Raccorder sa maison neuve à l’électricité

Raccorder une maison neuve au réseau d’électricité est indispensable pour profiter de cette énergie dans son logement. Sans cela, il est impossible d’installer un compteur électrique et de souscrire un contrat avec un fournisseur d’énergie. Après avoir acquis un terrain, il est donc nécessaire d’effectuer quelques démarches afin que les travaux de raccordement se fassent avant la date de l’emménagement. Quelles sont les étapes à suivre ? Quand demander le raccordement électrique de sa maison neuve ? Quels sont les coûts à prévoir ? Tour d’horizon de ces questions dans notre guide.

raccordement_electrique_maison_neuve_construction_plan

Qu’est-ce qu’un raccordement électrique ?

Le raccordement électrique est une procédure obligatoire pour avoir une fourniture en électricité dans son logement. Sans cela, vous ne pouvez pas utiliser vos différents équipements : lumière, appareils électroménagers (réfrigérateur, four, téléviseur, etc.), chauffage et eau chaude sanitaire dans le cas des systèmes électriques.

Concrètement, le raccordement correspond simplement au fait de relier une installation électrique privée (maison individuelle ou immeuble collectif) au réseau public de distribution. Cette opération concerne essentiellement les logements neufs qui n’ont jamais été raccordés au réseau. Généralement, une maison ancienne l’est déjà. Toutefois, dans le cas d’une très lourde rénovation, il est possible que le logement n’ait jamais fonctionné à l’électricité auparavant. Procéder à son raccordement est alors nécessaire.

Toutes les autres démarches en lien avec l’énergie ne pourront être effectuées qu’à condition que les travaux de raccordement aient bien été réalisés. Sans cela, vous ne pourrez pas souscrire de contrat d’énergie et il sera impossible pour le gestionnaire de réseau de procéder à la mise en service du compteur électrique.

Comment souscrire un contrat d’électricité ?

Une fois que le raccordement de la maison neuve est réalisé, il vous reste à souscrire un contrat d’électricité pour le logement. Plusieurs fournisseurs commercialisent des offres à destination des particuliers. Elles affichent chacune leurs particularités et peuvent plus ou moins convenir à votre profil de consommation : offres à prix fixe, indexées sur le tarif réglementé ou sur le marché de gros, électricité verte, service client 100 % en ligne, etc. Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans votre choix et vos démarches de souscription, n’hésitez pas à contacter un conseiller Choisir.com par téléphone. Notre comparateur d’énergie en ligne peut aussi vous permettre de retrouver les différentes offres disponibles et leurs spécificités.

Notez qu’il n’est pas nécessaire d’attendre un déménagement pour changer de fournisseur d’énergie. Cette démarche totalement gratuite peut être réalisée à tout moment. De plus, vous avez la possibilité de changer de fournisseur autant de fois que vous le souhaitez, puisque tous les contrats d’électricité et/ou de gaz en France sont sans engagement. Vous craignez d’être insatisfait par les services des fournisseurs alternatifs ou d’être victime d’une arnaque au contrat d’énergie ? Pas d’inquiétude, vous pouvez aussi retourner chez EDF.

Raccordement, ouverture de compteur électrique ou fermeture, souscription ou résiliation de contrat… Les conseillers énergie Choisir.com répondent à vos questions !

Quelles sont les étapes du raccordement électrique pour une maison neuve ?

Plusieurs étapes sont nécessaires au raccordement électrique d’une maison neuve :

