Le raccordement électrique d’une maison ancienne

Un raccordement électrique d’une maison ancienne peut être nécessaire si celle-ci n’a jamais été reliée au réseau d’électricité géré par Enedis ou une ELD (Entreprise locale de distribution). Découvrez dans cet article quelles sont les démarches à effectuer, à quel moment faire la demande, quel est le coût de la procédure ou encore combien de temps cela va prendre.

raccordement_electrique_maison_ancienne

Dans quels cas demander un raccordement électrique pour une maison ancienne ?

Le raccordement électrique d’une maison ancienne permet d’avoir du courant chez soi lorsqu’aucun compteur n’a jamais relié le logement au réseau. Habituellement cette procédure concerne les constructions neuves. Voyons dans quels cas entamer les démarches pour une bâtisse dite ancienne.

Neuf et ancien, comment faire la différence ?

Dans cet article, nous allons évoquer les maisons dites « anciennes ». Ce terme employé dans l’univers de l’immobilier regroupe tous les logements déjà construits et ayant déjà été occupés (ou utilisés s’il s’agit d’un garage, d’une grange ou autre). Le bâti ancien s’oppose aux logements neufs qui sont quant à eux tout juste construits (ou en cours d’achèvement) et qui n’ont jamais été habités. Une maison ancienne peut donc avoir 5 ans, 10 ans ou plus de 100 ans.

Qu’est-ce qu’un raccordement en électricité pour une maison ancienne ?

Le raccordement au réseau d’électricité pour une maison ancienne ou un logement neuf consiste à acheminer le courant jusqu’au bâtiment concerné. Pour cela, Enedis va créer une nouvelle extension de son réseau basse tension puis installer un compteur afin que la connexion puisse se faire entre les câbles du domaine public et l’installation privée du client.

Selon l’emplacement de la maison ancienne à raccorder, l’extension peut être de quelques mètres ou de plusieurs kilomètres. La distance entre le logement et le réseau public influera sur le coût de la prestation.

Raccorder au réseau un bâtiment ancien pour avoir de l’électricité

Un raccordement électrique pour une maison ancienne est obligatoire pour connecter le logement au réseau de basse tension d’Enedis ou d’une ELD. Cela permet de bénéficier du courant dans un logement qui n’en a jamais eu.

Une fois relié au réseau d’électricité par le biais d’un compteur, le client sera en mesure de choisir un fournisseur d’énergie. Cette procédure est nécessaire pour mettre en service le boîtier de comptage (Linky), une démarche également nommée « ouverture de compteur d’électricité ».

Notez que le raccordement électrique s’effectue avant de souscrire une offre d’électricité. Dans l’attente des travaux et de l’avancée de la procédure, vous pouvez effectuer quelques recherches pour trouver le fournisseur qui vous conviendra le mieux. Pour cela, nous mettons à votre disposition un outil pratique qui vous permet de comparer les offres d’électricité des différents opérateurs présents sur le marché français.

En quelques clics, simulez vos consommations et trouvez une offre énergie adaptée à vos besoins !

Comparez les offres

Les logements pour lesquels il est possible de demander un raccordement électrique

Si cette démarche énergétique est systématique pour les maisons neuves, elle l’est moins pour les demeures anciennes. En effet, le fait que le courant ait déjà été acheminé jusqu’au logement vous dispense d’un raccordement. Cependant, certains bâtiments peuvent ne jamais avoir été reliés au réseau, comme :

  • une grange destinée à être réhabilitée en maison d’habitation ;
  • un garage que vous souhaitez transformer en logement individuel ;
  • une dépendance qui a été séparée de l’habitation principale pour devenir un appartement ou une maison indépendante ;
  • une cabane reculée qui fait l’objet de travaux de restauration en vue de devenir un logement ;
  • etc.

Dès lors qu’aucun compteur n’a été installé dans le passé pour ce bâtiment, un raccordement électrique sera alors nécessaire.

Le raccordement électrique concerne-t-il uniquement les habitations ?

