Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Comment suspendre son abonnement d’électricité ?

Lorsque vous n’occupez pas votre logement tout au long de l’année, il peut être tentant de suspendre votre abonnement d’électricité auprès d’EDF ou d’un autre fournisseur d’énergie. Mettre votre souscription sur pause le temps de votre absence impliquerait une coupure de courant, mais aussi une suspension de vos factures d’électricité. Ainsi, vous n’auriez aucune dépense pour ce poste. Mais cela est-il possible ? Et dans le cas contraire, comment faire pour réduire au maximum le prix des factures ? Voyons ensemble ce que proposent EDF et les fournisseurs alternatifs d’électricité si vous souhaitez arrêter votre abonnement d’énergie.

Suspendre abonnement EDF

Est-il possible d’arrêter temporairement son abonnement d’électricité ?

Payer un abonnement à l’électricité pour un bien inoccupé est souvent la raison qui pousse certains consommateurs à vouloir interrompre leur contrat d’énergie. Cependant, mettre sur pause votre souscription énergétique pour la reprendre une fois que vous revenez chez vous est-il vraiment réalisable ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

Pourquoi arrêter son abonnement en cas d’absence prolongée ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer une absence prolongée de votre logement :

  • il s’agit d’une résidence secondaire, que vous n’occupez que quelques semaines ou mois durant l’année ;
  • vous vous absentez régulièrement pour des motifs professionnels ou autres ;
  • vous comptez partir plusieurs mois en vacances ou ailleurs ;
  • vous ne souhaitez plus habiter le logement, mais ne désirez pas le vendre ou le louer (exemple d’une personne qui va s’installer dans une maison de retraite, mais qui ne souhaite pas se séparer de sa maison ou de son appartement).

Selon le cas, il est possible d’arrêter votre engagement chez EDF, ou un fournisseur d’électricité alternatif, comme TotalEnergies, Eni, Happ-e et bien d’autres. Une suspension définitive de votre contrat entraînera inévitablement une coupure de courant. Cependant, à votre éventuel retour il sera nécessaire de souscrire une nouvelle offre pour être alimenté en électricité. Vous devrez alors payer pour une réouverture de votre compteur d’électricité lorsque vous reviendrez chez vous et

Choisir cette option signifie que le logement ne sera plus alimenté en électricité et donc que vous n’aurez plus de courant pour :

  • le système de chauffage (avec le thermostat positionné au minimum ou en mode « hors gel ») ;
  • un congélateur qui contient de la nourriture ;
  • un portail électrique ou une porte motorisée ;
  • une alarme branchée sur une prise d’alimentation ;
  • des caméras de surveillance, etc.

Si vous souhaitez que vos équipements continuent de fonctionner en votre absence, il est indispensable de conserver votre abonnement d’électricité souscrit auprès du fournisseur de votre choix.

Suspension de votre abonnement électrique : qu’en est-il vraiment ?

Bien que cela puisse sembler avantageux, il n’est pas possible de mettre sur pause votre abonnement d’électricité. En d’autres termes, l’arrêt de votre contrat pour un temps donné est impossible. En effet, aucun fournisseur d’énergie n’autorise une suspension, et cela même si vous n’utilisez pas l’électricité de votre logement durant une longue période.

Avec une suspension d’abonnement, en tant que client consommateur, votre intérêt premier est de faire des économies. Mais, comme une interruption temporaire de votre contrat n’est actuellement pas envisageable, deux solutions sont alors proposées :

  • une suspension d’électricité définitive, le courant est coupé ;
  • une fourniture d’énergie qui est revue à la baisse, mais vous continuez à payer des factures.

La décision de l’une ou l’autre option vous appartient. Cependant, pour ne pas que cela vous revienne plus cher que prévu, vous devez prendre en compte différents éléments avant de faire votre choix. Seul un examen de vos besoins et de vos préférences vous aidera à trouver le système qui vous convient.

Quelles solutions pour arrêter un abonnement d’électricité ?

Selon la situation dans laquelle vous vous trouvez, plusieurs solutions se présentent à vous. Il suffit d’opter pour celle qui convient le mieux.