  1. l’obtention de l’autorisation d’urbanisme : il s’agit généralement d’un permis de construire. Dans les trois mois qui suivent, Enedis (ex-ERDF) ou votre ELD (entreprise locale de distribution) en tant que gestionnaire de réseau, peut prendre automatiquement contact avec vous ;
  2. la demande de raccordement au gestionnaire de réseau : dans le cas d’Enedis, la demande est à effectuer sur le site Internet du gestionnaire de réseau ou par courrier postal. Toutes les informations que doit contenir ce dossier sont à retrouver plus bas dans notre article ;
  3. la réception du devis du gestionnaire de réseau : une proposition de raccordement est faite par Enedis ou l’ELD dont vous dépendez. Il faut compter environ 10 jours ouvrés pour la recevoir. Toutefois, ce délai peut être rallongé à 6 semaines si le projet est plus complexe ;
  4. la validation du devis et le paiement de l’acompte : il est nécessaire de l’accepter en le renvoyant signé par courrier postal sous 3 mois à compter de sa réception. Le règlement demandé se fait par chèque ou en ligne par carte bancaire ;
  5. l’accusé de réception du gestionnaire de réseau : qui permet de confirmer la validation de la proposition et la bonne réception du paiement. Il indique également la date de raccordement, établie en fonction des préférences indiquées dans le dossier de demande, ainsi que le numéro de point de livraison ;
  6. les travaux de raccordement réalisés par Enedis ou votre ELD : leur réalisation peut prendre jusqu’à six mois dans les cas où le logement est éloigné du réseau de distribution. Ils ne peuvent commencer qu’à condition que tous les travaux préalables soient terminés ;
  7. le paiement de la facture : avec Enedis, cette opération peut se faire en ligne. Notez que vous avez aussi la possibilité de régler la totalité du montant des travaux de raccordement dès la réception du devis. Cela permet notamment de gagner du temps à la fin du chantier en bénéficiant plus rapidement de la mise en service du compteur ;
  8. la demande de certification Consuel : il s’agit d’un certificat de conformité de l’installation électrique intérieure. Une visite sur le chantier permet alors de vérifier la bonne conformité de l’installation aux normes en vigueur. Prévoyez environ 15 jours entre le dépôt du formulaire d’attestation sur le site du Consuel et la visite à votre domicile ;
  9. la souscription d’un contrat d’électricité chez le fournisseur de votre choix : en contactant les experts Choisir.com ou directement le fournisseur d’énergie ;
  10. la mise en service de l’électricité : le fournisseur transmet la demande d’ouverture de compteur au gestionnaire de réseau. Ce dernier se charge ensuite de cette opération, dont les délais peuvent varier.

Il faut savoir que pour raccorder votre maison au réseau d’électricité, vous pouvez :

  • vous faire assister dans vos démarches : par un fournisseur d’électricité, l’architecte en charge des travaux ou votre électricien, par exemple. Il a alors accès aux différentes informations relatives au raccordement électrique de votre logement ;
  • vous faire représenter dans vos démarches : en mandatant un fournisseur d’électricité ou un des professionnels présenté ci-dessus. Il pourra alors effectuer les démarches en votre nom.

Le raccordement électrique dans un bâtiment collectif neuf

Dans un immeuble neuf, c’est généralement le promoteur immobilier qui se charge des démarches pour raccorder le bâtiment au réseau de distribution d’électricité.

À qui s’adresser pour raccorder une maison neuve à l’électricité ?

Pour raccorder sa maison neuve à l’électricité, il est nécessaire d’entrer en contact avec différents interlocuteurs : le gestionnaire de réseau (Enedis ou votre ELD), votre électricien et un fournisseur d’énergie. Afin que le chantier avance comme prévu, il est essentiel de bien synchroniser leurs interventions.

Le gestionnaire du réseau électrique : Enedis ou une ELD (Entreprise locale de distribution)

Le gestionnaire de réseau est en charge de la distribution d’électricité jusqu’aux consommateurs finaux. Bien que la grande majorité du territoire dépende aujourd’hui d’Enedis, sur certaines zones le réseau est encore géré par des entreprises locales de distribution (ELD).

Quels travaux électriques sont pris en charge par Enedis ou l’ELD ?

Pour le raccordement d’une maison neuve, Enedis se charge des :

  • travaux électriques et de terrassement sur la voie publique ;
  • travaux électriques sur le terrain jusqu’au compteur.

Ces installations doivent être conformes à la norme NF C 14-100.

Enedis (ex-ERDF)

Pour demander le raccordement d’une maison neuve à l’électricité, vous devez vous adresser au gestionnaire du réseau de distribution à basse et moyenne tension. Sur 95 % du territoire, soit 32 000 communes, il s’agit d’Enedis (ex-ERDF).

Cet acteur essentiel du secteur de l’énergie en France a notamment pour mission d’assurer la continuité de l’alimentation des consommateurs en électricité. Enedis se charge également de l’ouverture des compteurs, ainsi que du déploiement du compteur Linky.