Non, les logements d’habitations (résidences principales ou secondaires) ne sont pas les seuls concernés par un raccordement électrique. En effet, vous devez également demander un branchement au réseau d’électricité pour un local commercial, des bureaux, un atelier et tout autre endroit où vous souhaitez exercer votre activité professionnelle.

Est-ce utile de demander un raccordement si le logement a déjà eu de l’électricité ?

Un raccordement au réseau d’électricité est nécessaire lorsque le logement n’a jamais bénéficié du courant, qu’il soit neuf ou ancien. Vous devez donc déposer une demande auprès d’Enedis ou de votre gestionnaire de réseau local dès lors que l’habitation n’a jamais été reliée à un compteur.

Cependant, il est possible de demander un raccordement en électricité pour un logement qui a déjà eu du courant. Ce cas de figure peut se présenter lorsque vous décidez de scinder un bâtiment en plusieurs logements (ou lieux d’activités professionnelles). Ainsi, même si les édifices ont déjà eu de l’électricité, il sera nécessaire d’installer un nouveau compteur Linky pour chaque habitation ou local commercial nouvellement créé. Cela exige un ou plusieurs raccordements, selon le nombre de bâtiments à relier au réseau. Il ne sera pas utile de résilier le contrat d’énergie pour le logement qui conserve le compteur. Vous pourrez en revanche changer de fournisseur d’électricité si vous estimez que le vôtre ne répond pas ou plus à vos besoins.

Bon à savoir

Même si un compteur d’électricité a été fermé depuis plusieurs années ou décennies, un raccordement au réseau sera inutile. En effet, lorsqu’il coupe un compteur et le retire de son emplacement, Enedis ne détruit pas le raccordement déjà effectué, car ce dernier est souvent souterrain.

Le raccordement électrique pour les maisons anciennes en location

Lorsqu’un propriétaire loue un logement attenant à sa résidence principale (ou situé sur le même terrain), il peut arriver que les deux habitations soient branchées sur le même compteur électrique. Dans ce cas-là, le bailleur récupère le coût des consommations de son locataire à travers les charges locatives. Le montant est précisé dans le bail et s’ajoute au loyer. En cas de changement de locataire, le compteur reste au nom du propriétaire, aucune démarche n’est à effectuer.

En gardant le compteur à son nom, le propriétaire peut également procéder à une refacturation de l’électricité, une pratique qui n’est pas toujours avantageuse pour le locataire ou les colocataires. En effet, ces derniers ne sont pas libres de choisir la compagnie électrique qui leur convient le mieux. Par ailleurs, en cas de litige avec le fournisseur d’énergie, le locataire ne peut intervenir, car le compteur n’est pas à son nom.

Pour qu’un locataire ou une colocation ait la possibilité de choisir son contrat d’électricité et de le gérer à sa guise (changer de fournisseur, modifier l’offre, suspendre l’abonnement, etc.), il convient de demander un raccordement électrique pour la maison ancienne que vous louez. Cela évitera tout conflit au sujet de la fourniture d’électricité. À chaque nouvelle location, les anciens locataires devront résilier le contrat d’électricité. Les nouveaux occupants procéderont quant à eux au changement d’abonné en demandant une mise en service du compteur.

Qui contacter pour demander un raccordement électrique ?

Pour entamer une procédure de demande de raccordement en électricité, il est nécessaire de joindre la société qui s’occupe du réseau public qui dessert les communes.

Votre interlocuteur pour demander un raccordement électrique

C’est le gestionnaire en charge du réseau électrique de votre territoire qui interviendra pour toute demande de raccordement. Selon votre situation géographique, vous devrez vous rapprocher de :

  • Enedis, le gestionnaire du réseau électrique sur 95 % du territoire national ;
  • l’ELD qui gère le réseau qui passe dans votre commune. On les appelle aussi des GRD (Gestionnaires du réseau de distribution) d’électricité. Ces sociétés gèrent les 5 % du territoire qui n’est pas alloué à Enedis. Parmi ces gestionnaires locaux, nous pouvons citer Strasbourg Électricité Réseaux qui officie dans le Bas-Rhin.