La coupure définitive pour suspendre un contrat EDF

Vous déménagez ou vous n’utilisez plus le logement ? Faire couper définitivement votre compteur est la meilleure solution pour ne pas payer de factures.

En effet, percevoir et payer des factures d’électricité pour un logement que vous n’habitez pas peut vite devenir une contrainte. Il faut alors prévoir un budget électricité qui s’ajoute généralement à celui du logement que vous occupez le reste du temps. Il faut aussi compter les différents frais inhérents à la demeure (impôts locaux, coût d’entretien, etc.) et parfois même à un prêt immobilier.

Pour ne plus recevoir de factures, la seule solution est de faire couper l’électricité. Mais attention, la résiliation d’un contrat d’énergie engagera d’autres frais pour avoir à nouveau du courant dans le logement.

La suspension temporaire d’un contrat d’électricité

Cette solution ramène à résilier votre contrat d’électricité pour en souscrire un nouveau à votre retour.

Si vous avez opté pour la coupure de compteur temporaire et que vous prévoyiez de revenir dans votre logement dans plusieurs mois, vous devrez faire une demande de mise en service de l’électricité (à ne pas confondre avec un raccordement électrique qui consiste à connecter votre compteur au réseau de distribution géré par Enedis ou l’ELD de votre territoire). Pour ne pas vous retrouver sans lumière, chauffage ou encore eau chaude à votre retour, n’oubliez pas de souscrire un nouveau contrat avant votre retour.

Grâce à la possibilité de faire ces démarches énergie directement par téléphone, le fournisseur d’énergie que vous aurez choisi se chargera de contacter Enedis pour remettre votre compteur en route. S’il s’agit d’un compteur situé en dehors de votre propriété (au niveau de votre clôture ou dans un local commun dans le cas d’un immeuble collectif), votre présence n’est pas requise. De même, s’il s’agit d’un compteur Linky, en dehors ou dans la propriété, vous n’avez pas l’obligation d’être là car la procédure s’effectue à distance.

Stopper le paiement des factures : une fausse bonne idée

Vous en avez marre de payer des factures d’électricité pour un logement que vous n’occupez pas ? Ne pas les payer n’est pas une solution à votre problème. Au contraire, cela va créer des frais supplémentaires dont vous auriez pu vous passer en demandant une coupure de compteur durant votre absence.

De plus, lors de votre retour dans le logement, vous pourriez avoir à nouveau besoin de courant. Un litige avec un fournisseur qui n’a pas été réglé vous empêchera de souscrire un nouveau contrat.

Transmettre l’abonnement d’électricité à quelqu’un d’autre

Lors d’un départ prolongé de votre bien, la solution peut être de le louer le temps de votre absence. Cela peut se faire dans le cadre d’une location touristique (meublé de tourisme) ou d’un bail étudiant pour quelques mois. Cette idée de mettre votre logement meublé en location offre différents avantages :

  • les lieux restent occupés, chauffés et entretenus (menus travaux qui incombent à un locataire) ;
  • il y a toujours de l’électricité dans le bien, mais ce n’est pas vous qui la payez. Vous avez dans ce cas résilié l’ancien contrat d’électricité afin que le locataire en souscrive un à son tour ou vous avez demandé un changement de titulaire du contrat EDF ou d’un autre fournisseur ;
  • vous encaissez un loyer tous les mois.

En revanche, quelques inconvénients sont à prévoir :

  • vous devez attendre la fin du bail pour réinvestir les lieux ;
  • des démarches strictes devront être effectuées pour vous protéger (rédaction d’un contrat de location, état des lieux d’entrée et de sortie) ;
  • il faudra rechercher et trouver un locataire de confiance qui paiera ses loyers et ne créera aucune dégradation dans le logement.

Si vous optez pour la mise en location de votre bien inoccupé, il sera nécessaire de rédiger un bail en bonne et due forme. Vous devrez aussi vous entendre sur la date à laquelle le locataire partira afin de récupérer votre résidence secondaire.