Le dossier à remettre à Enedis lors de la demande de raccordement à l’électricité doit comprendre un certain nombre de documents essentiels :

  • la copie de l’autorisation d’urbanisme : qui est délivrée par la commune (permis de construire, déclaration préalable ou permis d’aménager) ;
  • le plan de masse : il matérialise notamment les accès au terrain depuis la voie publique, ainsi que les emplacements possibles pour les branchements sur les différents réseaux. Vous pouvez également y retrouver l’emplacement du bâti par rapport au voisinage, par exemple. C’est le constructeur, le maître d’œuvre, l’architecte ou le bureau d’étude responsable du projet immobilier qui doit vous remettre ce document.

D’autres éléments sont, quant à eux, facultatifs. Ils permettent toutefois à Enedis d’avoir un maximum d’informations sur le projet. Il est donc fortement recommandé de les transmettre :

  • des photos du terrain : elles peuvent notamment faire apparaître les ouvrages électriques qui s’y trouvent déjà, comme des poteaux électriques ou un coffret de branchement, par exemple ;
  • le plan de situation : il s’agit généralement d’un extrait du cadastre qui indique les délimitations du terrain au sein de la commune.

Le dossier de raccordement Enedis peut être déposé en ligne en quelques étapes :

Plusieurs informations vous seront alors demandées :

  • si la demande comprend également une installation de production d’électricité ;
  • la situation géographique précise du terrain ou de la maison : il est nécessaire d’indiquer l’adresse postale et de sélectionner la parcelle correspondante sur le plan cadastral qui s’affiche à l’écran ;
  • si le terrain est viabilisé ou non ;
  • la puissance maximale souhaitée (en kVA) ;
  • la date pour laquelle le raccordement électrique doit être réalisé ;
  • si la maison est déjà hors d’eau et d’air ;
  • si l’autorisation d’urbanisme a déjà été obtenue ;
  • si vous voulez confier ou non les travaux de raccordement à une autre entreprise qu’Enedis.

Une fois ces renseignements complétés, vous pouvez vérifier le récapitulatif de votre demande. Si le dossier est bien complet, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur « Transmettre ma demande ».

Le dossier peut aussi être transmis à Enedis par courrier postal en l’envoyant à l’adresse suivante :

Enedis Service consommateur,
34, place des Corolles,
92 079 La Défense

Notez qu’il est recommandé de privilégier la voie numérique pour demander le raccordement électrique de son logement. En effet, les délais de traitement sont plus longs en version papier. De plus, vous ne pourrez pas suivre l’avancée de votre dossier sur le site d’Enedis.

Une entreprise agréée pour le raccordement électrique

Depuis que la loi n° 2018-727 pour un État au service d’une société de confiance (ESSOC) a été promulguée en 2018, il est possible de confier les travaux de raccordement électrique de son logement à une entreprise agréée par le maître d’ouvrage. Cette démarche est toutefois complexe. C’est donc le gestionnaire de réseau qui s’en charge dans la grande majorité des cas.

Une ELD

Le raccordement électrique d’une maison neuve peut aussi être réalisé par une entreprise locale de distribution (ELD). En effet, Enedis n’est pas le seul gestionnaire de réseau dans l’hexagone puisque 5 % du territoire est géré par différentes ELD. C’est notamment le cas de Grenoble (GEC), de Strasbourg (Strasbourg Électricité Réseaux), de la Corse (EDF Corse) et d’une partie des Deux-Sèvres (Gérédis).

Comment savoir si votre commune dépend d’une ELD ou d’Enedis ? Vous pouvez retrouver cette information sur le site du Médiateur national de l’énergie en consultant la rubrique « Liste des fournisseurs ». Il suffit alors d’y indiquer votre code postal afin de connaître le gestionnaire de réseau pour cette zone géographique.

Si le réseau d’électricité est géré par une ELD dans votre zone, la demande de raccordement de la maison neuve est à effectuer auprès de cette entreprise. Les démarches se rapprochent toutefois de celles présentées plus haut pour Enedis.

Un électricien

Alors que le gestionnaire de réseau se charge des travaux électriques sur la voie publique et sur le terrain jusqu’au niveau du compteur, vous devez confier à un électricien tous les travaux sur l’installation électrique intérieure. Cette dernière doit être conforme à la norme NF C 15-100.

