Pourquoi choisir l’autoconsommation photovoltaïque ?

L’autoconsommation photovoltaïque permet de produire chez soi l’électricité qui alimentera le logement. Le courant généré est obtenu grâce à des panneaux solaires qui captent le rayonnement du soleil pour le transformer en énergie électrique. Économique, écologique… cela a de nombreux avantages que nous allons vous présenter au fil de cet article.

panneaux photovoltaïques sur toit ciel bleu

Qu’est-ce que l’autoconsommation photovoltaïque ?

Avant de lister toutes les raisons de passer à l’autoconsommation photovoltaïque, voyons brièvement en quoi cela consiste.

Autoconsommation photovoltaïque : produire de l’électricité grâce au soleil

On parle d’autoconsommation lorsque les particuliers produisent leur propre électricité.

Ce sont les panneaux solaires photovoltaïques qui permettent de générer l’électricité pour un foyer. Ce type de cellule solaire se distingue des panneaux thermiques qui servent à la production d’eau chaude sanitaire dans le logement. L’autoconsommation est également possible grâce à des panneaux solaires hybrides qui permettront à la fois d’avoir de l’électricité et de l’eau chaude sanitaire.

Le système d’autoconsommation photovoltaïque utilise l’énergie solaire, une ressource renouvelable et gratuite. Pour pouvoir être rentable, l’installation doit bénéficier d’un bon taux d’ensoleillement. Cela varie d’une région à l’autre et dépend essentiellement des conditions météorologiques et de l’environnement où les cellules sont installées.

Comment fonctionne l’autoconsommation photovoltaïque ?

Pour produire soi-même son électricité, il faut installer des panneaux solaires photovoltaïques qui peuvent être placés :

  • sur le toit. C’est le type de pose le plus fréquent. Cette technique est également appelée « surimposition photovoltaïque » ;
  • au sol, dans le jardin, si la toiture ne répond pas aux critères d’installation requis pour une bonne rentabilité (inclinaison, exposition solaire, orientation, etc.) ;
  • intégrés à la toiture. Les éléments de couverture (tuiles, ardoises, etc.) sont retirés pour pouvoir placer les modules photovoltaïques sur la charpente. Cette technique est particulièrement esthétique, car les panneaux se fondent dans la toiture.

Les panneaux solaires sont ensuite reliés à l’installation électrique du logement afin d’alimenter les différents appareils présents dans l’habitation.

Si les panneaux solaires sont le plus souvent utilisés, l’autoproduction électrique peut également être réalisée à l’aide de :

Une installation d’autoconsommation photovoltaïque ne se résume pas à quelques panneaux solaires placés sur le toit. Elle comprend également :

  • un régulateur solaire qui sert à éviter les surtensions, mais aussi les surcharges et les décharges trop importantes des batteries ;
  • des onduleurs (ou inverters, en anglais) et des micro-onduleurs qui transforment le courant continu en alternatif ;
  • des câbles pour relier les panneaux photovoltaïques aux onduleurs et aux différentes pièces de l’installation ;
  • des connecteurs (de type MC4) qui font la jonction entre les câbles ;
  • une ou plusieurs batteries afin de stocker le courant générer la journée pour pouvoir l’utiliser le soir et la nuit.

Notez que bien que les batteries se montrent très pratiques, elles sont souvent coûteuses. De ce fait, elles n’équipent pas systématiquement les installations photovoltaïques. Dans ce cas, le logement est souvent raccordé au réseau d’électricité national géré par Enedis ou une ELD (Entreprise locale de distribution).

Comment trouver la meilleure offre d’électricité quand on opte pour l’autoconsommation photovoltaïque ?

Lorsque vous décidez de conserver votre compteur électrique fourni par Enedis, vous avez la possibilité d’utiliser l’électricité du réseau lorsque les panneaux solaires ne fournissent pas assez d’énergie (nuit, hiver, mauvais temps, etc.). Afin de continuer à faire des économies, il convient de choisir un abonnement d’électricité dont les coûts et les services répondent à vos besoins. C’est pour cela que nous mettons à votre disposition notre comparateur d’offres d’électricité. Facile à utiliser, il listera les contrats correspondants à vos attentes.