Les bons gestes à avoir lorsque vous conservez le contrat d’électricité

En conservant votre contrat d’énergie, vous choisissez de continuer à alimenter votre logement en électricité. Pour faire des économies, plusieurs solutions sont à votre portée.

Éteindre le tableau électrique lorsque vous vous absentez

Votre tableau électrique contrôle l’installation de votre domicile. Il se compose d’un ou plusieurs disjoncteurs et interrupteurs qui sont dédiés à une pièce (salon, cellier, chambre, etc.) ou à un matériel en particulier (chauffe-eau électrique, plaque de cuisson, etc.).

Lorsque vous vous absentez, vous avez la possibilité d’abaisser le disjoncteur pour couper l’acheminement du courant vers les différents espaces du logement. Cela présente avant tout un caractère sécuritaire, en empêchant une éventuelle surtension. Par ailleurs, en coupant l’électricité depuis le tableau, vous êtes sûr qu’aucun de vos appareils est resté en veille et consomme de l’énergie.

Couper intégralement le courant n’est pas toujours la bonne solution. En effet, durant vos absences, en particulier l’hiver, il est préférable de conserver les radiateurs en état de marche afin de conserver une température entre 7 et 12 °C. Cela est nécessaire pour prévenir le gel et les dégâts liés à l’humidité. Cependant, si vous partez durant plus de deux mois, il est fortement recommandé d’éteindre les radiateurs.

Prenez garde également aux coupures de courant sur le réseau qui peuvent parfois endommager le matériel électrique (comme le congélateur qui est un équipement particulièrement sensible aux coupures). Lorsque cela arrive et que vous êtes loin de chez vous, il est possible que vous ne vous en rendiez pas compte immédiatement. Dans cette situation et face à des dégâts majeurs (perte du contenu de votre congélateur, mise en sécurité de votre système de chauffage qui s’est arrêté et a généré de la moisissure, etc.), vous pouvez demander un dédommagement à Enedis. La procédure peut s’avérer complexe. Il est aussi possible de faire marcher votre assurance habitation (que vous devrez également conserver, même si vous n’êtes là que deux à trois fois par an).

Débrancher vos équipements pour réduire la facture

De manière générale, il faut débrancher TOUS vos appareils électriques non utiles. Vous devez enlever la prise de la fiche murale et ne pas laisser votre matériel en veille. Cependant, lorsque vous vous absentez pour une longue durée, veillez à laisser brancher vos équipements qui sont nécessaires, comme :

  • le congélateur (le réfrigérateur sera normalement vidé avant votre départ, c’est préférable) ;
  • le système d’alarme ou de télésurveillance ;
  • votre portail électrique ou la porte automatisée du garage (si vous en êtes équipé) ;
  • l’éclairage intérieur ;
  • le chauffe-eau ou le ballon d’eau chaude ;
  • les appareils de chauffage principaux.

Diminuer vos consommations au maximum est la meilleure alternative pour payer moins cher sans résilier votre contrat d’électricité.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Opter pour une baisse de fourniture d’énergie

La diminution de votre fourniture d’électricité est une option qui se présente à vous lorsque vous n’occupez pas votre logement toute l’année. Cela peut être intéressant dans certains cas. Une réduction de l’électricité consiste tout simplement à faire abaisser la puissance du compteur par Enedis. Ainsi, les lieux seront toujours reliés au réseau d’électricité.

Habituellement, la puissance souscrite dépend de la surface d’un logement et du nombre d’occupants. La puissance la plus basse est de 3 kVA (kilovoltampère), ce qui correspond aux besoins d’un studio d’étudiant, par exemple. Quant aux puissances hautes, elles sont généralement de 12 kVA pour une habitation de 200 m² ou de 15 kVA pour les très grands biens. Entre ces extrémités se trouvent les alimentations les plus courantes, 6 et 9 kVA.

Dans le cas d’une diminution de votre fourniture d’électricité, vous pouvez opter pour 3 kVA. Cela suffira à chauffer au minimum votre logement, en laissant les radiateurs sur la position hors gel. Si votre domicile fait plus de 150 m² de surface habitable, réduisez votre puissance souscrite à 6 kVA.