Vous pouvez aussi demander à votre électricien de compléter et de transmettre la demande de certificat Consuel à l’organisme qui porte le même nom. Dans ce cas, il se peut que la visite du chantier terminé ne soit pas nécessaire. Sinon, elle a lieu environ 15 jours après le dépôt du dossier sur le site Internet du Consuel. Elle permet de s’assurer que l’installation électrique de la maison est bien aux normes. Il faut savoir que sans ce certificat, il est impossible de souscrire un contrat chez un fournisseur et donc de disposer de l’électricité chez soi.

Qu’est-ce que le Consuel et comment l’obtenir ?

Le Consuel (Comité pour la sécurité des usagers de l’électricité) est une association loi 1901 qui veille au bon respect des réglementations en vigueur sur les installations électriques. Le terme « Consuel » peut aussi bien être employé pour désigner cet organisme que le certificat de conformité qu’il délivre.

Pour obtenir ce certificat, le formulaire d’attestation de conformité « Jaune » (Cerfa n° 12506*03 réservé aux installations de consommation à usage d’habitation) peut être déposé en ligne sur le site Internet du Consuel. Notez que des frais de 133,98 € TTC vous seront facturés pour cette démarche (tarifs en vigueur en juillet 2023). Vous pouvez également effectuer votre demande en version papier en l’envoyant) cette adresse :

CONSUEL
Tour Kupka B – CS 50339
92906 PARIS LA DÉFENSE cedex

Notez que les frais facturés pour cette démarche s’élèvent alors à 135,35 € TTC (en juillet 2023).

Un fournisseur d’énergie

La dernière étape indispensable parmi les démarches liée au raccordement électrique d’un logement est la mise en service du compteur électrique. On parle aussi « d’ouverture du compteur électrique » ou de « mettre le compteur à son nom ».

Pour ce faire, aucune démarche particulière n’est à réaliser. Il suffit de souscrire un contrat d’électricité chez le fournisseur de son choix.

Plusieurs informations vous seront alors demandées :

  • votre nom et prénom ;
  • l’adresse exacte du logement ;
  • une adresse e-mail ;
  • un numéro de téléphone ;
  • le numéro de PDL (point de livraison) du compteur électrique ou le numéro de PRM (point de référence mesure) avec un compteur Linky ;
  • la date souhaitée pour le début du contrat (date prévue d’arrivée dans la nouvelle maison) ;
  • un RIB (si vous choisissez de régler vos factures par prélèvement automatique).

Quel délai prévoir pour raccorder une maison neuve à l’électricité ?

Pour raccorder une maison neuve à l’électricité, il est important d’anticiper le délai nécessaire à la réalisation de ces travaux, ainsi que l’avancée du chantier de construction. En effet, pour procéder à tout type de travaux électriques, le bâtiment doit impérativement être mis hors eau et hors d’air. Cela signifie que le gros œuvre, la charpente, la couverture et les menuiseries doivent être terminées.

Après la validation du devis et le paiement de l’acompte pouvant prendre jusqu’à 3 mois, les délais à prévoir pour les travaux de raccordement peuvent varier. Ils dépendent de chaque projet et de la solution proposée par le gestionnaire de réseau. En effet, si le terrain est déjà viabilisé, un délai de deux mois environ doit suffire. Le terrain viabilisé est déjà raccordé aux réseaux d’eau, d’assainissement, d’électricité et de gaz. Un simple branchement entre les coffrets situés en limite de terrain et la maison est donc à réaliser.

En revanche, pour un terrain non viabilisé, le délai à prévoir pour raccorder la maison neuve au réseau électrique peut aller jusqu’à six mois.

Voici les délais à prévoir entre la demande de raccordement et l’ouverture du compteur indiqués par Enedis :

Caractéristiques du projetDélais
Terrain déjà viabilisé7 à 10 semaines
Terrain non viabiliséLa rue où est situé la maison est totalement desservie en électricité9 à 12 semaines
La rue où est construit le logement est partiellement desservie en électricité (réseau présent dans la rue, mais n’arrivant pas jusqu’au terrain concerné).• 9 semaines pour un branchement simple
• 26 semaines si une extension du réseau est nécessaire
La rue où est construite la maison n’est pas encore desservie en électricité21 à 26 semaines
Délais raccordement maison neuve à l’électricité – Enedis

Le raccordement au gaz

Si votre nouvelle maison nécessite également un raccordement au gaz naturel, n’oubliez pas de contacter le gestionnaire du réseau de distribution de gaz. Il s’agit le plus souvent de GRDF. Néanmoins, comme pour l’électricité, certaines zones géographiques dépendent aussi d’ELD. N’hésitez pas à consulter notre article dédié au raccordement au gaz, ainsi que celui traitant de l’ouverture du compteur de gaz pour plus d’informations à ce sujet.

