Qu’est-ce qu’une maison basse consommation ?

Une maison basse consommation est un type de logement caractérisé par des normes de construction précises. Celles-ci ont pour objectif de réduire la consommation d’énergie nécessaire au quotidien (chauffer, éclairer, cuisiner, etc.). Ce type d’habitation à haute performance énergétique met particulièrement l’accent sur la qualité des matériaux de construction employés, ainsi que sur les méthodes de construction elles-mêmes, et répond de ce fait à des exigences dictées par le label BBC ou de la RT 2012, réglementation thermique.

Label BBC et RT 2012, de quoi parle-t-on ?

Dès 2005, les intérêts multiples en faveur d’un habitat plus respectueux de l’environnement, et bien évidemment économe en énergie, ont donné naissance au label BBC. Cette certification s’inspire en grande partie de la réglementation thermique de 2005 mis en place par les pouvoirs publics. Initié par l’organisme Effinergie sous l’égide de l’Agence de transition écologique (Ademe), le label BBC a défini des nouvelles normes de construction visant à atteindre un certain niveau de performance énergétique. Ce label BBC n’avait, à l’époque, aucun caractère obligatoire, son application résultant d’une démarche volontaire et écologique des constructeurs de logements.

Par la suite, cette norme BBC a fait l’objet d’une réglementation en étant absorbée dans la réglementation thermique 2012 issue du Grenelle de l’environnement. La réglementation RT 2012, par ses exigences en matière de réduction d’émission de gaz à effet de serre (objectif de l’État à 2050 : diviser par 4 les émissions de CO2 en France) et d’économies d’énergie, est une sorte d’aboutissement « légal » de la norme BBC. La maison basse consommation devient ainsi la maison standard dans le secteur de la construction neuve en France.

Label BBC Construction et BBC Rénovation

À sa création, le label BBC se décomposait en label BBC Construction pour toute nouvelle construction de bâtiment, et le label Rénovation pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment existant. Dès 2013, le label BBC Construction disparaît et intègre la RT 2012. En revanche, le label BBC Rénovation existe encore, le particulier peut y avoir recours pour certifier son logement après des travaux de rénovation.

Service gratuit

Réduisez votre facture d'électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Pourquoi et comment répondre à la réglementation thermique (RT 2012 et 2020) ?

La mise en place d’une réglementation stricte en matière de construction neuve répond à plusieurs exigences indispensables pour atteindre la sobriété énergétique. On le sait aujourd’hui, le réchauffement climatique actuel, dû aux activités anthropiques, a un impact considérable sur nos modes de vie et sur la biodiversité environnante. De plus, la raréfaction des énergies fossiles qu’elle génère entraîne une hausse de notre facture énergétique. Il devient donc indispensable d’en réduire les effets, en mettant en place des actions concrètes : le bâtiment par exemple, représente près de 43 % des consommations énergétiques nationales et près de 25 % des émissions de gaz à effet de serre.

À partir du 1er janvier 2013, toutes les constructions neuves (maisons individuelles, bâtiments résidentiels) doivent répondre aux exigences de la RT 2012 inspirées du label BBC :

  • obligation de ne pas dépasser une consommation d’énergie primaire totale annuelle de 50 kWh par m² (chauffage, ventilation, auxiliaire de ventilation et de chauffage, éclairage et eau chaude sanitaire). Cette exigence est à moduler sur une fourchette entre 40 et 65 kWh/an par m², en fonction de la zone géographique d’habitation et du climat afférent ;
  • obligation de réduire les fuites d’air (perméabilité du bâtiment) à 0,6 m³ par mètre carré et par heure pour une maison individuelle, ou de 1 m³ par mètre carré et par heure pour un bâtiment en copropriété.

La construction d’une maison basse consommation doit faire l’objet d’une étude attentive pour atteindre ces objectifs, notamment en ce qui concerne son isolation thermique, le recours aux énergies renouvelables, ainsi que l’étanchéité à l’air.

Les exigences de la norme BBC Rénovation

Les seuils d’exigences dans la rénovation de bâtiment à usage d’habitation sont moins élevés que ceux exigés dans la construction de bâtiments ou maisons neuves. Leur consommation d’énergie primaire doit être inférieure ou égale à 80 kWh/an par m². Les travaux entrepris pour améliorer la performance énergétique de son habitat sont similaires à ceux entrepris en construction neuve et touchent essentiellement l’isolation thermique, la ventilation et les systèmes de chauffage.

Construction d’une maison basse consommation

Construire une maison basse consommation implique la mise en place de caractéristiques propres à ce type d’habitation économe en énergie et écologique. Des caractéristiques qui influent sur le coût de la maison basse consommation.