Les équipements alimentés par les panneaux solaires photovoltaïques

Passer à l’autoconsommation photovoltaïque permet d’alimenter les différents équipements électriques de la maison. Les panneaux solaires peuvent ainsi générer du courant pour faire fonctionner :

  • l’éclairage du logement ;
  • le gros et le petit électroménager ;
  • les appareils électriques branchés sur une prise de secteur (télévision, etc.) ;
  • le chauffage, s’il est électrique ;
  • une climatisation, si concerné.

Si vous souhaitez produire de l’eau chaude grâce au soleil, il convient d’utiliser des panneaux solaires thermiques qui alimenteront un ballon solaire ou un chauffe-eau solaire.

Qui peut choisir l’autoconsommation photovoltaïque ?

Pour choisir l’autoconsommation photovoltaïque, il est nécessaire d’être le propriétaire du logement concerné par l’installation. Les locataires ne peuvent pas prendre ce genre de décision.

Le type d’habitat a également son importance lorsqu’il s’agit d’installer un système d’autoconsommation photovoltaïque. En effet, cela est plus adapté :

  • aux maisons individuelles ;
  • aux logements mitoyens par les murs (et non par le toit).

Cependant, il est également possible d’opter pour l’autoconsommation photovoltaïque dans un immeuble collectif, dès lors que l’ensemble des copropriétaires donne son accord. L’installation pourra alors concerner un seul logement (le propriétaire supportera seul le coût des travaux) ou être adoptée pour tout le bâtiment (la copropriété se partagera alors les frais, calculés au tantième, c’est-à-dire selon le nombre de parts que détient le propriétaire dans l’immeuble).

Par ailleurs, l’installation d’autoconsommation photovoltaïque doit répondre aux règles d’urbanisme en vigueur dans la commune où se trouve le logement. Si de nombreuses municipalités ne s’opposent pas à ce type d’équipement, d’autres en revanche n’accordent pas ce genre de travaux. Cela peut être le cas pour certains logements se trouvant aux abords d’un monument historique, par exemple. Avant de procéder aux travaux, il convient donc de consulter le PLU (Plan local d’urbanisme) de sa commune.

Autoconsommation photovoltaïque avec ou sans revente de surplus : que choisir ?

Lorsque l’autoconsommation photovoltaïque est envisagée, il faut se poser une question essentielle : avec ou sans revente de surplus ?

Pourquoi choisir l’autoconsommation photovoltaïque avec revente de surplus ?

La revente du surplus d’électricité consiste à signer un contrat avec EDF OA (obligation d’achat) ou avec le fournisseur de votre choix qui pratique le rachat du surplus d’électricité. Ce dernier financera une partie des panneaux solaires qui seront alors reliés au réseau d’électricité d’Enedis ou d’une ELD. Si vous optez pour ce système, vous pourrez alors :

  • vendre le courant que vous n’utilisez pas (celui qui a été produit en trop). Un fournisseur (comme EDF OA) le rachète pour ensuite le revendre à ses clients ;
  • vendre toute l’électricité produite. Les panneaux solaires ne serviront donc plus à l’autoconsommation. Cette pratique revient à louer sa toiture à EDF ou un autre fournisseur qui rachète l’électricité photovoltaïque pour l’injecter dans le réseau électrique.

L’autoconsommation photovoltaïque avec revente de surplus peut être financièrement intéressante lorsque la production solaire est importante. Cependant, un contrat avec EDF OA vous engage pour une durée de 20 ans.

De nouveaux tarifs pour la revente du surplus d’électricité

Jusqu’en janvier 2023, le prix du kilowattheure d’électricité revendu à EDF OA ou un autre fournisseur était déterminé en début de contrat puis ne bougeait plus durant tout l’engagement. Cela n’est plus le cas. En effet, désormais, le kilowattheure d’électricité acheté par les fournisseurs est indexé sur l’inflation. Il est par ailleurs réévalué tous les 3 mois.

L’autoconsommation photovoltaïque sans revente de surplus

L’autoconsommation photovoltaïque sans revente de surplus revient à garder toute l’électricité produite pour vous. Dans ce cas, les panneaux solaires vous appartiennent en totalité.