En quelques clics, simulez vos consommations et faites des économies sur vos factures !

Comparez les offres électriques

Quel branchement pour le raccordement électrique d’un logement neuf ?

Le raccordement électrique de la maison neuve peut se faire avec deux types de branchements. Le gestionnaire de réseau détermine celui qui convient au projet en fonction de la distance entre le futur coffret de branchement (en limite de propriété) et le tableau de répartition (qui réunit les disjoncteurs des différents circuits de l’installation électrique intérieure). Voyons cela en détail.

Le branchement de type 1

Le branchement de type 1 pour raccorder un logement au réseau d’électricité est autorisé si la longueur du câble de branchement dans la zone privative est inférieure à 30 mètres.

Dans ce cas de figure :

  • le coffret de branchement est installé à la limite du domaine public ;
  • le câble de dérivation individuelle est mis sous fourreau et enterré dans le terrain ;
  • le disjoncteur et le compteur électrique sont installés dans la propriété sur un panneau de contrôle ;
  • le point de livraison se situe au niveau des bornes de sortie du disjoncteur.
Schema_Raccordement_electrique_d_une_maison_branchement_de_type_1_source_Enedis
Raccordement électrique d’une maison – branchement de type 1 (Source : Enedis)

Le branchement de type 2

Enedis ou l’ELD doit réaliser un branchement de type 2 pour raccorder la maison neuve à l’électricité si la longueur du câble de branchement en zone privative est supérieure à 30 mètres.

Dans ce cas :

  • un deuxième coffret de branchement est présent : il comprend un disjoncteur et un compteur électrique installés en limite du domaine public ;
  • le point de livraison se situe au niveau des bornes en aval du disjoncteur.
Schema_Raccordement_electrique_d_une_maison_branchement_de_type_2_source_Enedis
Raccordement électrique d’une maison – branchement de type 2 (Source : Enedis)

Quelle puissance de raccordement choisir pour une maison neuve ?

Pour raccorder sa maison neuve à l’électricité, il est nécessaire de choisir une puissance de raccordement exprimée en kVA (kilovoltampères). Il s’agit de la puissance maximale à laquelle le logement pourra être alimenté.

Afin de définir la puissance de raccordement la plus adaptée, il faut prendre en compte les besoins en électricité du foyer. Puisqu’il s’agit d’une maison neuve, dans laquelle vous ne vivez pas encore, les futurs besoins sont aussi à considérer. Pensez donc bien à vos futurs équipements électriques, au mode de chauffage, ainsi qu’à vos projets pour la nouvelle maison. Par exemple, si vous comptez vous équiper d’un véhicule électrique ou d’une climatisation.

Selon la norme NF C 14-100, vous pouvez choisir entre deux puissances de raccordement :

  • 12 kVA en branchement monophasé ;
  • 36 kVA en branchement triphasé.

Généralement 12kVA suffisent pour une maison. Toutefois, il est préférable de vérifier que la somme des puissances de tous les appareils électriques qui pourraient fonctionner au même moment ne dépasse pas 12 000 W (watts). Si ce n’est pas le cas, vous pouvez raccorder votre maison neuve avec une puissance de 12 kVA. Dans le cas contraire, il est nécessaire de choisir une puissance de 36 kVA.

Puissance de raccordement et puissance de compteur : quelles différences ?

Il ne faut pas confondre la puissance de raccordement et celle du compteur (que vous choisissez lors de la souscription du contrat d’électricité). Toutefois, la première détermine en partie ce choix :

  • avec une puissance de raccordement de 12 kVA en monophasé : les puissances de compteur disponibles au moment de la souscription sont 3, 6, 9 et 12 kVA ;
  • avec une puissance de raccordement de 36 kVA en triphasé : vous pourrez souscrire une puissance de compteur plus importante, de 15, 18, 24, 30 ou 36 kVA.

Pour savoir quelle puissance est la plus adaptée, que ce soit pour le raccordement ou le compteur électrique, n’hésitez pas à demander conseil à votre électricien et à votre fournisseur d’énergie.

