’humidité élevé entraîne un inconfort pour les habitants. Un air trop humide est un air de mauvaise qualité qui peut causer des allergies, mais aussi des infections telles que des bronchites. Certains signes montrent clairement la présence d’humidité sur un mur ou le sol :

  • de la moisissure ;
  • des champignons ;
  • du salpêtre (efflorescences blanches généralement localisées au bas des murs) ;
  • de la condensation (micro-gouttelettes) sur les vitres ;
  • des tâches au sol signalant la présence d’eau sous le revêtement ;
  • des parois humides au toucher ;
  • un revêtement qui se décolle ou qui est boursoufflé ;
  • une odeur de moisi ou de renfermé dans le logement, etc.

Ces signes indiquent la présence d’eau en quantité anormale dans l’air ambiant qui ne peut être abaissée en aérant la pièce. Après les avoir pris en compte, il est nécessaire de les traiter.

Trouver l’origine de l’humidité avant d’habiller un mur humide

L’humidité peut avoir plusieurs causes. Les conséquences qu’elle entraîne peuvent vite devenir graves si le problème n’est pas traité rapidement.

Comment trouver les causes de l’humidité ?

Avant de procéder à l’habillage d’un mur humide, il est essentiel de trouver d’où vient l’humidité pour traiter le problème. Pour cela, il est préférable de faire appel à un professionnel :

  • un maçon pour ce qui touche au sol et aux murs extérieurs ;
  • un couvreur si la toiture est en cause ;
  • un plombier dans le cas où les dégâts sont causés par une rupture de canalisation, par exemple ;
  • une entreprise spécialisée dans le traitement de l’humidité.

Quel que soit l’entreprise ou l’artisan engagé, nous vous suggérons de faire appel à une société ayant reçu la qualification QUALIBAT. Les qualifications et certifications QUALIBAT sont des labels de qualité et d’expertise accordés aux professionnels du bâtiment.

L’intérêt du diagnostic humidité

Pour trouver la provenance d’un problème d’humidité, le professionnel a la possibilité de réaliser un diagnostic humidité. Les mesures sont réalisées à l’aide d’un humidimètre, un petit appareil doté de pattes métalliques qui sont mises en contact avec le matériau du mur ou du sol. En présence d’humidité, les propriétés physico-chimiques d’un matériau (plâtre, pierre, bois, béton, etc.) sont modifiées. L’humidimètre repère ces modifications au contact du matériau, l’expert peut alors trouver facilement les endroits touchés par l’humidité. Il en cherchera ensuite les causes (remontées capillaires, infiltrations, rupture de canalisation, etc.).

L’hygromètre va, quant à lui, être nécessaire pour détecter un taux d’humidité supérieur à la normale.

À la fin de son diagnostic, l’expert fait état des sources d’humidité, de leurs causes et du traitement possible.

Un diagnostic humidité coûte environ 300 euros. À cela s’ajoute le coût des travaux qui peuvent être plus ou moins élevés selon l’étendue des dégâts.

Il est important de noter que le diagnostic humidité ne fait pas partie des documents obligatoires exigés lors de la vente d’un bien ou dans le cas d’une mise en location. Si vous vous apprêtez à acheter ou à louer un logement présentant des traces d’humidité, il peut être judicieux de demander un diagnostic humidité lors d’une contre-visite. Ce diagnostic pourra être à votre charge, dans la mesure où le propriétaire des lieux n’est pas dans l’obligation de vous le fournir.

Intervenir pour éviter que les murs humides ne se dégradent

Après avoir trouvé les causes de l’humidité sur un mur, il est nécessaire d’assainir la surface et de stopper les infiltrations d’eau avant que le mur ne soit trop abîmé. C’est à ce moment là qu’il est possible d’évaluer si la partie endommagée du mur peut être conservée ou si, au contraire, il est préférable de la changer.

Cette étape est essentielle avant d’habiller votre mur, car elle permettra une adhésion optimale du revêtement décoratif sur la surface. Voici comment procéder.

Comment assainir un mur humide ?

