Qu’est-ce que le tarif de base du gaz ?

En règle générale, la grille tarifaire du gaz naturel de votre fournisseur d’énergie n’est pas constituée d’un tarif unique. Elle se compose de différents tarifs du gaz correspondant à une classe de consommation existante. Les classes de consommation identifient le niveau de consommation du gaz et par corrélation le type d’usage réservé au gaz : cuisson, et/ou eau chaude sanitaire, et/ou chauffage.

En somme, via votre classe de consommation, votre fournisseur d’énergie vous attribue un profil de tarification du gaz naturel.

Le tarif dit de « base » du gaz naturel, objet de notre article, est réservé à une consommation inférieure à 1 000 kWh/an ; soit un niveau de consommation limité à un seul usage, généralement le fonctionnement d’une gazinière pour la cuisson.

Nous verrons, dans la suite de cet article, que ce profil de tarification est un élément essentiel qui a une influence directe sur d’autres paramètres importants de votre facture de gaz, tels que l’abonnement et le prix du kWh.

Le tarif de base du gaz et les autres classes de consommation de gaz

Le tarif Base gaz est considéré comme la première tranche de consommation, ou plage de consommation, parmi les quatre classes de consommation existantes.

Faisons une synthèse rapide des différentes classes de consommation actuelles :

Classes de consommationType d’usage/niveau de consommation annuelle (en kWh)Type de clientèle
Tarif de baseCuisson ou eau chaude sanitaire
≤ 1000 kWh
Particuliers et petits professionnels
Tarif B0Cuisson + eau chaude sanitaire
1001 kWh < x < 6000 kWh
Tarif B1Chauffage + cuisson + eau chaude sanitaire
6 001 kWh < x < 30 000 kWh
Tarif B2IPetite chaufferie
30 001 kWh < x < 150 000 kWh

Les différents profils ou classes de consommation – tarif de base du gaz, B0, B1 et B2I – sont associés à un profil de clients résidentiels ou petits professionnels.

En parallèle de ces quatre classes de consommation, on note la suppression de quatre autres classes. Celles-ci étaient destinées aux professionnels : S2S, B2S, TEL et STS. Ces différents profils tarifaires professionnels ont fait l’objet de suppression successives depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence. Depuis lors, les clients professionnels n’ont pas d’autre choix que souscrire une offre de gaz au tarif du marché.

Bon à savoir

Si la plupart des fournisseurs d’énergie adoptent cette typologie des classes de consommation, EDF le fournisseur et producteur historique d’électricité en France, emploie d’autres classes de consommation pour segmenter sa clientèle abonnée au gaz naturel. A titre d’exemple, on note trois classes ou profils de consommation gaz chez EDF : Conso 1, Conso 2 et Conso 3. Le profil Conso 1 correspond à une consommation moyenne de gaz annuelle ≤ à 6 000 kWh, soit le tarif de base du gaz + le tarif B0.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Quelles sont les différences entre classes de consommation et zones tarifaires du gaz naturel ?

Nous avons vu précédemment que lors de la souscription d’un abonnement au gaz, le fournisseur d’énergie attribue une classe de consommation au client particulier. À titre d’exemple, pour un usager utilisant le gaz uniquement pour la cuisson (le fonctionnement du chauffage et la production d’eau chaude sanitaire étant assurés par l’électricité), le fournisseur d’énergie peut proposer un tarif de base du gaz.

Le profil de consommation va jouer un rôle direct sur les éléments suivants et selon certaines règles :

  • le montant du tarif de l’abonnement au gaz, soit la partie fixe de votre facture de gaz. Un niveau de consommation de gaz supérieur à 1 000 kWh va déterminer une classe de consommation supérieure au tarif de base du gaz et donc un tarif d’abonnement plus élevé ;
  • le prix du kWh, soit la partie variable dont le montant dépend de la quantité de consommation de gaz sur une période donnée. Ce prix du kWh va être modulé en fonction de la zone tarifaire à laquelle votre commune d’habitation appartient. Il existe en France, 6 zones tarifaires pour la fourniture du gaz. Ces zones tarifaires déterminent le coût de l’acheminement du gaz en fonction de la distance entre le lieu de consommation (logement) et la zone de distribution. Toutefois, plus le niveau de consommation de gaz est important, plus le prix du kWh de gaz est dégressif.