Pour être sûr de choisir la bonne puissance pour votre compteur électrique, n’hésitez pas à en parler avec votre fournisseur d’électricité qui listera avec vous vos besoins :

  • combien de radiateurs électriques devront être alimentés en votre absence (en position hors gel ou un thermostat réglé au minimum) ?
  • avez-vous un congélateur ? Si oui, quel type d’appareil avez-vous (coffre, armoire, combiné) et quelle est sa classe énergétique (économe ou énergivore) ?
  • est-ce que vous avez une alarme branchée sur votre installation électrique et de quel type d’appareil s’agit-il (sonore, avec des caméras ou les deux) ?
  • faut-il approvisionner la pompe d’une piscine ?
  • avez-vous un portail électrique ou une porte de garage automatisée que vous devrez ouvrir pour rentrer chez vous ?

Toutes ces questions serviront à estimer votre consommation d’électricité afin de déterminer l’énergie nécessaire au fonctionnement de vos appareils durant votre absence. Selon les performances des appareils à laisser en marche, il se peut que vous deviez conserver la puissance que vous avez initialement choisie. En effet, avec l’exemple de plusieurs radiateurs, d’un congélateur et d’une pompe pour filtrer l’eau de la piscine (ou autre appareil énergivore), 3 kVA risquent être insuffisants pour faire fonctionner le tout en votre absence. Cela prouve l’importance de faire le point avec votre fournisseur.

Si vous optez pour une baisse de la puissance souscrite, vous devrez demander une hausse du nombre de kVA à votre retour. Cela vous permettra de réutiliser vos appareils normalement. La procédure est payante. Enedis la facture 38,80 € TTC (grille tarifaire du 1er août 2022) lorsqu’il s’agit d’une modification de puissance seule avec réglage de l’appareil de contrôle.

La hausse ou la baisse de puissance avec le boîtier Linky

La procédure pour baisser ou augmenter la puissance d’un boîtier Linky est gratuite. Aucun déplacement d’un technicien n’est nécessaire, la modification se fait à distance, par le gestionnaire de réseau Enedis.

Couper ou conserver son abonnement : quels avantages et inconvénients ?

Coupure temporaire ou définitive, baisse de puissance, ces possibilités présentent des avantages et des inconvénients qui serviront à orienter votre décision.

Les économies envisageables avec une coupure puis un réabonnement

Une suspension définitive de la fourniture d’électricité entraînera inévitablement des économies. Mais cela occasionnera aussi des frais de mise en service, notamment au moment où vous demanderez à un fournisseur de rétablir le courant dans votre demeure.

Voici un aperçu des économies et des dépenses à envisager pour tout d’abord couper l’électricité à votre départ puis demander son rétablissement à votre retour :

Procédure ÉconomiesDépenses
Ancien compteur Compteur Linky
Coupure d’électricité– Coût de l’abonnement d’électricité x Nombre de mois d’absence.
– Coût de la consommation selon les kWh utilisés.
Mise en service de l’électricité après coupure Standard : 13,94 €*
Urgence : 134,78 €* Urgence : 53,93 €*
*Tarifs novembre 2022.

En comparaison avec une mise en service de l’électricité standard, c’est-à-dire dans les 5 jours ouvrés (avec un ancien compteur) ou sous 2 jours avec Linky, les économies sur le coût de l’abonnement mensuel peuvent sembler plus intéressantes. Cela est vrai si vous vous absentez plusieurs mois.

Remarquez que lorsque vous suspendez définitivement votre abonnement, vous devrez tôt ou tard souscrire à une nouvelle offre afin d’avoir à nouveau de la lumière chez vous, même pour quelques semaines. Dès lors que le courant a été coupé, il est nécessaire de procéder à une mise en service de l’électricité, aussi appelée ouverture de compteur.