Lorsque vous choisissez d’ajouter une ou plusieurs batteries à votre installation d’autoconsommation photovoltaïque, l’énergie produite en excédant peut être stockée afin d’être utilisée plus tard. Cela permet donc de consommer le soir ou la nuit l’électricité qui a été générée durant la journée.

Dans le cas où il n’y a pas d’accumulateur couplé à l’installation de panneaux photovoltaïques, l’énergie qui n’est pas consommée immédiatement est perdue.

Pourquoi opter pour des panneaux solaires photovoltaïques ?

Les avantages de l’autoconsommation photovoltaïque sont nombreux. Découvrez toutes les raisons d’opter pour des panneaux solaires photovoltaïques.

Réduire la facture d’électricité en passant à l’autoconsommation photovoltaïque

Diminuer le budget énergétique du foyer est l’une des raisons majeures de choisir l’autoconsommation photovoltaïque pour sa maison. En effet, produire sa propre électricité a une influence directe sur les factures d’énergie qui baisseront considérablement.

En optant pour une autoconsommation photovoltaïque avec revente du surplus d’électricité, vous pourrez en plus gagner de l’argent pour amortir l’investissement dans les panneaux solaires. Notez que les revenus générés sont imposables pour les installations de plus de 3 kWc (à déclarer dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC)).

Si vous choisissez une autoconsommation stricte, sans être raccordé au réseau d’Enedis, vous ne recevrez aucune facture d’électricité. Ainsi, vous n’aurez à payer aucun abonnement, ni les kilowattheures (kWh) que vous auriez pu consommer, ni les taxes sur l’électricité.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop cher ?

faire une simulation

L’autoconsommation photovoltaïque pour réduire sa dépendance au réseau électrique

L’indépendance énergétique grâce à l’autoconsommation photovoltaïque consiste à utiliser majoritairement l’électricité produite chez soi. Ainsi, le consommateur réduit fortement sa dépendance au réseau d’Enedis qui peut parfois rencontrer certains problèmes, comme une saturation de la demande qui conduit à des délestages électriques.

Lorsque la production solaire en hiver devient insuffisante, un autre système d’autoconsommation peut prendre le relais, comme :

  • une éolienne domestique qui fonctionne grâce au vent ;
  • une installation géothermique alimentée grâce à la chaleur des sols.

Remarquez que dans nos régions métropolitaines, la géothermie ne permet pas de produire de l’électricité en quantité suffisante pour alimenter un foyer. Elle est surtout utilisée pour obtenir de la chaleur afin de faire fonctionner un système de chauffage. La production d’électricité géothermique est possible dans les régions volcaniques (comme en Guadeloupe, aux abords du volcan de la Soufrière). Les installations utilisent la vapeur d’eau provenant des sols pour alimenter une turbine puis un alternateur qui générera du courant. De ce fait, en raison des conditions climatiques et de la géologie du territoire métropolitain, le soleil est la ressource la plus utilisée pour l’autoconsommation électrique en France.

Si un système d’autoproduction secondaire n’est pas possible, le consommateur peut opter pour différentes options, comme :

  • installer des batteries pour stocker l’électricité produite aux meilleurs moments de la journée ;
  • conserver le compteur électrique relié au réseau Enedis afin d’avoir du courant dans les moments où la production solaire est basse. Cette solution est la plus couramment adoptée par les personnes ayant opté pour l’autoconsommation photovoltaïque. Cela permet de couvrir les besoins annuels du foyer sans être à court d’électricité lorsque la production solaire est faible.

Est-ce légal de ne pas avoir de raccordement Enedis ?

Ne pas avoir de compteur électrique et donc ne pas être raccordé au réseau d’Enedis est parfaitement légal. Dans ce cas, l’électricité est intégralement produite par l’installation photovoltaïque et/ou un autre moyen (éolien, hydraulique, etc.). Pour anticiper la baisse de production (notamment la nuit), des batteries seront nécessaires.

Produire sa propre électricité pour prendre part à la transition énergétique

L’énergie solaire est l’avenir de l’électricité verte en France. Sur le réseau électrique, elle est complétée par la production d’hydroélectricité et d’énergie éolienne. La biomasse participe aussi à compléter les besoins des consommateurs. À l’échelle domestique (pour les particuliers), c’est l’énergie solaire qui est la plus sollicitée pour produire de l’électricité en France.