En résumé :

Classe de consommation > tarif de base du gaz (1  000 kWh/an) = tarif abonnement élevé
Consommation de gaz importante = prix du kWh/an dégressif

Quel est le tarif réglementé de gaz naturel en option « base » ?

En France, plusieurs offres de tarif de gaz existent actuellement sur le marché :

  • le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel, commercialisé exclusivement par le fournisseur d’énergie Engie. Ces prix du gaz réglementés sont régis par les pouvoirs publics (le ministère de la Transition écologique sous la recommandation de la Commission de régulation de l’énergie ou CRE) ;
  • les tarifs du gaz aux offres du marché, fixés librement par les fournisseurs depuis l’ouverture du marché à la concurrence. Les offres de marché se basent généralement sur le tarif réglementé du gaz pour établir leur propre grille tarifaire (tarifs indexés ou tarifs fixes).

Voici une estimation du prix du kWh et de l’abonnement annuel en tarif de base du gaz selon les tarifs réglementés du gaz (prix TTC) et à titre de comparaison pour les autres profils de consommation :

Classe consommationPrix de l’abonnement annuel (en € TTC)Prix du kWh (en € TTC)
Zone 1Zone 2Zone 3Zone 4Zone 5Zone 6
Tarif de base102,13 €0,1002 €
Tarif B0
Tarif B1249,75 €0,0754 €0,0761 €0,0768 €0,0776 €0,0783 €0,0790 €
Tarif B2I
Prix du tarif réglementé de gaz au 1er septembre 2021.

A noter quelques points d’observation :

  • le tarif de base du gaz au tarif réglementé n’est pas soumis aux contraintes des zones tarifaires. Le tarif de base gaz est unique quelle que soit la zone tarifaire appliquée ;
  • le prix de l’abonnement de gaz au tarif de base revient à 8,51 € TTC/mois, un coût qui reste encore modique. En revanche, le prix du kWh de 0,1002 € est assez élevé, surtout par rapport aux autres classes de consommation (B1 et B2I) qui affichent un prix du kWh dégressif.

En septembre 2021, le tarif réglementé du gaz a subi une forte hausse évaluée à plus de 7,85 % sur le tarif B1 (incluant le chauffage) par rapport à août 2021. Cette hausse de tarif du gaz a même atteint plus de 14,20 % entre janvier 2019 et septembre 2021.

Elle impacte toutes les classes de consommation, y compris le tarif de base du gaz. Cette hausse du gaz conjuguée à la fin annoncée des tarifs réglementés du gaz à l’horizon 2023 doivent inciter les consommateurs à se tourner vers les offres de marché, qui sont susceptibles de proposer des tarifs du gaz plus attractifs.

Bon à savoir

Le tarif réglementé du gaz n’est plus proposé à la souscription depuis 2019 et prendra fin à l’horizon 2023. Cette fin programmée du TRV Gaz ouvre la voie aux offres alternatives de gaz sur le marché.

Quel est le tarif de base du gaz chez les fournisseurs alternatifs ?

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie (électricité et gaz naturel) à la concurrence, le fournisseur Engie n’est plus le seul à proposer des offres de gaz. Il doit composer avec des fournisseurs d’énergie alternatifs commercialisant des offres de marché.

Avec un profil tarif de base du gaz, il existe plusieurs offres de gaz des fournisseurs alternatifs dont les offres duo, ou offres duales, électricité + gaz. En effet, il est fort probable qu’avec un tarif de base de gaz, l’usager ait besoin de se fournir également en électricité pour les autres consommations du foyer (eau chaude sanitaire et/ou chauffage).

Voici une sélection d’offres de marché de gaz au tarif de base du gaz :

FournisseursNom de l’offre de gazTarif de l’abonnement annuel (en € TTC)Prix du kWh (en € TTC) –
Zone 1 à 6
Caractéristiques
VattenfallOffre gaz Fixe 36 mois114,11 €0,0911 €Tarifs fixes avec -10 % sur le prix du kWh HT de gaz par rapport aux TRV.
DyneffMon Contrat Serein111,96 €0,0912 €Tarifs fixes avec -10% sur le prix du kWh HT de gaz par rapport aux TRV.
TotalEnergiesOnline
Electricité + Gaz
102,12 €0,0911 €-10 % sur le prix du kWh HT d’électricité et de gaz par rapport au TRV.
Biogaz103,68 €0,1075 €Offre de gaz à prix fixe avec 10 % de biométhane (biogaz).

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Opter pour le tarif de base du gaz : comment estimer sa consommation de gaz annuelle ?

Pour savoir si le tarif de base du gaz convient à votre usage, sachez que tout fournisseur d’énergie est tenu d’estimer votre profil tarifaire de gaz en fonction de votre consommation annuelle de référence ou CAR. Cette donnée est transmise par le gestionnaire du réseau de distribution GRDF tous les ans sur la base des index de consommation d’énergie réels de chaque foyer.

Toutefois, une remarque qui a son importance : les différences de tarif du gaz entre le profil de « base » et le profil B0 (consommation jusqu’à 6 000 kWh/an) sont quasiment absentes. Comme nous pouvons le voir dans le tableau affiché plus haut, les deux classes de consommation présentent généralement les mêmes tarifs d’abonnement et du kWh. En revanche, en passant de la tranche B0 à la tranche B1, le coût de l’abonnement est doublé ! Il est donc nécessaire de faire le point sur ses habitudes avant de changer de classe.

Comment savoir à quelle classe de consommation gaz on est abonné ?

Il suffit de se reporter à sa facture de gaz, la classe de consommation au profil « tarif base » y figure généralement au même titre que son point de comptage et d’estimation (PCE), soit le numéro d’identification de son compteur de gaz.

Quelles sont les alternatives pour baisser le coût du tarif de base du gaz ?

Le passage du tarif de base du gaz à une tranche de consommation supérieure implique un coût de l’abonnement qui augmente mécaniquement avec cette hausse. Cette augmentation impacte fatalement le montant de votre facture de gaz annuelle. Pourtant, plusieurs solutions existent pour vous aider à maîtriser, voire réduire, votre consommation de gaz au quotidien.

Choisir le gaz bouteille pour des petites consommations

Dans le cas où le logement n’est pas raccordé au réseau de distribution du gaz, vous pouvez faire la demande de ce raccordement. Mais, il est conseillé de privilégier une autre solution, ceci en raison du coût dudit raccordement GRDF assez onéreux, comme le recours au gaz bouteille (gaz butane ou gaz propane). Ce conditionnement offre un excellent rapport praticité/prix pour assurer l’alimentation de votre gazinière ou plaque de cuisson au gaz.

Autre alternative au tarif de base du gaz, le recours à l’électricité. Certains modèles de plaques de cuisson à induction présentent un rendement énergétique élevé (par rapport à une plaque électrique classique). Le temps de cuisson peut être divisé par deux, soit autant d’énergie et d’euros en moins à dépenser.

Adopter des habitudes de consommation responsables

Vous pouvez faire des économies d’énergie et réduire votre facture de gaz en changeant certaines habitudes de consommation :

  • couvrir les casseroles et autres marmites lors de la cuisson ;
  • nettoyer régulièrement les brûleurs de la gazinière/plaque de cuisson gaz ;
  • veiller à l’isolation thermique de vos installations de chauffe afin d’optimiser le rendement de sa chaudière et de son chauffe-eau ;
  • entretenir sa chaudière à gaz régulièrement. La maintenance annuelle est obligatoire afin de limiter les risques d’incident et/ou d’intoxication. Un entretien régulier permet également de conserver la performance énergétique de sa chaudière et donc d’éviter de surconsommer ;
  • réduire la température du chauffe-eau à 50 °C ;
  • changer sa chaudière vétuste pour une chaudière à haute performance énergétique telle que la chaudière gaz à condensation (jusqu’à 30 % d’économies d’énergie par rapport à une chaudière gaz classique).

Changer de fournisseur de gaz

Dans le cas où votre logement est déjà raccordé au gaz naturel, il est recommandé de privilégier la solution du gaz naturel, plutôt que se tourner vers une solution de gaz bouteille beaucoup plus expansive.

Comme nous l’avons abordé précédemment, le changement de fournisseur d’énergie est un atout important dans la maîtrise de sa facture énergétique. Il offre, de plus, l’opportunité d’échapper aux hausses régulières du TRV du gaz.

En effet, les prix du gaz chez certains fournisseurs alternatifs bénéficient de réductions intéressantes sur prix du kWh. Que vous optiez pour le tarif de base de gaz seul ou accompagné d’un abonnement d’électricité, vous pouvez facilement estimer le coût d’un abonnement au tarif de base du gaz (ou autre profil de consommation) via notre comparateur d’offres de gaz en ligne ou d’un simple appel à notre service client. C’est rapide, gratuit et sans engagement !

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h