Pour savoir qui est le gestionnaire du réseau de la commune où se trouve le logement à raccorder, demandez à votre mairie. L’information vous sera également donnée au moment de votre déposition de dossier auprès d’Enedis. Si le gestionnaire ne s’occupe pas de votre territoire, il vous en informera dès le début de vos démarches.

Comment joindre votre gestionnaire de réseau d’électricité ?

Enedis met à disposition un Portail de Raccordement qui permet de déposer une demande directement en ligne. Ce lien conduit à un formulaire qu’il suffit de remplir avant de joindre les documents exigés pour le raccordement.

Selon votre gestionnaire local (si votre commune ne dépend pas d’Enedis), vous pourrez également avoir accès à un Portail de Raccordement depuis le site de la société. Il suffit pour cela de vous rendre sur leur page Internet.

Dans cet article, nous détaillerons les démarches à faire auprès d’Enedis. Cependant, les procédures sont les mêmes avec les autres gestionnaires des réseaux électriques, seul votre interlocuteur change.

Quels documents fournir pour une demande de raccordement de maison ancienne ?

La procédure de raccordement d’une maison ancienne est la même que celle d’une habitation neuve. Au moment de votre demande, vous devrez donc fournir des éléments indispensables pour étudier votre dossier. Il s’agit de :

  • la puissance électrique maximale souhaitée pour le compteur (pour les particuliers, cela peut aller jusqu’à 36 kVA) ;
  • la copie de votre autorisation d’urbanisme : permis de construire ou déclaration préalable de travaux si cela concerne la réhabilitation d’un logement de moins de 20 m² ;
  • le plan de masse de votre projet : il s’agit de la représentation graphique et aérienne de l’habitation ancienne concernée par la demande de raccordement. Ce schéma doit faire apparaître le terrain avec ses limites et ses accès ainsi que la maison et ses aménagements extérieurs. La présence d’arbres (un élagage peut être nécessaire pour les branches qui gêneraient l’installation de câbles aériens) est également à préciser, tout comme les réseaux existants ou ceux à créer (comme le gaz, l’eau, le téléphone, etc.) mais aussi d’éventuelles dépendances ;
  • le plan de situation de la parcelle concernée (vous le trouverez sur www.cadastre.gouv.fr) ;
  • la date butoir à laquelle vous aurez besoin d’électricité (cela peut être le jour de votre emménagement, par exemple).

Plus tard, au cours de la procédure, le gestionnaire de réseau vérifiera si l’installation électrique répond aux normes en vigueur. C’est souvent ce qui pose problème dans les maisons anciennes où l’électricité a été installée il y a plusieurs décennies. De ce fait, un certificat de conformité délivré par le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) sera obligatoire. Pour l’obtenir, il faut que l’installation domestique réponde à la norme NF C 15-100.

Lorsque le gestionnaire du réseau aura reçu les documents concernant la demande de raccordement pour votre maison ancienne, un Interlocuteur Raccordement Enedis vous contactera par téléphone. Il vous expliquera les différentes étapes relatives au branchement et s’assurera que de votre côté les travaux pour mettre l’électricité aux normes ont été entamés et en passe d’être terminés.

Pourquoi la puissance électrique souhaitée est-elle importante ?

Renseigner la puissance électrique souhaitée pour le logement va permettre de déterminer quel type de compteur installer. Il en existe deux, le monophasé qui concerne la majorité des habitations et le triphasé qui est conseillé pour les logements dont la puissance électrique nécessaire est supérieure à 18 kVA.

Souscription, mise en service, raccordement, questions sur vos factures d'électricité, résiliation, réclamation… Nos experts énergie Choisir.com vous guident par téléphone !

Quand faire une demande de raccordement au réseau d’électricité pour une maison ancienne ?

Pour faire une demande de raccordement au réseau d’électricité pour une maison ancienne, vous devez vous y prendre à l’avance. En effet, les délais peuvent être assez longs, notamment en ce qui concerne les autorisations administratives.