Pour mieux se rendre compte, prenons l’exemple d’un foyer ayant une offre Tarif Bleu EDF avec une puissance souscrite est de 6 kVA. Si le logement est inoccupé pendant 3 mois, voyons quelles économies et quelles dépenses sont à envisager lorsque l’abonnement est résilié et dans le cas où il est maintenu.

Nous retenons les prix donnés pour le Tarif Bleu d’EDF. Soit au mois de novembre 2022, un abonnement pour 6 kVa à 11,36 €.

Situation ÉconomiesDépenses
Résiliation de l’abonnement– Coût de l’abonnement, soit 34,08 € (3 x 11,36 €).
– Coût des taxes.
– Mise en service standard = 13,94 €.
ou
– Ouverture de compteur d’urgence = 134,78 € (ancien boîtier) ou 53,93 € (Linky).
Conservation de l’abonnement– Mise en service standard = 13,94 €.
ou
– Ouverture de compteur d’urgence = 134,78 € (ancien boîtier) ou 53,93 € (Linky).
– Le coût de l’abonnement : 34,08 €.
– Le coût des taxes.
– Les Kwh consommés durant l’absence (chauffage, etc.).

Le coût de l’abonnement et des taxes dont vous devez vous acquitter sont précisés sur votre facture d’électricité. En réduisant le nombre de kWh consommés, vous pouvez facilement vous faire une idée de vos factures durant votre absence.

L’intérêt de conserver son contrat pour continuer à avoir de l’énergie

Ne serait-ce que pour avoir de la lumière lorsque vous rentrez chez vous après une longue absence,, conserver votre contrat d’électricité peut sembler être la meilleure solution lorsque vous partez pour quelques mois.

Dans ce cas, vous pouvez réduire vos dépenses en abaissant la puissance de votre compteur. Pour vous rendre compte des économies possibles, voici les prix des abonnements pratiqués par plusieurs fournisseurs d’énergie :

Fournisseur d’énergie Prix de l’abonnement TTC en euros (mensuel) – novembre 2022
3 kVA6 kVA9 kVA
EDF (Option base Tarif Bleu)8,65 €11,36 €14,18 €
TotalEnergies (Offre Heures Eco)
Eni (Offre ECO)9,72 €12,47 €15,31 €

L’abonnement étant facturé mensuellement, vous devez le payer tous les mois, même si votre index de consommation ne bouge pas. Ce qui signifie que si vous utilisez 0 kilowattheure d’électricité, votre facture s’élèvera tout de même à plusieurs euros chaque mois.

Sachez qu’en plus de l’abonnement, votre facture d’électricité comprend différentes taxes qui sont :

  • la TCFE (Taxe sur la consommation finale d’électricité́) ;
  • la CSPE (Contribution au service public d’électricité́) ;
  • la CTA (Contribution tarifaire d’acheminement de l’électricité) ;
  • la TVA (au taux de 20 % pour la TCFE et la CSPE et 5,5 % pour la CTA).

Le poids des taxes sur votre facture d’électricité

Que vous consommiez ou non de l’électricité, certaines taxes pèsent sur le coût total de votre facture. Ainsi, la CTA est calculée sur la part fixe de l’abonnement, ce qui signifie que plus votre puissance souscrite est élevée, plus le coût de la taxe augmente. En revanche, le calcul de la TCFE et de la CSPE prend en compte le nombre de kilowattheures consommés. Donc si votre utilisation est nulle, ces deux taxes seront également à 0.

Quels avantages d’abaisser la puissance pour payer un abonnement moins cher

Comme précisé dans le précédent tableau, le montant d’un abonnement de 3 kVA est moins élevé qu’une souscription pour 6 kVA ou 9 kVA. En abaissant la puissance, vous diminuerez automatiquement le coût mensuel de votre contrat, ce qui vous permettra de réduire vos factures d’électricité.

Cependant, le fait de vouloir conserver votre alimentation en électricité peut signifier que vous avez besoin d’énergie pour faire fonctionner quelques appareils. Votre index de consommation indiquera alors les kilowattheures qui ont été utilisés pendant votre absence.

Pour vérifier que tout va bien, pensez à relever votre index lorsque vous partez, puis à le contrôler à votre retour. La tâche est simple grâce au compteur communicant qui vous permet de le faire depuis votre espace client ou depuis l’application mobile. En cas de désaccord avec les consommations qui vous sont attribuées, vous avez la possibilité de contester votre facture d’électricité.

Par ailleurs, pensez à suivre l’envoi des factures. Qu’elles soient expédiées sous format papier ou par voie électronique, il est important d’en prendre connaissance dès qu’elles sont établies. Si vous avez optez pour un paiement à réception (par carte, chèque, TIP, etc.), le règlement devra être réalisé avant la date limite précisée sur le document. En cas de paiement par mensualisation, vous devrez également penser au règlement de la facture de régularisation. Sans consommation d’énergie, les sommes devraient être relativement basses.

L’intérêt de conserver les factures d’énergie

Même s’il s’agit d’une résidence secondaire ou d’un logement que vous n’occupez que quelques jours par an, il est primordial de garder les factures d’énergie. Elles vous permettront de contester un montant facturé, par exemple.

La durée minimale de conservation des factures d’électricité est de 5 ans.

Pourquoi est-il important de bien choisir son fournisseur d’électricité ?

Si vous décidez de conserver l’électricité dans le logement que vous n’occupez pas toute l’année, mieux vaut vous tourner vers les meilleurs tarifs d’électricité. Pour cela, vous avez à votre disposition notre comparateur d’électricité qui vous permettra de trouver le fournisseur d’énergie qui propose un abonnement à prix réduit, mais aussi un prix avantageux du kilowattheure.

Ce qu’il faut comparer en changeant de fournisseur d’électricité

Vous souhaitez changer de fournisseur d’électricité ? Sachez que vous pouvez le faire sans préavis, sans frais et sans coupure. Il est seulement nécessaire de souscrire un nouveau contrat avant de résilier l’ancien afin de ne pas prendre le risque de se retrouver sans courant. Cela est vrai même si vous n’habitez pas le bien à ce moment-là (ce sera notamment nécessaire pour le congélateur).

Pour être sûr de vous tourner vers le fournisseur d’électricité le moins cher, il est nécessaire de comparer plusieurs éléments, comme :

  • le prix du kilowattheure ;
  • le montant de l’abonnement mensuel ;
  • le coût de certains services qui peuvent parfois être payants (facturation mensuelle, choix du moyen de paiement, édition de factures papier, etc.).

Chez certaines compagnies d’électricité, le coût du kilowattheure peut s’avérer intéressant alors que le montant de l’abonnement est plus élevé que celui du fournisseur historique EDF. Faire une comparaison minutieuse entre ces tarifications permet de vous orienter vers l’offre la plus avantageuse. Notre tableau confrontant le prix des abonnements vous donne déjà une idée pour quelques fournisseurs, mais il y en a de nombreux autres dont les tarifs pourraient vous convenir.

Les arguments les plus intéressants pour changer de fournisseur

Certains fournisseurs d’électricité ont des arguments qui peuvent vous aider dans votre choix :

  • ils proposent une énergie verte produite en France (grâce aux parcs éoliens, solaires et hydroélectriques installés sur le territoire) ;
  • le prix du kilowattheure est indexé sur les tarifs réglementés d’EDF ;
  • des suggestions de parrainage permettent de gagner de l’argent en recommandant ses proches.

Ces offres attractives sont conçues pour vous séduire et faire de vous un nouveau client. Votre enjeu à vous est de trouver la meilleure proposition disponible pour économiser plusieurs euros tout en profitant d’une alimentation en électricité dans votre logement que vous n’habitez pas toute l’année.

En conclusion, suspendre son abonnement EDF pour quelques semaines ou plusieurs mois est donc impossible. Aucun fournisseur d’énergie ne suggère pour l’heure cette éventualité, seules une résiliation du contrat ou une baisse de votre puissance électricité sont envisageables. Quelle que soit la solution choisie, n’hésitez pas à comparer les tarifs des différents acteurs du marché de l’électricité en France.

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !