Définition et fonctionnement du fusible

Le coupe-circuit à fusible, par abréviation dénommé fusible, est un dipôle, un composant électrique avec deux bornes, mis en place sur une installation électrique ou un appareil pour jouer un rôle d’organe de sécurité. En cas de court-circuit ou de surcharge électrique, il protège une ligne électrique ou un appareil en ouvrant le circuit électrique. Le courant est donc immédiatement coupé puisque l’électricité ne circule plus.

Le fusible tire son nom du fait que la surintensité électrique qu’il subit le fait monter en température et entraîne la fusion d’un matériau.

Le principe de fonctionnement du fusible repose sur le fin fil métallique en aluminium, en zinc ou en argent dont il est pourvu. En temps normal, il est traversé par un courant électrique qui provoque naturellement sa montée en température. Tant que celle-ci ne dépasse pas un certain seuil, rien ne se passe. Si au contraire, une surintensité se produit, le fusible surchauffe. La température trop élevée du courant qui le traverse fait fondre le fil qui finit par se rompre. Le circuit électrique se retrouve alors ouvert et le courant ne peut plus circuler.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Pourquoi un fusible saute-t-il ?

Une panne de fusible peut être liée à 3 types de phénomènes :

Un appareil électrique ou l’installation électrique est défectueux

Un dysfonctionnement rencontré par un appareil électrique ou encore une prise électrique défectueuse peuvent expliquer une coupure de courant. Effectivement, deux points d’un circuit électrique qui en viennent à se toucher peuvent provoquer un court-circuit. La foudre ou encore une augmentation importante de la tension sur le réseau électrique peut créer une surtension et donc endommager vos appareils électriques provoquant bien souvent la fonte d’un fusible.

Votre installation électrique subit une surintensité

La mise en route simultanée de plusieurs appareils électriques peut être à l’origine de ce genre de panne. Plusieurs prises pouvant être liées à un même fusible, il est possible que l’intensité électrique générée par plusieurs appareils puisse être trop importante pour un fusible. Celui-ci sautera, provoquant alors l’ouverture du circuit. Trop d’appareils branchés sur une même prise peuvent aussi créer une surintensité.

Le fusible est défectueux

Même si cela se produit rarement, il se peut qu’un des fusibles de votre installation soit tout simplement hors d’usage. Il est donc nécessaire de le remplacer par un nouveau.

Maintenant que vous savez comment fonctionne un fusible et pourquoi il peut lui arriver de sauter, voyons comment régler ce type de panne électrique.

Comment changer un fusible ?

Le changement d’un fusible est une action facilement réalisable par un particulier. Voici comment procéder étape par étape.

Étape 1 : trouver les fusibles dans un tableau électrique

Avant de remplacer un fusible, encore faut-il savoir où les identifier sur un tableau électrique. Et quand on ne connaît pas dans le détail l’anatomie d’un tableau, il n’est pas toujours évident de les trouver. Le tableau électrique est donc constitué :

  • d’un disjoncteur principal, un interrupteur qu’il suffit d’actionner pour couper rapidement l’électricité dans toute la maison ;
  • de boîtiers porte-fusible dans lesquels sont logés les coupe-circuit à fusible, autrement dit les fusibles.

Étape 2 : repérer le fusible défectueux

Au préalable de toute intervention, il est essentiel pour votre sécurité que vous mettiez hors de tension votre alimentation électrique. Pensez aussi à contrôler, avec un multimètre, l’absence de tension dans le circuit électrique. Vous éviterez ainsi tout risque d’électrisation, ou pire, d’électrocution. Pour couper le courant, actionnez pour cela le disjoncteur principal que nous décrivions précédemment.

Pour trouver le fusible défectueux, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes.

Inspecter visuellement le tableau

Commencez par ouvrir tous les porte-fusibles puis inspectez un à un les fusibles, car :

  • un fusible qui a sauté peut porter des traces ;
  • un témoin rouge présent sur certains modèles de fusibles disparaît lorsque celui-ci a fondu ;
  • sur les fusibles en verre, il est possible de repérer facilement le filament fondu.

Se servir d’un testeur de fusible

Le testeur de fusible est un moyen très simple de déterminer si un fusible est en état de marche ou pas. Pour faire le test, placez un fusible dans le testeur. Si ce dernier s’allume, le fusible est bon. S'il reste éteint, alors le fusible est défectueux.

Tester les fusibles avec un multimètre

Si visuellement, il ne vous a pas été possible de trouver le fusible défectueux, vous allez devoir tester chaque coupe-circuit à fusible à l’aide d’un multimètre. Pour cela, retirez délicatement chaque fusible pour éviter qu’il ne casse puis appliquez les sondes à chaque extrémité du fusible. Vous entendez un bip ? Le fusible n’a pas fondu. Vous pouvez passer au suivant. Le multimètre n’émet aucun son ? Alors vous êtes tombé sur le fusible en panne.

Le test de la pile et de l’ampoule

Si vous avez encore quelque part chez vous une vieille lampe de poche avec une pile plate à languette. Vous pouvez réaliser le test suivant :

  • prenez la pile et l’ampoule ;
  • placez l’une des extrémités du fusible sur une des languettes de la pile et sur l’autre et le culot de l’ampoule ;
  • mettez ensuite en contact la seconde extrémité du fusible et l’ampoule ;
  • si l’ampoule s’éclaire, c’est que le fusible n’a pas fondu. Dans le cas contraire, le fusible est défaillant.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

Étape 3 : trouver l’origine de la panne

Inutile de changer un fusible, si vous n’avez pas auparavant identifié l’origine de la panne. Celle-ci se reproduirait inévitablement. En ayant trouvé le fusible défectueux, vous avez déjà une idée de la zone de votre habitation dans laquelle chercher la source de la panne. En effet, le plus souvent les zones ou éléments protégés par le fusible sont indiqués sur les boîtiers porte-fusible. Vous pouvez de cette manière facilement savoir si vous devez chercher du côté de la salle de bains, de la cuisine, des éclairages du salon, de la chaudière…

Ensuite :

  • si la panne est due à une surcharge, débrancher quelques appareils avant de changer le fusible réglera le problème ;
  • s'il s'agit d’un court-circuit, il vous faudra débrancher puis inspecter vos appareils (micro-onde, cafetière, télévision…). Vérifiez en priorité que les fils d’alimentations ne sont pas abîmés. Dans le cas d’une machine à laver ou encore d’un chauffe-eau, le souci peut venir d’une résistance, l’intervention d’un professionnel est alors à privilégier. Il peut arriver que le problème ne vienne pas de l’appareil, mais de la prise sur laquelle il est branché. Pour éliminer cette hypothèse, branchez l’appareil suspecté sur une autre prise. Si le courant saute à nouveau, c’est que cela vient de l’appareil. Si rien ne se passe, alors c’est la prise sur laquelle était auparavant branché l’appareil qui est défectueuse. L’intervention d’un professionnel est, là aussi, vivement conseillée.

Étape 4 : remplacer le fusible

Maintenant que vous avez trouvé le fusible à remplacer, que vous avez identifié la source du problème, vous pouvez procéder au remplacement.

  • 1 - Enlevez le fusible ;

Faites basculer, ou dans certains cas, tirer le porte-fusible. Retirez le fusible avec précaution pour éviter qu'il ne se brise. Au besoin, utilisez une pince. Profitez-en pour jeter un œil au porte-fusible. Si vous deviez remarquer des dommages causés par la fonte du fusible, des traces marron par exemple, ce dernier serait à changer ;

Le cas des fusibles sur les vieilles installations

Même si de telles installations ne sont plus aux normes et qu’elles sont peu courantes, il se peut que vous ayez encore une installation munie de :
• fusibles à broche (modèle à cartouche).Vous devrez donc retirer le porte-fusible de son socle. Pour accéder au fusible et le retirer, vous devrez au préalable ôter la plaque protectrice du porte-fusible.
• fusible à broche (modèle à plaquette).Après l’avoir enlevé de son support, vous aurez à dévisser les deux broches qui tiennent une plaquette de protection derrière laquelle se trouve le fusible.

Ce type de fusibles ne sont plus commercialisés, et pour votre sécurité, il vous est fortement conseillé de rénover ce genre d’installation électrique.

  • 2 - Échangez le fusible par un fusible en tout point similaire ;

Il est primordial que vous remplaciez le fusible défectueux par un fusible de même taille et de puissance (en ampères) égale. Il existe plusieurs ampérages de fusibles. Les plus courants :

  • 2 A pour les contacteurs heures pleines/heures creuses ;
  • 10 A pour l’éclairage ;
  • 16 A pour les prises ;
  • 20 A pour un chauffe-eau ;
  • 32 A pour un lave-vaisselle ou un four.

Pour connaître la valeur du fusible à remplacer, il vous suffit de lire les indications (calibre et dimensions) présentes sur ce dernier. Vous trouverez ces informations notées sur le corps d’un fusible en céramique ou gravées sur l’une des extrémités d’un fusible en verre.

Installer un fusible plus fort : une dangereuse idée

Vous pourriez être tenté de changer votre fusible par un autre plus puissant en vous disant que de cette manière le courant sautera moins facilement. C’est une très mauvaise idée. Car en cas d’incident sur votre installation électrique, le fusible ne jouerait plus son rôle de coupe-circuit et des dommages importants sur votre installation voire un incendie pourraient survenir.

  • 3 – Mettez le fusible neuf en place ;
  • 4 – Vous pouvez remettre le circuit électrique sous tension en actionnant le disjoncteur général.

Votre installation disjoncte à nouveau ?

Malgré tous vos efforts et le changement de fusible, les coupures de courant perdurent ? Quelles peuvent en être les raisons ?

Une installation défaillante

Il est possible que votre installation électrique souffre d’un dysfonctionnement plus profond. Il vous est alors vivement conseillé de souscrire un contrat auprès d’un électricien professionnel qui réalisera un diagnostic approfondi de votre installation. Il pourra ainsi identifier l’origine de ces pannes et remettre en état votre installation électrique le plus rapidement possible.

Il pourrait aussi vous conseiller d’envisager la réfection complète de votre tableau électrique. Les systèmes coupe-circuit à fusible ne sont, effectivement, plus aux normes. Encore présents dans de nombreux foyers français, ils sont progressivement remplacés par des disjoncteurs différentiels. Avec eux plus de fusible, pour remettre le courant, il suffit d’actionner l’interrupteur différentiel.

Une puissance électrique sous-dimensionnée

Si, les soucis continuent et que cela est à chaque fois dû à des problèmes de surcharges électriques, il se peut que la puissance électrique qui vous est allouée ne soit pas suffisante. Vous devriez donc contacter votre fournisseur d’électricité pour modifier votre contrat et obtenir une puissance supérieure.

Comment compenser l’augmentation de l’abonnement liée au changement de puissance ?

Changer de puissance pourrait donc bien être l’une des solutions pour vous permettre de venir à bout de ses fusibles qui sautent de manière intempestive. Mais voilà, qui dit changement de puissance, dit abonnement plus cher.

Savez-vous que vous pourriez compenser la hausse de votre abonnement par un geste simple : changer de fournisseur d’électricité.

Depuis 2007, il est effectivement possible de changer de fournisseur d’énergie. La mise en concurrence du secteur de l’énergie a eu pour effet de faire émerger des offres plus intéressantes pour les consommateurs avec des prix plus bas sur les abonnements et/ou le prix du kWh.

Vous redoutez des démarches administratives lourdes et chronophages ? Ne craignez rien. Changer de fournisseur est très simple. Il vous suffit de comparer les différentes offres existantes. Notre comparateur d’offres électricité pourrait d’ailleurs vous y aider.

Une fois votre choix arrêté, votre futur fournisseur s’occupe de tout : de la résiliation de votre ancien contrat et de l’ouverture de votre nouveau. Vous n’aurez en plus à subir aucune coupure d’électricité.

Sans engagement, ces contrats peuvent être rompus à tout moment. Vous conservez donc votre liberté de changer de fournisseur quand bon vous semble.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h