Vous devez compter :

  • une dizaine de jours pour qu’Enedis étudie votre demande après sa réception et vous propose un devis de raccordement ;
  • un délai qui peut aller jusqu’à 3 mois afin d’accepter le devis et le renvoyer. Cela vous laisse le temps de prendre en compte le descriptif technique des travaux transmis par Enedis. C’est également durant ce délai que vous devrez réunir la somme qui sera demandée en acompte pour l’exécution du projet ;
  • de 2 à 6 mois d’attente pour les autorisations administratives, notamment lorsqu’il est question d’une extension du réseau qui va entraîner des travaux sur la voie publique ;
  • entre 6 et 18 semaines pour l’exécution des travaux, selon leur complexité (cette estimation est donnée par Enedis) ;
  • environ 10 jours pour la mise en service de l’électricité.

En résumé, si vous renvoyez le devis aussitôt reçu et dans l’éventualité où les autorisations administratives sont rapidement accordées, vous devez compter environ 3 à 4 mois après votre demande pour que le raccordement soit effectué. Dès lors que le branchement devient complexe, les délais peuvent s’allonger, ainsi que les tarifs.

Comment se déroule la procédure du raccordement en électricité ?

Après avoir signé le devis, réglé l’acompte et obtenu les autorisations administratives, la procédure de raccordement pour votre maison ancienne peut être lancée.

Les obligations à prendre de votre côté

Pour raccorder une maison ancienne au réseau d’électricité, vous devrez faire en sorte que l’installation de courant du logement soit aux normes.

S’il s’agit d’une bâtisse qui n’a jamais eu d’électricité, une installation complète devra être effectuée. Elle comprendra notamment :

  • un tableau électrique avec un dispositif de coupure générale, des circuits de mise à terre, des interrupteurs ou des disjoncteurs différentiels de type A et AC ;
  • un circuit d’éclairage de 10 A (ampères) avec un câblage de 1,5 mm2 ;
  • plusieurs prises de courant de 16 A avec un câblage de 2,5 mm2 (la norme NF C 15-100 prévoit un nombre minimal de prises dans vos pièces) ;
  • des prises de 32 A avec un câblage de 6 mm2 destiné aux gros appareils électroménagers (plaque de cuisson, four, etc.).

Si le logement a déjà bénéficié de l’électricité grâce à un compteur qui dessert un autre bâtiment (comme c’est souvent le cas pour les dépendances, garages et autres), l’installation devra être vérifiée. Un tableau électrique répondant aux normes en vigueur devra également être placé dans le la nouvelle habitation.

Tous ces travaux portant doivent être réalisés par un professionnel. Votre électricien sera en effet capable de réaliser tout le circuit en respectant la norme en vigueur et en sécurisant votre installation.

Les actions menées par Enedis pour le raccordement d’un logement ancien

Le gestionnaire de réseau mettra tout en œuvre pour réaliser le raccordement dans les délais demandés. C’est pour cela qu’il est important de préciser la date à laquelle vous aurez besoin d’électricité. Attention, une demande tardive n’accélérera pas la procédure. C’est à vous de faire en sorte que chaque partie puisse profiter des délais qui lui sont accordés.

Pour préparer le raccordement (une fois le devis accepté de votre côté et l’acompte réglé), Enedis aura la charge de :

  • « réaliser une étude préalable pour définir les modalités techniques des travaux ;
  • solliciter les autorisations administratives pour les travaux sur voie publique ;
  • informer les autres concessionnaires de réseaux (eau, gaz, télécoms, etc.) pour les travaux souterrains ;
  • commander le matériel nécessaire ;
  • réserver les intervenants auprès de ses équipes techniques et prestataires ;
  • préciser les conditions d’interventions afin de garantir la sécurité des tiers et intervenants »*.

*Source : Enedis.fr

C’est pour pouvoir réaliser toutes ces démarches parallèles que le gestionnaire du réseau aura besoin dès le départ d’un plan de masse, d’un plan de situation, mais aussi de l’autorisation d’urbanisme délivrée par la mairie.

L’intervention des techniciens

Au moment où les travaux débuteront, les techniciens chargés du raccordement électrique de votre maison vont opérer à différents endroits. Tout d’abord ils vont créer une tranchée pour l’extension du réseau. Cela peut nécessiter de travaux plus ou moins importants selon la distance entre le logement et le réseau. Votre présence sur les lieux n’est pas nécessaire.