Combien coûte le raccordement électrique d’une maison neuve ?

Le coût à prévoir pour raccorder sa maison neuve à l’électricité peut être relativement élevé. Calculé en fonction d’un barème, il dépend toutefois de chaque projet.

Le prix du raccordement Enedis à l’électricité

Le prix du raccordement électrique d’une maison neuve varie selon chaque projet et est donné sur devis. Pour comprendre comment sont facturés ces travaux, il faut d’abord savoir qu’Enedis est financé en grande partie par le tarif d’utilisation des réseaux publics de distribution (TURPE) qui est fixé par la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Cette taxe, qui s’applique sur les factures d’électricité des consommateurs, correspond aux coûts de transports et distribution de l’électricité. Elle équivaut à environ un tiers du montant de la facture du consommateur et permet de couvrir 90 % des dépenses du gestionnaire de réseau.

Une partie des frais de raccordement sont couverts par le TURPE. Il reste cependant une part (60 %) à la charge du consommateur, appelée « contribution ». Les tarifs sont alors calculés selon un barème Enedis approuvé par la CRE et composé :

  • d’une part forfaitisée : qui correspond au coût du branchement avec l’installation d’un coffret électrique ;
  • d’une part variable : appliquée uniquement si des travaux d’extension sont nécessaires. Le prix dépend alors de la longueur de cette extension (en fonction du barème Enedis en vigueur). La commune peut y contribuer partiellement ou totalement. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie pour plus d’informations.

Afin de vous aider à anticiper les frais de raccordement pour votre maison neuve, vous pouvez consulter le barème Enedis (en vigueur en juillet 2023) pour un raccordement en basse tension (BT) et avec une puissance inférieure ou égale à 36 kVA :

Type de branchementCaractéristiquesTarif
(en € TTC)
Branchement en domaine privé-Branchement de type 1 ou 2 ;
-liaison uniquement en domaine privé (dans un lotissement, par exemple).
567,60 €
Branchement en domaine public-Branchement de type 1 ou 2 ;
-liaison uniquement en domaine public (pour viabiliser une parcelle nue, par exemple).
1 845,60 €
Branchement complet-Branchement de type 1 ou 2 ;
-liaisons en domaine public et en domaine privé ;
-branchement souterrain, aérosouterrain ou aérien.
2 218,80 €
Extensions du réseauZone ZFA*Construction d’une extension du réseau public de distribution d’électricité-Part fixe 2 338,80 € ;
-part variable 96 € par mètre linéaire.
Zone ZFB**-Part fixe 3 025,20 € ;
-part variable 126 € par mètre linéaire.
Tarifs raccordement électrique maison neuve – barème Enedis 2023
*Les communes dont le nombre d’habitants est inférieur à 100 000.
**Les communes dont le nombre d’habitants est supérieur à 100 000, et les arrondissements de Paris.

Les frais de mise en service du compteur électrique

Une fois les travaux de raccordement de la maison neuve effectués, il ne faut pas oublier de prévoir d’autres coûts liés à l’électricité. Il s’agit des frais de première mise en service du compteur. Également facturé par le gestionnaire de réseau, le tarif dépend du délai choisi pour l’intervention :

Type de mise en servicePrix (en € TTC)Délais
Première mise en service51,47 €10 jours ouvrés
Première mise en service express90,43 €5 jours ouvrés
Tarifs Enedis première mise en service du compteur électrique (juillet 2023)

Déménagement : les démarches à réaliser pour l’ancien logement

Avant de déménager dans votre nouvelle maison, n’oubliez pas d’effectuer les démarches relatives à l’énergie pour le logement que vous quittez. Pensez à résilier votre contrat d’électricité. Cela permet de fermer le compteur afin de s’assurer que vous ne continuerez pas à payer pour les consommations du prochain occupant des lieux

Pensez à prévoir d’éventuels frais supplémentaires suite à la résiliation de votre contrat d’énergie. En effet, votre fournisseur vous adressera une facture de clôture correspondant à vos consommations sur la période écoulée depuis votre dernière facture.

D’autres questions sur ce sujet ?

Souscription de contrat d'électricité, mise en service, fermeture de compteur, questions sur votre facture, réclamation… Les experts énergie Choisir.com vous guident par téléphone !