Les normes à respecter : isolation, ventilation, énergies renouvelables

Une maison basse consommation doit répondre à un certain nombre de caractéristiques :

  • au premier rang, l’isolation thermique doit rassembler l’essentiel de l’attention des constructeurs. Une maison basse consommation avec une isolation thermique renforcée (toiture et combles, planchers et murs) permet de se prémunir des déperditions d’énergie et d’une facture de chauffage astronomique (jusqu’à 60 % d’économies d’énergie). Pour préserver l’inertie thermique de la maison BBC (échanges équilibrés de la chaleur dans l’habitat : la conserver à l’intérieur en hiver et la restituer à l’extérieur en été), le choix des matériaux utilisés pour le gros œuvre doit également faire l’objet d’une attention particulière (laines minérales de verre ou de roche, laines d’isolation plus écologiques type laine de chanvre, laine de bois ou ouate de cellulose, etc.) ;
  • en corrélation, le traitement des ponts thermiques est un point important car ils sont aussi une source de déperdition de chaleur. Tout comme la perméabilité ou l’étanchéité à l’air (fuite ou entrée d’air incontrôlables à travers le bâtiment) des murs, combles ou même des gaines électriques ;
  • l’installation d’une Ventilation mécanique contrôlée (VMC), type double flux par exemple, permet d’optimiser la performance énergétique apportée par l’isolation thermique ;
  • la conception bioclimatique de la maison basse consommation, qui intègre l’habitat dans son environnement. La maison les pièces doivent être orientées au sud pour avoir un ensoleillement maximal. Les pièces de vie placées au sud sont équipées de larges baies vitrées ou fenêtres à double vitrage, les chambres sont dans l’idéal regroupées, etc. Ainsi, en profitant de la chaleur naturelle apportée par le soleil, on réduit drastiquement ses factures énergétiques. L’environnement doit également être pris en compte avec un apport équilibré de végétaux afin de préserver la fraîcheur de la maison pendant les fortes chaleurs ;
  • le système de chauffage privilégie les équipements de chauffe à haute performance énergétique avec l’utilisation d’une énergie renouvelable, type chaudière à condensation au gaz ou aux pellets, poêle à granulés de bois, pompe à chaleur, etc. ;
  • la production d’Eau chaude sanitaire (ECS) doit mettre l’accent sur les économies d’énergie avec des équipements du type chauffe-eau solaire ou thermodynamique, l’installation de capteurs solaires pour la production d’ECS ;
  • l’installation d’équipements électriques économes en énergie tels que des ampoules LED (80 % d’économies d’énergie par rapport à une ampoule à incandescence).

Bon à savoir

Le choix d’une énergie renouvelable (panneaux solaires, chauffe-eau solaire, poêle à bois, pompe à chaleur, etc.) est une condition sine qua non pour bénéficier de l’appellation maison BBC.

Le prix d’une maison basse consommation

Le prix d’une maison basse consommation dépend de multiples facteurs (choix de l’artisan, prix des matériaux, etc.), il est donc conseillé en premier lieu de faire établir plusieurs devis et de bien comparer les prestations proposées.

Toutefois, quel que soit le professionnel du bâtiment choisi, le coût global de la construction reste plus élevé que ceux rencontrés pour d’autres types de constructions classiques. Ce coût est vite amorti par les économies réalisées à moyen et long termes via les investissements entrepris (isolation, choix d’équipements à haute performance énergétique).

Concrètement, le prix d’une maison BBC peut dépasser jusqu’à 15 % celui d’une maison classique (prix moyen de 1 200 €/m²). Néanmoins, lorsqu’on réalise la construction d’une maison basse consommation ou la rénovation de son habitat existant, il est essentiel de penser en termes de rentabilité et de gains maximisés pour son compte en banque ou pour la planète !

Construction BBC ou Rénovation BBC, pensez aux aides financières !

Il est possible de réduire le montant de sa facture liée à la construction ou à la rénovation de son logement en ayant recours aux aides financières. Ces aides financières publiques sont disponibles sous conditions (de revenus, recours à un professionnel RGE), dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments : MaPrimeRénov’, prime Énergie, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, etc.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

Comment savoir si sa maison est à la norme BBC ?

L’obtention du label bâtiment basse consommation dépend du type de travaux réalisés :

  • en construction neuve, la réglementation BBC est adossée à la RT 2012. C’est donc au maître d’œuvre, chargé de la construction de la maison basse consommation, d’intégrer les travaux obligatoires à réaliser dans le cadre de la réglementation thermique. Un organisme certificateur indépendant et agréé par les pouvoirs publics contrôle et délivre par la suite la certification RT 2012, sous condition de réaliser un test d’étanchéité et un Diagnostic de performance énergétique (DPE). Cet organisme délivre également l’étiquette énergétique classe A ;
  • en rénovation, le label BBC est délivré par des organismes certificateurs reconnus par Effinergie et les pouvoirs publics tels que Promotelec, Cerqual, Prestaterre.

En cas de vente d’une maison BBC, les futurs propriétaires peuvent se baser sur le DPE obligatoirement joint au compromis de vente pour savoir si le logement est conforme au label BBC. Des informations essentielles comme le niveau d’isolation thermique, le type de système de production d’eau chaude sanitaire, la ventilation et les équipements de chauffage installés, figurent ainsi sur ce certificat énergétique. Ce DPE est réalisé par un diagnostiqueur certifié et est valable 10 ans.

Les avantages de la maison basse consommation

Les atouts apportés par la construction ou la rénovation de sa maison basse consommation sont multiples :

  • une maison basse consommation conforme à ces différentes normes peut diviser par deux, voire par trois, le montant de sa facture énergétique. À titre d’exemple, une maison traditionnelle, mal isolée et équipée de chauffages énergivores, peut consommer entre 2 000 € à 3 000 €/an pour le chauffage. A contrario, dans une maison basse consommation, les factures de chauffage peuvent être réduites jusqu’à 250 €/an ! (source : Effinergie) ;
  • la maison basse consommation apporte un confort de vie à ses occupants. Vous pouvez profiter d’une chaleur douce et constante même si le thermomètre affiche les températures les plus basses de l’hiver. À l’inverse, pendant les jours les plus caniculaires de la période estivale, la maison BBC bénéficie d’une fraîcheur bienvenue ;
  • la plus-value apportée par une maison labellisée BBC est non négligeable en cas de revente de son bien immobilier ;
  • selon certaines conditions, la maison basse consommation peut ouvrir droit à une défiscalisation dans le cadre de la Loi Pinel et à une exonération partielle ou totale de sa taxe foncière pendant les 5 premières années.

La maison basse consommation améliorée : la maison passive ou la maison à énergie positive

La réglementation RT 2012 a donné un caractère obligatoire à un modèle d’habitat reconnu pour ses valeurs environnementales et sa haute performance énergétique : la maison basse consommation. Ce type de bâtiment est souvent confondu avec un autre modèle de construction, la « maison passive », qui présente des niveaux de performances énergétiques plus élevés. Ainsi, sa consommation d’énergie pour le chauffage doit être inférieure à 15 kWh/m² et par an, et sa consommation d’énergie primaire totale annuelle doit être inférieure à 120 kWh/m² par an. Pour rappel, la maison BBC ne doit pas dépasser une consommation d’énergie primaire totale de 50 kWh/m2/an (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage et refroidissement), sans aucune contrainte d’imposée sur la consommation d’énergie pour le chauffage.

Ce type d’habitation implique une consommation très faible, voire absente de chauffage : les économies d’énergie réalisées sont de l’ordre de 50 % par rapport à une maison basse consommation et jusqu’à 90 % par rapport à une maison à construction traditionnelle. La maison passive est sur ce point, souvent surnommée maison sans chauffage. Elle utilise la chaleur dégagée par le soleil, par les appareils électroménagers en marche ainsi que par les êtres humains pour chauffer les différentes pièces du logement.

La construction de la maison passive rappelle des techniques similaires employées sur la maison basse consommation (isolation thermique renforcée, mise en place d’une VMC, équipements de chauffage à haute performance énergétique, conception bioclimatique, etc.), mais un cran au-dessus au niveau de la performance énergétique recherchée.

La maison passive, contrairement à la maison basse consommation, n’est soumise à aucune réglementation. Néanmoins, il semble que cette omission va prendre fin prochainement, courant 2021, avec la mise en place de la RT 2020. Cette nouvelle réglementation thermique comprend des exigences plus élevées que la RT 2012 qui se rapprochent, voire dépassent, les exigences de la maison passive. Avec la RT 2020, on parle de construction de Bâtiment à énergie positive (BEPOS) car ce type d’habitation est capable de produire de l’énergie pour couvrir ses besoins, et même au-delà de sa propre consommation !

Peut-on faire davantage d’économies dans une maison BBC ?

En habitant une maison basse consommation, vous réduisez votre consommation d’énergie de manière significative (pour rappel, jusqu’à 250 € de réduction sur vos factures de chauffage annuelles).

Outre des gestes simples (éteindre les lumières en quittant une pièce, baisser la température d’un degré…), vous pouvez agir en quelques clics sur le montant de vos factures d’énergie (électricité et gaz naturel) en changeant de fournisseur d’énergie. Depuis 2007, il est possible d’opter pour un nouveau fournisseur. Et cela, à tout moment de l’année puisqu’il n’y plus d’engagement.

Le principe est simple, il vous suffit de réaliser un comparatif des meilleurs fournisseurs de gaz et/ou d’électricité via le comparateur d'énergie de Choisir.com et de sélectionner l’offre d’énergie qui correspond le plus à vos besoins et à votre budget. Vous pouvez également vous faire accompagner dans votre démarche. Pour cela, contactez un conseiller expert en énergie par téléphone (appel gratuit).

Service gratuit

Réduisez votre facture d'électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h