Après avoir prolongé le réseau d’électricité jusqu’à votre logement, grâce à des câbles qui peuvent être aériens ou souterrains, le technicien placera un compteur dans un coffret prévu à cet effet.

Au moment du devis, vous aurez la possibilité de régler la totalité de la prestation. Le fait de payer la somme dans son intégralité vous permettra de bénéficier d’une mise en service du compteur au moment du raccordement. Cela sous condition que l’installation privée soit terminée et que le certificat du Consuel soit délivré.

Comment raccorder une maison ancienne le temps de travaux de rénovation ?

Lorsque vous entreprenez d’importants travaux de rénovation dans une maison ancienne, la présence d’électricité dans les lieux s’avère très utile. Cela permet de faire fonctionner les appareils de chantier, que ce soit une perceuse électrique, des lampes pour éclairer les pièces ou autre.

Pour avoir du courant jusqu’au raccordement final, vous pouvez demander à Enedis un branchement provisoire (payant). Pour cela, vous devez tout d’abord souscrire un abonnement d’électricité auprès du fournisseur de votre choix. Ce dernier doit être capable de vous proposer une offre de branchement provisoire. Il s’agit d’une formule qui se distingue des contrats classiques. Une fois la démarche effectuée, le fournisseur sollicitera Enedis qui viendra poser un « compteur de chantier » (ou compteur provisoire). Le branchement pourra être effectué pour :

  • une courte durée (inférieure ou égale à un mois) ;
  • une longue durée (plus d’un mois).

Le compteur provisoire pourra être retiré à la fin de votre chantier ou au moment du raccordement final.

Que faire en cas de problème avec Enedis ?

Les techniciens des gestionnaires de réseau répartis sur le territoire français ont des milliers d’interventions chaque année. C’est pour cela qu’ils opèrent sur rendez-vous, lorsque le déplacement n’est pas une urgence. Cependant, des aléas peuvent vite freiner une demande de raccordement et décaler les travaux, comme :

  • des intempéries (tempêtes, orages, inondations, etc.), les techniciens seront alors déployés vers les procédures les plus urgentes ;
  • des incidents sur les lignes (accidents de la circulation impliquant des pilonnes électriques, feux, etc.) qu’il faudra réparer en priorité pour rétablir le courant général.

Si votre projet tarde, vous pouvez faire une réclamation auprès d’Enedis. Un retard dans les travaux n’est pas le seul problème qui peut être rencontré. En effet, plusieurs motifs peuvent vous mener à signaler un souci au gestionnaire du réseau, comme :

  • le coffret du compteur cassé après le raccordement (porte abîmée, etc.) ;
  • une mise en service qui n’a toujours pas été faite 10 jours après le raccordement, malgré votre demande ;
  • des coupures de compteur fréquentes ou un disjoncteur qui se met régulièrement en sécurité (cela peut être dû à une puissance électrique insuffisante) ;

Quels que soient les désagréments rencontrés, Enedis ou votre ELD sera joignable du lundi au samedi de 8 h à 20 h au 09 69 32 15 15 (appel gratuit). Ce numéro de téléphone ne doit pas être utilisé pour une demande de raccordement qui doit être faite uniquement grâce au formulaire accessible en ligne.

S’il s’agit d’une urgence portant sur la sécurité électrique (câbles à terre, etc.), composez le 09 72 67 50 XX (en remplaçant XX par le numéro de votre département).

Nos experts énergie Choisir.com vous aident à trouver un fournisseur d'énergie !

Les prix pour un raccordement électrique d’une maison ancienne

Les tarifs pour un raccordement électrique dans une maison existante varient d’un logement à un autre. C’est pour cela que le coût de la prestation est étudié par le gestionnaire puis transmis à travers un devis.

Qu’est-ce qui modifie le prix du raccordement électrique pour un logement ancien ?