L’humidité des murs a de nombreux inconvénients. En plus des désagréments esthétiques que cela engendre, l’humidité sur des murs intérieurs ou extérieurs pose un problème sanitaire, rendant l’environnement néfaste pour la santé des habitants. Avant d’habiller un mur humide, il faut donc le traiter afin de l’assainir définitivement une fois que les causes de l’humidité ont été réparées.

Quand utiliser un absorbeur d’humidité ?

Un absorbeur d’humidité peut également être utilisé pour diminuer le taux d’humidité dans une pièce, en particulier dans un cellier ou une salle de bain. En abaissant l’humidité de l’air, cela va contribuer au séchage des murs humides et ainsi faciliter le nettoyage et le traitement des parties abîmées.

L’absorbeur d’humidité chimique capte l’hygrométrie de la pièce grâce à une cartouche chimique ou une pastille placée dans le récupérateur d’humidité. Il vous suffit ensuite de vider le bac lorsqu’il est plein et de remplacer la cartouche lorsqu’elle est épuisée.

L’absorbeur électrique est idéal dans les grands espaces où il récupère l’air ambiant pour le débarrasser de son humidité avant de le restituer.

Nettoyer le mur atteint

Un nettoyage efficace enlèvera toutes les traces de moisissure, de salpêtre et autres champignons dus à l’humidité.

Pour nettoyer un mur humide, rien de tel qu’une brosse métallique et de l’eau de Javel. Pensez à utiliser des lunettes de protection, des gants et un masque pour éviter tout contact avec la Javel.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Choisir un enduit hydrofuge

Le traitement de l’humidité sur les murs peut être effectué grâce à un enduit hydrofuge, particulièrement adapté pour les ouvrages maçonnés en béton et en ciment.

Il existe également des enduits imperméabilisants pour le plâtre et les murs intérieurs. Cet enduit s’applique en général sur la surface extérieure des murs, mais peut aussi convenir pour une utilisation intérieure, lors de travaux de rénovation. Il en existe différentes sortes, pour les murs enterrés, les dalles sous carrelage, pour le traitement des fissures, etc. Cet enduit va créer une barrière étanche aux infiltrations.

Les remontées capillaires pourront, elles, être traitées avec un produit à base de résine.

Préparer un mur avant de l’habiller

Lorsque les causes d’humidité ont été repérées puis traitées, il est nécessaire de préparer le mur avant la pose d’un revêtement d’habillage. L’humidité se traduit souvent par des traces de moisissures. Dans le paragraphe précédent, nous avons vu comment :

  • nettoyer le mur avec de l’eau de Javel, en prenant toutes les précautions pour se protéger (voies aériennes, peau, etc.) ;
  • laisser sécher le mur ;
  • appliquer un enduit hydrofuge.

Ces conseils sont valables seulement si le mur n’est pas abîmé en profondeur. Si l’humidité a causé d’importantes dégradations, il peut être souhaitable de remplacer la zone délabrée.

Poser un matériau isolant

Selon le type de revêtement choisi pour habiller un mur humide, il est conseillé d’appliquer un isolant afin de limiter les échanges thermiques qui peuvent causer de l’humidité. Ce conseil est particulièrement recommandé lorsque les infiltrations d’eau ont détérioré l’isolant qui était en place.

Voici quelques isolants qu’il est possible d’appliquer sur un mur avant de le décorer avec un revêtement tel que du carrelage, de la peinture ou encore du papier peint :

  • le verre cellulaire, prisé pour ses vertus imputrescibles ;
  • le polystyrène extrudé, qui peut être directement décoré ;
  • le polystyrène expansé, combiné à des plaques de plâtre ;
  • le polyuréthane, disponible sous forme de panneaux pour isoler les murs.

Il est également possible de choisir de la laine minérale qui peut être de verre, de roche, de lin ou encore de chanvre. Cependant, ce type d’isolant exige la pose d’une ossature métallique composée de rails, puis l’installation de plaques de plâtre. Ces travaux d’isolation sur un mur humide peuvent être effectués de deux manières :

  • en détruisant l’ancienne isolation (c’est-à-dire la cloison ou le doublage isolant du mur porteur), puis en reconstituant la partie du mur qui a été enlevée, selon l’étendue des dégâts causés par l’humidité ;
  • en redoublant le mur humide préalablement traité. Toutefois, ceci fait perdre de la surface habitable dans le logement.

Habiller un mur humide avec du carrelage

Une fois le mur assaini et sec, passons à son habillage. Le carrelage est le revêtement le plus classique pour habiller un mur humide.

Les avantages du carrelage sur un mur humide

Le carrelage est un matériau qui se prête efficacement à la décoration des pièces humides, comme la cuisine, la salle de bain, le cellier ou les toilettes. Le carrelage mural a de nombreux avantages, il est :

  • étanche ;
  • facile à nettoyer ;
  • robuste et résistant au temps qui passe ;
  • disponible dans de nombreux design et formes.

Le carrelage peut être posé sur une partie du mur ou sur la totalité de la paroi, du sol jusqu’au plafond. Il aura l’avantage d’offrir une protection efficace et de longue durée à vos murs humides. Il résistera par ailleurs à l’humidité de la pièce et aux projections d’eau.

Pourquoi poser du carrelage au plafond ?

Dans une salle de bain avec un plafond en pente ou mansardé, il n’est pas rare de voir le plafond habillé de carrelage. Cela peut avoir plusieurs avantages :

  • donner une impression d’espace, rendant la pièce plus grande ;
  • protéger le matériau de ce plafond qui est parfois plus bas que celui des autres pièces (un plafond sous pente est souvent sous la toiture) et qui est sujet aux éclaboussures, de la douche notamment ;
  • décorer la pièce dans son ensemble.

Des précautions à prendre avant de poser du carrelage

Avant la pose de carrelage sur un mur humide, il est nécessaire d’appliquer un système de protection à l’eau sous carrelage (SPEC) qui va protéger votre support. Un système d’étanchéité liquide (SEL) sera lui aussi utile dans les endroits soumis aux projections d’eau, comme la baignoire, la douche ou le dessus de l’évier de la cuisine. Ces deux systèmes, l’un pour protéger le support et l’autre pour l’étanchéifier, peuvent être appliqués aussi bien sur les murs que sur les sols, sous votre carrelage.

La pose de carrelage, une affaire de professionnel ?

Poser du carrelage au mur consiste à le coller de manière définitive sur votre support (il pourra être enlevé par la suite à l’aide d’un marteau et d’un petit burin). Cela demande une préparation, mais exige aussi un certain savoir-faire. Si poser du carrelage dans une salle de bain ou une cuisine semble simple, il faut toutefois avoir quelques notions de bricolage pour réaliser cette tâche qui n’est pas à la portée de tous.

Si vous doutez de vos capacités à poser le carrelage de façon droite et régulière, confiez le travail à un carreleur professionnel !

Qu’est-ce qu’une pièce humide ?

Une pièce humide est simplement un endroit de la maison où l’eau est utilisée. La salle de bain, les WC, la cuisine ou encore le cellier sont des pièces humides. Comme elles bénéficient d’un point d’eau (évier dans la cuisine, machine à laver dans le cellier ou encore la douche dans la salle de bain), elles sont souvent sujettes à des taux d’humidité élevés. L’installation d’une VMC dans ces pièces est donc essentielle pour capturer l’air et le débarrasser de son surplus d’humidité.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

La peinture sur un mur humide

La peinture n’est pas seulement réservée aux chambres et à la pièce de vie ! Elle peut aussi être appliquée sur des murs en contact avec l’eau, comme les parois murales qui composent votre douche.

Les atouts de la peinture sur un mur humide

La peinture pour murs humides a de nombreux avantages, elle :

  • est facile à appliquer ;
  • nécessite une ou deux couches seulement ;
  • est plus abordable que le carrelage ;
  • peut être recouverte à volonté, pour changer de décoration au gré de vos envies.

En prime, vous pouvez la poser vous-même !

Quel type de peinture utiliser pour un mur humide ?

Toutes les peintures ne sont pas adaptées aux murs humides. En effet, il existe de la peinture pour pièces humides qui est particulièrement intéressante afin d’éviter les moisissures et de protéger vos murs de l’eau.