En optant pour une installation photovoltaïque, vous prenez part à la transition énergétique. Vous participez à réduire les besoins en énergie nucléaire dont la ressource d’origine fossile (l’uranium) est importée de pays lointains, polluante et radioactive.

Par ailleurs, passer à l’autoconsommation photovoltaïque, c’est faire un geste pour l’environnement en privilégiant une électricité issue d’une ressource propre et renouvelable, les rayons du soleil.

Valoriser son bien immobilier avec des panneaux solaires photovoltaïques

Au moment de vendre ou de louer un bien immobilier, la présence de panneaux solaires photovoltaïques sur le toit ou au sol peut être un élément qui rend le logement plus attractif. Cela peut également contribuer à faire monter le prix de la maison ou son loyer. En effet, pour les futurs occupants des lieux, une installation d’autoconsommation photovoltaïque peut avoir de nombreux avantages, comme :

  • utiliser de l’électricité verte ;
  • payer moins cher ou supprimer les factures d’électricité ;
  • réduire la dépendance au réseau électrique ;
  • habiter dans un logement écologique (en ce qui concerne la consommation électrique).

Lorsque les cellules photovoltaïques offrent un rendement important qui vous permet de vous passer de l’électricité issue du réseau Enedis, il ne faut pas hésiter à le mentionner dans votre annonce. Cela rendra en effet votre bien attractif et intéressant pour de nombreuses personnes à la recherche d’une maison à louer ou à acheter. Par ailleurs, les panneaux solaires photovoltaïques auront une influence sur le DPE qui, selon l’état de l’isolation du bien, pourra montrer une bonne note.

En revanche, plusieurs critères peuvent être défavorables et dévaloriser l’habitation, comme :

Faire le choix d’un système d’autoconsommation d’énergie facile d’entretien

Opter pour des panneaux photovoltaïques dans le but de passer à l’autoconsommation permet de se tourner vers un système qui nécessite peu d’entretien. En effet, une fois installés, les panneaux solaires pour l’autoconsommation photovoltaïque n’exigent aucune maintenance particulière.

Cependant, quelques gestes permettront de préserver les performances des cellules photovoltaïques au fil des ans. Vous pourrez ainsi :

  • nettoyer les modules une fois par an (ou plus si nécessaire) pour enlever tout ce qui pourrait les recouvrir, comme :
    • des feuilles mortes,
    • de la mousse issue de végétaux environnants,
    • du sable (si vous vivez près d’une plage),
    • des déjections d’oiseaux et autres volatiles,
    • des dépôts de particules fines, notamment dans les zones urbaines polluées,
    • du pollen ;
  • couper les branches des arbres situés à proximité (ceux sur votre terrain), pour limiter l’ombrage que les feuilles pourraient faire.

Pour les panneaux photovoltaïques installés au sol, une vérification régulière de la clôture sécurisée sera nécessaire, en plus des gestes précédemment listés. En effet, différents éléments extérieurs peuvent l’abîmer, comme des animaux sauvages qui se heurtent au grillage, des vents violents, des chutes de branches, etc.

Quelles aides pour l’autoconsommation photovoltaïque ?

L’un des nombreux avantages de l’autoconsommation photovoltaïque est que cela donne droit à des aides et primes pour la réalisation des travaux. C’est un moyen idéal pour réduire les dépenses lors de l’installation. Obtenir une aide permettra par ailleurs de rentabiliser plus vite l’investissement initial et de faire encore plus d’économies grâce aux panneaux solaires photovoltaïques.

Combien coûte une installation d’autoconsommation photovoltaïque ?

Faire installer des panneaux photovoltaïques pour l’autoconsommation chez soi peut coûter cher.