Plusieurs facteurs influent sur le coût de la prestation pour raccorder une maison ancienne au réseau d’électricité, comme :

  • la distance entre la limite de propriété où sera placé le compteur et le point d’accès au réseau d’électricité le plus proche ;
  • les contraintes du terrain (pentes, végétation, accès, etc.). Un raccordement qui exigera d’importants travaux sera plus coûteux, car plus complexe ;
  • la quantité de matériel à prévoir : avec une grande distance, beaucoup de câbles seront nécessaires, mais aussi l’installation de nouveaux poteaux électriques ou le creusement de tranchées supplémentaires.

Quelle fourchette de prix pour le raccordement électrique d’une ancienne bâtisse ?

Il est difficile de donner un prix approximatif pour raccorder une ancienne maison à l’électricité. Cependant, les tarifs peuvent aller de 500 euros à plus de 2 500 €, selon la complexité du branchement.

Pour savoir le coût réel de votre raccordement, il convient d’en faire la demande à votre gestionnaire de réseau. Il sera le seul en mesure de vous donner un tarif concret qui correspond à vos besoins.

Combien coûte un raccordement électrique provisoire pour une maison ancienne ?

Là encore, le coût de l’intervention est donné sur devis. Il dépend des besoins en puissance, mais aussi de la durée de l’utilisation du branchement provisoire.

Le client est informé des tarifs au moment de sa demande. Il est libre d’accepter le prix ou de le refuser. L’accord et le règlement d’un acompte permettront de lancer la procédure de branchement provisoire.

Retenez qu’un compteur de chantier enregistrera vos consommations de courant. Une facture sera alors envoyée après que le gestionnaire ait retiré le compteur. Elle fera état du montant dû pour l’utilisation de l’électricité. C’est le fournisseur d’électricité choisi pour le raccordement provisoire qui vous enverra la facture regroupant vos consommations.

À quel moment payer le raccordement d’un logement ancien ?

Pour régler le raccordement de votre maison ancienne, vous avez plusieurs possibilités :

  • payer un acompte au début de la procédure puis régler le reste une fois les travaux terminés ;
  • tout régler dès que vous renvoyez le devis signé au gestionnaire Enedis ou à votre ELD.

Quoi qu’il en soit, il faudra régler la prestation avant la mise en service du courant. Enedis (ou votre ELD) est le seul à être en mesure d’intervenir sur votre compteur. Ainsi, en cas de non-paiement du raccordement, le gestionnaire bloquera la mise en service de l’électricité, vous ne pourrez pas utiliser le compteur tant que la facture du raccordement ne sera pas honorée.

Les dépenses supplémentaires à prévoir lors d’un raccordement électrique pour un logement ancien

Le devis présenté par Enedis ou votre ELD ne constituera pas les seules dépenses à prévoir pour avoir de l’électricité dans le logement concerné. En effet, à cela s’ajouteront :

  • le coût de la nouvelle installation électrique répondant à la norme NF C 15-100 ;
  • le prix du matériel pour l’installation privée ;
  • le tarif de la mise en service de l’électricité ;
  • la main-d’œuvre de l’électricien ;
  • les frais pour acheminer les câbles électriques de votre installation jusqu’au compteur (ceux placés sur votre propriété).

Notez qu’une fois le raccordement fait, vous pourrez changer de fournisseur gratuitement. Ainsi, si vous décidez de résilier votre contrat d’électricité quelque temps après le raccordement, votre opérateur ne pourra pas vous faire payer de frais. Après la résiliation, une facture de clôture vous sera envoyée pour régler les dernières consommations de courant que vous aurez faites. Elle se présente comme une facture de régularisation transmise dans le cadre d’une mensualisation des factures d’énergie. Connaître cela évitera d’éventuelles arnaques liées aux contrats énergétiques.

À retenir

Vous pouvez changer de fournisseur d’énergie aussi souvent que vous le souhaitez. La procédure est gratuite, sans préavis et sans coupure de courant.

Si vous quittez EDF pour un autre fournisseur, sachez qu’il est possible de retourner chez le fournisseur historique d’électricité dès que vous le souhaitez. Cela est également gratuit.

D’autres questions sur ce sujet ?

comparateur

Faites des économies en trouvant une offre d'électricité adaptée à vos besoins ! Demandez conseil aux experts Choisir.com !