La peinture acrylique pour salle de bain est un excellent choix. Elle :

  • sèche vite ;
  • n’est pas toxique ;
  • se nettoie à l’eau ;
  • n’a pas d’odeur.

Ces caractéristiques sont particulièrement importantes lorsque vous appliquez la peinture dans la salle de bain ou la cuisine. Grâce au séchage rapide, vous pourrez rapidement réinvestir votre pièce pour l’utiliser. En hiver, il est possible d’allumer le radiateur électrique ou au gaz de la pièce pour que le mur sèche plus vite.

Par ailleurs, si vous effectuez des travaux de rénovation, sachez qu’il existe sur le marché de la peinture pour recouvrir le carrelage de la cuisine ou de la salle de bain. C’est une excellente alternative lorsque les carreaux ne vous plaisent plus, mais que vous ne souhaitez pas entreprendre de gros travaux pour ôter le carrelage.

Quand choisir un béton ciré ?

Si votre mur a été abîmé par l’humidité, il est nécessaire de choisir une peinture qui va cacher les irrégularités de la surface. Dans ce cas, le béton ciré pour salle de bain est idéal. Appliqué à l’aide d’une lisseuse (outil plat ressemblant à une taloche de maçon), le béton ciré camoufle les aspérités et offre un rendu lisse et uniforme. En plus de ça, il est moderne !

Une préparation nécessaire

Avant d’habiller un mur humide avec de la peinture, il est nécessaire de le préparer afin de garantir une application propre et soignée.

Un lessivage est nécessaire pour enlever les traces d’humidité sur le mur intérieur. Si le mur a été abîmé par de la moisissure, un traitement contre l’humidité du mur est nécessaire à l’aide d’un enduit hydrofuge. Un brossage et un ponçage peuvent aussi être nécessaires, si l’ancien revêtement a laissé des rugosités sur la surface.

Une fois le mur propre, vous pouvez enfin sortir vos pinceaux et rouleaux !

L’habillage d’un mur humide avec des panneaux HPL

Des panneaux HPL sont des panneaux de bois composite de haute densité qui peuvent également être réalisés en PVC ou en fibre de verre.

Les atouts des panneaux HPL

Ce revêtement dernier cri comporte de nombreux avantages qui lui permettent de convenir à une pièce humide, il est :

  • résistant à l’humidité ;
  • imputrescible ;
  • anti-tâche ;
  • résistant au feu ;
  • ne peut être rayé.

Ce type de revêtement pour mur humide a la particularité de convenir à tout type de support. Vous pourrez ainsi le poser sur du plâtre brut, peint ou crépi, sur du béton, de la pierre et même sur un ancien carrelage.

Par ailleurs, nous avons évoqué que ce type de panneaux pouvait être en bois composite, en PVC ou en fibre de verre. Chaque matériau a ses particularités :

  • le PVC est abordable, étanche et simple d’entretien ;
  • le bois composite haute densité est étanche et donc adapté aux pièces d’eau, ce qui lui permet d’être posé dans une douche ;
  • la fibre de verre est imputrescible et résiste au temps qui passe.

Des travaux simples

Le panneau HPL est idéal sur un mur dont la surface a été abîmée par l’eau. Cela vous permet de recouvrir directement les parties dégradées. Il confère ainsi une rénovation simple et rapide de votre pièce touchée par l’humidité.

Rappelons que les travaux d’habillage d’un mur humide doivent être réalisés une fois les causes d’humidité totalement traitées et éliminées. Habiller un mur soumis à des infiltrations d’eau serait inutile et aurait pour conséquences d’abîmer le nouveau revêtement.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Habiller un mur humide avec du papier peint

Oui, il est tout à fait possible d’habiller un mur humide avec du papier peint ! On vous explique comment.

Le papier peint et ses avantages

Longtemps plébiscité dans le domaine de la décoration, le papier peint est tombé en désuétude ces dernières décennies, avant de redevenir tendance. Ce type de revêtement mural de nouveau à la mode a de nombreux atouts :

  • facile à poser ;
  • lessivable ;
  • décliné en une infinité de coloris et de motifs difficiles à obtenir avec de la peinture (pois, fleurs, motifs géométriques, abstraits, représentation de paysages, imitation marbre et bien plus) ;
  • abordable ;
  • permet de changer souvent de décor.

Avec tous ces avantages, le papier peint s’impose dans notre intérieur.

Un papier peint particulier pour votre mur humide

Bien entendu, il faut un papier peint particulier pour habiller les murs humides d’une maison ancienne ou plus récente. Le papier peint pour salle de bain ou toute autre mur humide est un modèle recouvert de PVC, une matière plastique fine et transparente qui va rendre le revêtement étanche à l’eau.

Où poser le papier peint dans une pièce humide ?

Il est préférable d’éviter le contact direct du papier peint avec l’eau, comme cela peut être le cas dans la douche ou au-dessus de l’évier. Les murs opposés aux points d’eau peuvent en revanche être habillés de papier peint vinyle qui supportera les éclaboussures qui sont fréquentes dans ces pièces de la maison.

Le bois pour recouvrir un mur humide

Du bois pour habiller un mur humide ? Quelle idée ! Et pourtant, le bois, lorsqu’il est traité contre l’humidité, est une excellente alternative au carrelage mural.

Les atouts du bois dans votre intérieur

Le bois est un matériau chaleureux. Les exemples de murs humides habillés de bois sont nombreux, nous pouvons par exemple évoquer les saunas scandinaves, entièrement tapissés de bois qui pourtant reste en parfait état.

En plus d’apporter une note cosy à votre intérieur, le bois est :

  • résistant ;
  • facile à décorer, il peut être peint ;
  • idéal pour cacher un mur abîmé par l’humidité.

Bien choisir son bois

Toutes les essences de bois ne peuvent servir pour le parement d’un mur touché par l’humidité, cela même si vous utilisez un excellent produit de traitement hydrofuge. En effet, même si la pièce est bien chauffée et que le taux d’humidité est stabilisé, tous les bois ne supportent pas l’eau.

Il est donc utile de vous tourner vers un bois de classe 2, 3 ou 4 qui supporte un taux d’humidité supérieur à 18 %. Vous devrez ensuite le traiter, si le revendeur ne l’a pas déjà fait.

Par ailleurs, nous vous suggérons d’opter pour un bois certifié PEFC et pourvu d’une étiquette FSC. Ces sigles indiquent que le bois provient d’une forêt durable.

Le traitement du bois, un geste essentiel

Afin d’aider le bois à conserver ses caractéristiques qui le rendent intéressant pour habiller un mur humide, il est nécessaire de le traiter. Le traitement est simple et s’effectue avec un produit qui peut être une huile, un vernis ou de l’époxy, une résine qui protège le bois.

Ce traitement permettra au bois de conserver son bel aspect durant de nombreuses années et de profiter pleinement de votre pièce humide.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Habillage d’un mur humide et économies d’énergie

Habiller un mur humide, après l’avoir traité et enrayé la cause de l’humidité peut rapidement conduire à une réduction de votre consommation de chauffage. On vous explique pourquoi.

Quel rapport entre chauffage et humidité dans la maison ?

Une maison humide, dont le taux d’humidité est supérieur à 70 %, est plus difficile à chauffer qu’une maison où le niveau hygrométrique se trouve entre 30 et 50 %. En effet, plus l’air est humide, moins il est simple de le réchauffer. Cela s’explique par le fait qu’un air humide absorbe la chaleur émise par les radiateurs ou par la cheminée. Ce phénomène donne une impression d’inefficacité du système de chauffage et d’une pièce mal chauffée. Face à cette difficulté, le geste que nous faisons tous est de pousser le thermostat vers le haut afin de compenser la perte de chaleur, ce qui peut conduire à une grande précarité énergétique si le problème de fond n’est pas traité.

Dans un environnement sain, où l’air est plus sec et à un taux d’humidité acceptable, la facilité de chauffer sera plus grande. Sans surprise, un intérieur plus simple à chauffer est celui où on se sent le mieux et où il est possible de maîtriser sa consommation d’énergie.

Comment choisir son mode de chauffage dans un lieu humide ?

Rappelons qu’il est préférable de traiter le problème d’humidité avant de penser à changer de mode de chauffage. En effet, il n’est pas judicieux de revoir l’installation de chauffage sans réparer les infiltrations, les remontées capillaires ou toute fuite qui provoque de l’humidité.

Une maison saine est une maison étanche. Il faut donc s’assurer que l’eau n’y entre pas. Bien entendu, l’humidité provenant de la préparation culinaire ou des habitants eux-mêmes est tout à fait normale. Elle se régule facilement grâce à un système de ventilation ou en aérant les pièces.

Une fois les réparations effectuées, vous avez la possibilité de revoir votre système de chauffage, en particulier si celui-ci est vétuste. Avant de vous lancer dans les travaux, il est important de choisir un moyen de chauffer dégageant le moins d’humidité possible. L’impact écologique de votre chauffage doit lui aussi être maîtrisé, on oublie donc la chaudière au fioul. Voici quelques options :

  • les radiateurs électriques de types convecteurs ou soufflants qui réchauffent seulement l’air et qui s’utilisent comme chauffage d’appoint, en complément d’une autre source de chaleur. Les meubles ou encore les murs ne profitent donc pas de la chaleur apportée par ces radiateurs. Cela rend ces appareils énergivores ;
  • les radiateurs électriques à inertie (aussi appelés « à chaleur douce ») stockent la chaleur dans leur corps de chauffe et la restituent une fois éteins. Ils sont intéressants pour faire des économies d’énergie, à condition que leur puissance soit adaptée à la surface à chauffer ;
  • les radiateurs au gaz à inertie restituent également la chaleur après l’arrêt de la chaudière. Combinés à une chaudière de haute performance, ils permettent de chauffer un logement tout en faisant des économies d’énergie ;
  • le poêle à bois ou à granules allie efficacité et source d’énergie renouvelable. Il est une excellente alternative pour chauffer une maison humide, dès lors que la source d’humidité a été enrayée.

Réduire la facture d’énergie en changeant de fournisseur

Et si pour diminuer le coût annuel du chauffage vous changiez tout simplement de fournisseur de gaz ou d’électricité ? Grâce à notre comparateur d’offres d’énergie, vous avez la possibilité de voir quel fournisseur propose les meilleurs tarifs. Le changement est rapide et gratuit. N’hésitez pas à faire appel à l’un des conseillers Choisir.com pour être guidé dans vos démarches.

L’intérêt des travaux et d’une bonne isolation

Nous l’avons vu, les infiltrations d’eau par les parois (murs, toit) abîment l’isolant en place. Une fois détérioré par l’humidité et parfois par la moisissure, l’isolant utilisé n’a plus aucune efficacité. Cela engendre des pertes de chaleur et une prolifération des moisissures et autres champignons qui raffolent des lieux humides.

Avant d’habiller votre mur humide, il faut donc vous assurer que l’isolation est suffisante. Pour ne pas chauffer inutilement votre logement, chaque paroi de la maison doit être isolée :

  • murs ;
  • toit ;
  • sol ;
  • ouvertures vitrées (grâce à des modèles avec un double vitrage performant).

Pour une isolation efficace, il est nécessaire de supprimer tous les ponts thermiques afin de diminuer les déperditions thermiques qui pèsent sur le budget chauffage d’une maison. Cela nécessite des travaux de rénovation qu’il est possible de financer grâce à des aides et des primes de l’État.

Dans le cas d’un mur humide, il existe des isolants minces présentés sous forme de plaque à poser directement sur votre mur abîmé par l’humidité. Ils vous offriront un support lisse à peindre ou à décorer à l’aide de carrelage.

Par ailleurs, dans une salle de bain, il est essentiel de choisir des isolants ou des plaques de plâtre hydrofuges qui sont conçues pour les pièces humides soumises aux éclaboussures d’eau.

Vous savez désormais comment apparaît l’humidité dans votre maison et comment la traiter. Une fois ces informations acquises vous pourrez choisir l’une de nos 5 idées pour habiller un mur humide. Avec du carrelage, du papier peint, de la peinture, du bois ou des panneaux HPL, vous avez l’embarras du choix !

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?