Le prix d’une installation complète pour l’autoconsommation photovoltaïque oscille entre 7 000 et 22 000 €. Plusieurs critères peuvent faire évoluer le coût final, comme :

  • le nombre de panneaux solaires photovoltaïques installés (on parle aussi de surface de modules, exprimée en m²). La quantité dépend des besoins en électricité, de la superficie du logement et de la puissance de chaque module ;
  • le type de cellules utilisées (la technologie choisie peut faire varier le prix). Il en existe plusieurs :
    • photovoltaïques,
    • thermiques,
    • hybrides, etc. ;
  • la puissance crête de chaque module photovoltaïque. Exprimée en kWc (kilowatt-crête), elle sert à mesurer les capacités d’un panneau solaire ;
  • la présence de batteries ;
  • le type d’installation :
    • panneaux posés sur le toit,
    • installation au sol,
    • système d’autoconsommation photovoltaïque intégré à la toiture ;
  • la complexité du chantier (hauteur, accès, etc.) ;
  • le coût de la main-d’œuvre de l’artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Retenez que pour faire des économies d’énergie grâce à l’autoconsommation photovoltaïque, le choix des modules, leur nombre et le type d’installation a toute son importance.

Outre la pose de cellules photovoltaïques, des travaux secondaires peuvent être nécessaires pour optimiser le rendement des panneaux solaires. Il peut s’agir de l’abattage ou l’élagage d’arbres qui font de l’ombre à la toiture ou l’aménagement d’une clôture sécurisée, dans le cas où les panneaux sont placés au sol.

Lors de la mise en place de panneaux solaires pour l’autoconsommation photovoltaïque, un expert peut également être mandaté pour vérifier la capacité de la charpente à supporter le poids de plusieurs modules. C’est le cas dans les maisons anciennes où le toit montre quelques signes de vétusté. Dans cette éventualité, il est souvent recommandé de faire des travaux de consolidation. Par ailleurs, l’isolation peut également être revue en même temps que l’installation d’une toiture photovoltaïque pour l’autoconsommation. Ces différentes tâches induisent des coûts supplémentaires qui varient d’une habitation à l’autre.

Qui contacter pour installer des panneaux photovoltaïques pour l’autoconsommation ?

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour l’autoconsommation est à confier à un professionnel qualifié. Ce dernier contrôlera les normes applicables aux modules, il calculera l’inclinaison nécessaire par rapport au soleil et vérifiera tout ce qui importe pour la mise en place.

Les aides disponibles pour l’autoconsommation photovoltaïque

Les aides pour l’installation de panneaux solaires dédiés à l’autoconsommation photovoltaïque peuvent prendre plusieurs formes. Il peut s’agir :

  • d’une prime versée à la fin des travaux ;
  • d’une fiscalité allégée ;
  • d’une exonération des frais bancaires dans le cadre d’un emprunt ;
  • etc.

Certaines aides pour les panneaux solaires sont cumulables. Voici les aides auxquelles vous pourriez prétendre :

  • la prime à l’autoconsommation qui donne droit à un versement financier en fonction de la puissance totale de l’installation photovoltaïque ;
  • MaPrimeRenov’ dont le montant alloué varie selon les revenus du demandeur. Cette aide est versée lorsque les installations solaires concernent le chauffage ;
  • la TVA à taux réduit à 10 % au lieu de 20 % ;
  • une exonération d’impôt sur le revenu en cas de revente de surplus (uniquement pour les installations domestiques de moins de 3 kWc et raccordées au réseau d’Enedis) ;
  • des subventions accordées par les Régions ou les Départements.

Panneaux solaires gratuits ou à 1 €, attention aux arnaques

Les arnaques aux panneaux solaires sont de plus en plus fréquentes. Les escrocs n’hésitent pas à faire des promesses trop alléchantes, comme une installation d’autoconsommation photovoltaïque gratuite ou des travaux pour 1 euro seulement. Tout cela s’apparente à des escroqueries aux panneaux solaires dont il faut se méfier pour ne pas se faire avoir.

Pour conclure, l’autoconsommation photovoltaïque a de nombreux avantages. Comme nous avons pu le voir au cours de cet article, elle vous permettra de réaliser d’importantes économies, mais aussi de consommer une électricité verte et de réduire sa dépendance au réseau électrique. Il existe des aides pour alléger la charge budgétaire lorsque vous prévoyez de tels travaux. Vous pourrez ainsi devenir autonome en électricité tout en profitant d’avantages financiers intéressants.

Réduisez encore votre facture d'électricité en trouvant l'offre la moins chère !

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité